Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 8 octobre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.998 : Savoir dire merci !

"Dieu est humour", comme aimait le dire le comédien et humoriste Michel Serrault. Et il semblerait qu'il ait de l'humour pour aujourd'hui !   En effet, il se trouve que, dans les lectures de ce dimanche, les deux personnes qu'il nous donne en exemple sont, comme par hasard, deux étrangers, qui n'ont rien de Juif :  le général Naaman, originaire de Syrie, ainsi qu'un lépreux qui vient de Samarie, un hérétique, qui plus est !
Vous imaginez d'ici la tête des bons Juifs pieux de l'époque !  Et notre propre bouille, si ce sont des étrangers maintenant qui viennent nous donner l'exemple, chez nous !!!
D'ailleurs, certains journaux de ce samedi semblent aller dans le même sens, quand le journal "La Croix", en dernière page, revient sur le fait que la majorité des Hongrois qui ont voté au récent référendum se sont prononcés pour la fermeture totale des frontières aux réfugiés : "On pourrait s'étonner qu'un peuple qui, il y a exactement soixante ans, avait connu lui-même un courant d'émigration vers l'ouest, suite au coup de force des Soviétiques, n'éprouve pas plus de solidarité pour des gens vivant aujourd'hui ce que les démocrates hongrois avaient subi hier : la peur et la tragédie de l'exil."
Oui mais, ouf !  Le Portugal sauve l'honneur, comme en témoigne l'article en page 3 de "Ouest-France" de ce samedi intitulé : "La leçon du Portugal à l'Europe égoïste."  Avec une remarquable interview de la ministre de l'intérieur, Constança Urbano de Sousa, donnée à Nantes où elle intervenait jeudi à l'Université ; en voici un bref extrait :
"Nous sommes disposés à accueillir 10.000 réfugiés. La question ne fait pas débat au Portugal. Tous les partis à l'Assemblée ont la même position.  L'accueil n'est pas un choix, mais une obligation juridique, morale, civilisationnelle.  On ne peut pas oublier que le droit international des réfugiés est né pour aider les Européens après la Seconde Guerre mondiale.  Dans les années 1950, 200.000 Hongrois (fuyant le communisme) ont trouvé refuge ailleurs. Eux aussi ont profité de ce devoir humanitaire, valeur fondatrice de l'Europe."
On ne va pas juger ici l'attitude des Hongrois !  Mais il nous faut reconnaître que le Portugais, de leur côté, n'ont  pas oublié qu'ils ont été heureux de trouver asile et travail dans d'autres nations il y a quelques dizaines d'années. Accueillir des réfugiés, c'est pour eux une façon de rendre la pareille, et de dire merci.
A nous de suivre l'exemple que nous donnent ces "étrangers", ces frères, comme jadis l'exemple de Naaman le Syrien et du lépreux étranger et hérétique guéri par Jésus !