Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 6 décembre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 2.014 : Connaître et aimer nos frères musulmans

Entre autres réflexions qui ont fait tilt pour moi ces derniers temps, il y a cet aveu fait le 15 novembre dernier par Alain Juppé, le seul homme politique à avoir eu le courage de reconnaître qu'il ne connaissait rien à l'islam.
Tandis que la plupart des politiques se lancent en général allègrement dans des déclarations dont l'indigence intellectuelle est sidérante, par rapport à ce qu'est l'islam et à ce que sont et vivent chez nous la grande majorité des musulmans.
Mais où et quand et avec qui ont-ils pris le temps de réfléchir en profondeur sur ces réalités avant de parler ?  Et les esprits faibles les écoutent, avalent et répètent leurs erreurs d'analyse sur la situation.
Depuis mon retour en France, après neuf années durant lesquelles j'ai eu le bonheur d'être accueilli au Mali, dans un pays très majoritairement musulman, comme un frère, quoiqu'étranger, et, par dessus le marché, blanc, chrétien et prêtre, je m'arrache les cheveux en constatant combien nombre de nos compatriotes disent n'importe quoi concernant cette religion et ceux qui s'en réclament.  En grande majorité en effet, les gens ont tendance à tout mélanger : le voile, le Coran, la guerre d'Algérie, les attentats, la viande de porc, le burkini, les jeunes des banlieues, Le Pen, la charia, les djihadistes et je ne sais quoi encore...  Et on ne peut rien leur dire :  de toute façon, l'islam est suspect, et il faut nous méfier des musulmans, dont les mosquées vont bientôt être plus nombreuses que les églises dans "notre" beau pays de France !
Ah !  C'est ça, la fraternité ?  Alors, rayons tout de suite ce terme de notre devise nationale. Rayons aussi l'égalité, puisque, comme l'a dit récemment Marine Le Pen : "On ne peut quand même pas mettre les chrétiens et les musulmans sur le même plan !"  Malheureusement, un certain nombre de catholiques "identitaires" ne sont pas loin de penser la même chose et se font ainsi "lepéniser" !
Quant à la liberté, si une femme n'a même pas le droit, comme le font certaines religieuses, de porter un voile cachant ses cheveux, n 'en parlons pas non plus, et laissons l'Etat décider de la façon dont les citoyens doivent s'habiller désormais!  C'est à pleurer !
A Mortagne par contre, il y a quelque temps, nous avons apprécié la démarche de Monsieur le Maire, qui a souhaité que l'on se donne un temps de réflexion pour essayer de mieux comprendre les choses ; 130 de nos concitoyens ont répondu à cet appel. Ce jour-là, des musulmans, une quinzaine, se sont joints à nous, et je les entends encore nous dire : "Aujourd'hui, l'immense majorité des musulmans se sentent pleinement français ; mais le discours ambiant les interpelle sans cesse par rapport à la question de la compatibilité entre leur religion et leur nationalité, ce qui est une façon de les mettre à l'écart, de créer de la méfiance, et chez eux, un sentiment de mal-être."
Certains ont même l'impression d'être des boucs émissaires des maux de notre société.  Un peu plus, on leur reprocherait les attentats !  Or, une analyse intelligente aiderait à comprendre que ce n'est pas l'islam qui pose problème, mais la peur de l'autre, et les inégalités sociales.
Voilà pourquoi, nombre de personnalités politiques, même soit-disant de premier plan, de droite comme de gauche, face aux dérives de notre société et pour les contrer, s'attaquent à l'islam et accusent les musulmans de tous les maux, au lieu d'investir leur énergie à faire évoluer la situation dans les quartiers défavorisés, à tout faire pour réduire le chômage, à donner la parole aux musulmans modérés, pour se laisser instruire par les intellectuels de culture musulmane qui auraient tant de choses à nous faire découvrir de ce qu'ils croient et de ce qu'ils sont ; mais on leur "donne" si rarement la parole...
On ne connaît l'islam qu'à partir des attentats, ou de ce que disent de cette religion des gens comme Zemmour ou autres, ou encore, à partir de ce que l'on nous montre de négatif dans les banlieues, là d'ailleurs où il n'y a trop souvent plus un seul policier, ni bureau de poste, ni école, ni commerce.
Un sursaut d'approfondissement de nos façons de réagir serait vraiment salutaire pour notre pays.
Allez, quelques paroles de sagesse pour nous inviter à être moins superficiels dans nos jugements :
-  Bouddha : "Celui qui méprise les autres religions creuse un fossé autour de lui-même."
-  Zacharie 8/23 : "Faisons route ensemble, car près de toi, j'entends Dieu."
-  Albert Camus  :  "L'honnêteté consiste à juger une doctrine par ses sommets, non par ses sous-produits."
Qu'il en soit ainsi !
 

0 commentaires: