Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 20 juin 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.964 : "Je suis hindou, chrétien, bouddhiste, musulman et juif" (Gandhi)

Alors que j'étais interviewé par un journaliste de "Ouest-France", fin avril dernier, à propos de ce que j'avais pu vivre dans le cadre du dialogue inter-religieux, au Mali, en France et en Vendée, je lui avais dit, entre autres, que je me retrouvais bien dans cette déclaration de Gandhi disant : "Je suis hindou, je suis chrétien, je suis bouddhiste, je suis musulman et juif."  Et j'avais ajouté -  oh, scandale !  -  que cette pensée avait souvent été présente à mon esprit lors de mes rencontres avec des personnes "croyant autrement".
Cette phrase l'ayant marqué, il l'a publiée, ce qui m'a valu de nombreuses réactions critiques, particulièrement sur le site "Riposte catholique", où l'on m'a accusé, mais je suis en bonne compagnie, d'être un prêtre "apostat" !  Comme cet apostat de pape François, qui ramène des réfugiés musulmans, plutôt que des  catholiques, au Vatican !  Quelle horreur en effet !
Ces gens en ont conclu que je n'étais plus chrétien, puisque j'étais en même temps, croyaient-ils, devenu adepte d'autres religions !  Mais ils n'ont pas saisi le sens de ce que je voulais exprimer ; à la façon dont le président Kennedy avait déclaré, après la construction du mur de Berlin, en 1963 : "Je suis un Berlinois".   De même, reprendre le mot de Gandhi, c'est pour moi une façon imagée de dire aux croyants des autres religions, de façon imagée, combien je communie à ce qu'ils sont, même si je reste profondément attaché au Christ évidemment, au sein du peuple des baptisés.
Les mêmes ont levé les bras au ciel et condamné Jean-Paul II (encore un pape apostat !) lorsque, le 14 mai 2000, il a embrassé un Coran que lui offrait une délégation d'Irakiens musulmans accompagnant le patriarche de Bagdad des Chaldéens, Mgr Raphaël Bidawid, à Rome, au Vatican.
De la même façon, fallait-il en conclure que le pape était devenu musulman ?  On voit bien le ridicule d'une telle déduction !
A l'exemple des papes, je voulais simplement signifier que chaque homme ici-bas était mon frère, quelle que soit sa religion, au-delà de sa religion.  Et c'est cela qui est fondamental !  On ne peut pas rendre Dieu catholique seulement : il est beaucoup plus large que cela ! 
En fait, nous avons tous été créés par le même Dieu.  et nous descendons tous du même père : Adam.  Puisque tous les humains sont fils d'Adam, ils sont tous de mon "espèce", et nous sommes donc tous frères. Michel Serres fait d'ailleurs de la fraternité scientifique des hommes, dont témoigne l'évolution, la base de sa philosophie. En conséquence, nous devons nous aimer comme des frères, par-delà nos diversités, y compris religieuses.  En humanité, nous ne formons qu'un seul corps.
Christian de Chergé, le prieur responsable des moines de Tibhirine qui ont été assassinés, a analysé cela mieux que moi : "L'au-delà de la communion des saints, où chrétiens et musulmans, et tant d'autres avec eux, partagent la même joie filiale, il nous revient de le signifier visiblement."  Gandhi l'avait dit avec ses mots, il le réalisa dans ses actes, comme les papes Jean-Paul II et François.  Chacun de nous essaye également de vivre cette fraternité profonde avec tous.  Ce qui ne nous empêche nullement de croire qu'  "il n'y a pas d'autre nom que Jésus-Christ par lequel nous puissions être sauvés !" (Actes 4/12)
Enfin, j'espère ne pas vous scandaliser si je vous dis que je me retrouve bien dans cette remarque de Freud déclarant : "Je crois que tous les hommes de bien sont de la même paroisse."
A ce propos, je vous signale que j'aggrave mon cas, puisque j'ai accepté d'intervenir dans un dialogue-débat avec un moine bouddhiste au Centre de Congrès des Atlantes, aux Sables d'Olonne, le samedi 25 juin, à 16h40, dans le cadre d'un Salon du bien-être, sur le thème des nourritures intérieures et spirituelles.  Vous y êtes tous invités !  Pour plus d'info, tapez sur Google : "olivier gaignet, salon du bien-être", et vous tomberez sur une vidéo d'explication tournée à Mortagne.
Mettez un cierge pour que je ne devienne pas bouddhiste !!!
Et merci de ne pas en parler à "Riposte catholique" !§§

0 commentaires: