Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 17 août 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.976 : François veut voir le pape !

Lorsque je me trouvais aux Sables d'Olonne, j'avais été surpris d'entendre, à diverses reprises, des marins-pêcheurs me dire que, ayant été victimes d'un naufrage, ou à deux doigts de chavirer, croyants ou non, ballottés par la mer en furie, ils s'en étaient remis à Dieu.
En effet, on a beau assurer devant tous qu'on ne croit à rien du tout, que se passe-t-il, au plus profond du coeur de beaucoup, lorsqu'ils se trouvent en face à face avec la mort ?
Bien entendu, je ne veux pas insinuer par là que notre président, en plein naufrage, se tournerait vers la statue imposante du pape pour implorer le salut ! Quoique...  Mais une chose est sûre, comme je le soulignais dans mes billets des 2, 4 et 5 août, la façon dont les religions se sont situées, face aux terribles évènements récents, a été exemplaire. Un sociologue comme Michel Wieviorka, président de la Fondation maison des sciences de l'homme, a souligné ce fait dans l'édito du quotidien "Ouest-France" de ce mardi 16 août : "Dans ce contexte, la société semble perdue (...) Mais un élan de solidarité s'est mis en place, et si la société civile s'active, c'est avant tout du fait des religions (...) Depuis St Etienne du Rouvray, aux JMJ, et aussi lors du pèlerinage du 15 août à Lourdes, l'espace public a été rempli de paroles religieuses et par les appels au refus de la haine (...) Les Eglises viennent au secours de la République (...) Comment ne pas s'étonner du fait que les plus efficients sont non pas des acteurs sociaux, des syndicats et des intellectuels, mais des prêtres, des imams, des pasteurs ou des rabbins ?"   Dans un pays qui se veut "laïc" (au sens restreint du terme), c'est quand même un comble. Et que va penser le petit père Combes de cette visite du président au Vatican, allant demander conseil (et soutien ?) au pape François ?
Question : le pape François est-il pour ou contre le port du burkini sur les plages de France ? Ou préfère-t-il le nudisme intégral ?  Il s'en f... complètement, je pense, et il aimerait bien mieux que les Français s'ouvrent davantage à ce qu'est réellement l'Islam, et que toute question litigieuse soit réglée dans un vrai dialogue.
Par contre, nos deux François vont peut-être échanger ce soir sur ce que nous apprend une récente enquête, à savoir que 55% des catholiques français, dont des évêques et des prêtres, ont peur de l'Islam. D'où vient cette peur ?  Comment l'affronter, la raisonner, l'apaiser ?
Cette peur, en tout cas, des attentats, du burkini (?), doit nous poser question, car elle donne raison aux terroristes, qui peuvent crier victoire ! Mais c'est alors qu'il faut nous rappeler que, en tant que chrétiens, nous sommes appelés à oeuvrer pour le dialogue avec les autres religions, pour l'unité de la famille humaine, et pour la construction, si difficile soit-elle, d'un monde nouveau dès à présent. Avec les gens autour de nous, si différents de nous soient-ils, tels qu'ils sont, de bonne volonté le plus souvent !