Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 15 septembre 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1985 : "A pleure tout l'temps !"

Sans nous en rendre compte, tous, il nous arrive de faire des réflexions maladroites et blessantes. Ce matin, une mamie, qui a perdu son mari il y a déjà quelque temps, a entendu la réflexion suivante, récemment, alors qu'elle sortait du cimetière. Elle venait de se recueillir, comme elle le fait très souvent, devant la tombe de son époux, avec lequel ils formaient un couple profondément uni.  Mais malgré le temps, l'émotion de la séparation demeure toujours très forte ! Ce jour-là, tandis qu'elle quittait le cimetière, des larmes aux yeux, quelle ne fut pas sa douleur d'entendre une dame s'écrier,  sans compassion ni pudeur : "Ah ! Tchelle-là, a pleure tout l'temps !"
Si j'ai retenu ce fait, pour ce billet, c'est que nous venions juste de célébrer la messe dédiée à Notre-Dame des Douleurs. Et nous nous disions d'ailleurs, à la sortie de la cérémonie, combien l'exemple de Marie était déterminant pour nous. Marie au pied de la croix, accompagnant de sa prière, de sa douleur et de ses larmes la mort lente et terrible de son fils...
En fait, c'est peut-être là l'image qui marque le plus notre humanité !  Tous les sociologues disent que, si la pratique dominicale a plongé, ce qui n'a pas bougé, par contre, c'est la confiance de nos contemporains en Marie.
On se disait aussi : Marie, couronnée d'étoiles, heureuse à jamais dans la gloire du ciel, d'accord, et tant mieux ! Mais elle ne se contente pas de regarder ses enfants souffrir ici-bas, accoudée au grand balcon du ciel !  Au contraire, elle est là, avec nous, sur le terrain, tout près de nous. Car c'est un choix, pour Marie, de se tenir fidèlement au pied de la croix.  Au pied de la croix désormais que chacun de nous porte avec douleur, dans chacune de nos familles, ou chacun de nos pays, parfois trop éprouvés.
Non, malgré les apparences parfois, nous ne sommes pas seuls sur notre croix ! Marie nous accompagne et nous redonne force et espoir. Sur la croix, ainsi que le rappelait l'évangile de ce jour, Jésus a dit à l'apôtre Jean : "Voici ta mère". et à partir de cette heure-là, le disciple la prit chez lui." (Jean 19/25-27)  Comme lui, prenons Marie chez nous, et elle nous aidera à remettre toute notre vie dans la main du Père !

0 commentaires: