Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 25 décembre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.020 : NOEL, "Ave Maria, Salam, Shalom"

Hier soir, durant la messe de la nuit de Noël, à la salle polyvalente de Mortagne, à l'initiative d'une jeune de la paroisse, l'immense assemblée a écouté dans un silence religieux la célèbre chanson, en rap : "Ave Maria, Salam, Shalom", interprétée par une chanteuse chrétienne russe, un rappeur juif et un autre de confession musulmane. Cette chanson connaît un buzz mondial, et le clip a été vu des millions de fois sur internet. Nous l'avons passée car elle nous a semblé correspondre exactement au message de Noël, quant à l'acceptation des différences au sein de notre société.  Je vous invite à taper le titre et à l'écouter sur internet.
Impact très fort, d'après ce que l'on m'a dit en fin de cérémonie, et si j'en juge, entre autres, par ce témoignage que je viens de recevoir :

"Dès en rentrant hier soir, S..... (l'un des jeunes enfants) avait trouvé la chanson sur Internet et il l'a fait écouter à notre famille aujourd'hui. Je la ferai écouter aux enfants du caté, d'autant que cela va dans le sens de notre vie.

 Lorsque j'étais étudiante à Nantes, je logeais dans une cité universitaire qui, à l'époque était ouverte au monde entier. Là-bas, j'ai rencontré Sarojia qui était Singapourienne et qui faisait une thèse en sociologie sur le 'portage' des enfants par leur mère. C'est-à-dire qu'elle m'a fait découvrir que dans les pays européens, dès que l'enfant naît, lui qui a passé 9 mois dans le ventre de sa mère, on le sépare pour le mettre dans un lit alors que dans beaucoup de pays, la femme garde son enfant près d'elle dans un lange. Ce que j'ai pu faire finalement avec mes enfants car il avait été conçu de grandes écharpes que l'on s'attachait autour du corps avec le bébé dedans.

J'ai aussi rencontré Meinia et Beignia, deux Iraniennes qui étaient toujours inquiètes de leur famille (c'était l'époque de la guerre Iran - Irak). Il y avait aussi mon voisin, qui était en école d'architecture, qui venait des îles du Cap Vert et avec qui j'ai repris contact il y a deux ans. Et puis encore des Béninois qui étaient principalement en école de marine marchande. Mes meilleurs amis étaient Indonésiens, musulmans, et ils m'avaient appris quelques coutumes de chez eux et, de mon côté, ils étaient venus un week-end chez mes parents et m'avaient dit être déçus de voir que chez nous, on ne respectait pas bien nos parents.

Et voilà, avec tout ce petit monde, nous avons voyagé à Nantes dans des soirées africaines ou bien à faire des plats typiques. J'avoue avoir découvert le monde à cette époque de ma vie, qui restera pour moi un de mes plus grands souvenirs.

Cela pour dire que je suis tout à fait d'accord avec la phrase de Saint Exupéry : 'Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m'enrichis'.  (c'était la phrase-phare de notre veillée de Noël)

 Voilà, j'ai déjà trop parlé de moi, mais pour dire que cette phrase est tout ce qu'il y a de plus vrai pour inviter à se comprendre les uns les uns et à Vivre Ensemble.

Nous vous souhaitons une très agréable soirée et semaine et vous disons à très bientôt.

 Merci encore pour ce que vous nous apportez."

Mais, chers paroissiens, c'est vous qui m'apportez et m'enrichissez infiniment, de par vos multiples partages et soutiens.

Au cours de la célébration, nous avons prié pour nos "frères aînés", nos "pères dans la foi" que sont les Juifs, en cette fête de Hannoucca, la fête des lumières, qui commençait justement cette année ce même 24 décembre.  Et voici qu'en ce jouir de Noël, je reçois ce message du grand rabbin de France, Haïm Korsia :
"Oui, nous partageons le temps, les fêtes et l'espérance et c'est ce qui fait
de nous des frères.
Belles fêtes et je t'embrasse.
Haïm"


"Que tu fasses Kippour, Ramadan ou Carême,
Tourné vers La Mecque, Rome ou Jérusalem,
Que tu portes l'étoile, la croix ou le croissant,
Il n'y a qu'un Dieu sur terre, et on est tous ses enfants.
Ave Maria, Salam, Shalom"...