Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 3 juin 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.954 : Attention au recul du "politique"

Depuis quelque temps, notre pays semble tanguer péniblement dans la tempête, sans pouvoir s'arracher aux vagues qui risquent de le faire chavirer.
Pour prendre une autre image, me reviennent à l'esprit quelques mauvais souvenirs de traversées de zones de turbulences, alors que j'avais fréquemment l'occasion de voyager en avion lors de précédentes responsabilités, en particulier auprès des prêtres français en mission sur d'autres continents.
Lorsque tout à coup, dans un ciel noir et sombre, zébré d'éclairs impressionnants, des rafales de grêle pilonnaient les vitres, courageux ou non, l'on n'en menait pas large !  Avec la crainte secrète que les vitres des hublots ne soient transpercées par les énormes grêlons. En de tels instants, le calme apparent des hôtesses ne pouvait camoufler leur pâleur ni leur angoisse ! Parfois, l'appareil semblait balloté comme un avion de papier. J'ai le souvenir en particulier d'un passage mémorable au-dessus du lac Victoria, immense étendue d'eau presqu'aussi vaste que l'Autriche ou le Portugal. Au coeur de l'Afrique, le climat chaud et humide en cet endroit est propice à des tempêtes extrêmes et redoutées de tous.
Bien entendu, nous n'en sommes pas là en France ; mais, à écouter les commerçants dont les vitrines sont brisées, à constater le désarroi des citoyens qui subissent les conséquences d'une certaine violence, je remarque qu'un signal d'alarme est lancé par rapport à notre façon de concevoir le vivre-ensemble, mais aussi, de gérer les problèmes, réèls, de notre société.
L'une des causes de cet immense malaise, c'est sans doute l'absence d'une action "politique" digne de ce nom. Comme l'a fait remarquer récemment Jean-Pierre Raffarin, "la politique, c'est la meilleure façon que nous ayons de lutter contre la violence ; c'est l'organisation de la société, des rapports humains, pour éviter la jungle, la loi du plus fort et, finalement, le chaos permanent?" Et, poursuit-il, "La violence est telle dans la société qu'elle peut se retourner contre la politique dans sa globalité. La destruction de la cité comme lieu organisé serait un recul civilisationnel.  Nous sommes devant cette menace."
Dans un avion, l'on met sa confiance dans l'habileté des pilotes ; du moins, on essaye !  Mais on ne peut guère faire plus, sinon remettre son âme à Dieu...
Par contre, si, en avion, les manettes nous échappent, il n'en est pas de même dans la vie de la cité. Depuis le début de cette crise, je me demande sans cesse ce que je pourrais faire, à mon humble niveau, pour que "le politique" reprenne enfin, toute sa place.
Faut-il encore que nos dirigeants se comportent comme des pilotes avisés qui, dès avant le décollage, sachent où et comment ils veulent aller.
Re-crédibiliser "le politique", , c'est sûrement l'affaire de tous, pourtant !
A chacun de voir comment, même petitement, il peut y participer !