Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 23 mai 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.947 : Homélie à l'occasion de la fête de la Trinité


Dimanche de la Trinité à St Laurent-sur-Sèvre, 22 mai 2016

 L'hôpital de la Trinité  (texte déjà paru sur ce blog en juin 2015, mais on me l'a redemandé)

 Il faut que je vous raconte une drôle d’histoire, qui vient de m'arriver…
 
Depuis quelque temps, je ne me sentais pas bien.

Je me suis dit : « il ne faut pas que je continue comme ça ». J’ai demandé à quelqu’un de mon entourage s’il connaissait un endroit où je pourrais me faire soigner.

Il m’a répondu : « allez donc à l’hôpital de la Trinité ; ils sont 3 à travailler là-bas, et tous les malades qui y passent sont assurés d’être guéris !   Oh, c’est facile à trouver, c’est dans la rue du Paradis, au 7° ciel ; oh !  Pardon, au n° 7 de la rue.»

 J’arrive à l’hôpital ; il y avait des personnes à l’entrée qui m’ont très bien accueilli ! Cela m’a mis en confiance, déjà je me sentais mieux. On m’a dit : « Vous êtes le bienvenu, on s’occupe de vous.»

Je n’ai pas attendu longtemps en effet. Tout de suite est arrivé l’un des 3 docteurs, paraît-il si réputés. J’ai pu voir sur son badge que celui-ci s’appelait Jésus. Cela m’a un peu étonné, mais bon…

« Ouvrez la bouche » me dit-il. « Oh ! Vous avez la langue bien abîmée, très sale. Etes-vous sûr de bien tourner votre langue 7 fois dans votre bouche avant de parler ? Est-ce que cette langue n’a pas servi de travers, à dire des choses mauvaises ? C’est cela peut-être qui a pu la détériorer… »

« Maintenant, voyons votre tension : très élevée ! Vous avez des problèmes ? Trop tendu ? Vous vous tracassez, vous vous inquiétez pour votre avenir ? Vous ne pensez qu’à vous peut-être… Mais enfin, détendez-vous !»

Puis, il m’a fait un électrocardiogramme : « Votre cœur ne bat pas d’une façon régulière ». Diagnostic : « Vous avez besoin d’un pontage, le sang circule mal, votre cœur n’est pas assez ouvert… »

« A présent, mettez-vous debout, marchez ! » Et il a vu que j’avais des difficultés à avancer, je me prenait les pieds dans le tapis, je butais sans cesse : contre mon égoïsme, mon sale caractère, mon orgueil… »

Il m’a demandé alors si j’avais de bons yeux : «Ben non, je vois tout en noir…». « Vous ne voyez donc pas toutes ces belles choses autour de vous… mais seulement ce qui est noir ? » Je ne comprenais pas ce qu’il disait.

« Et les poumons ? …  Ahhh ! Ils sont remplis d’air vicié. Vous ne respirez que de mauvaises choses, la méchanceté peut-être bien ? … »

Je vous fais grâce du reste…

 Je dois quand même vous faire une confidence : ce bilan de santé n’a pas été facile à vivre ! J
Mais je me suis rendu compte qu’il était important, cet examen. En tout cas, ce docteur Jésus s’et très bien occupé de moi, et déjà, j’avais compris qu’il fallait que je prenne mieux en main la santé de mon cœur comme celle de mon corps.

 Ce Jésus m’a alors conduit dans une autre pièce de l’hôpital de la Trinité, un plus grand bureau, où j’ai été reçu par le responsable principal. C’est drôle, j’ai trouvé qu’ils avaient un air de famille, tous les deux ! Lui aussi m’a écouté avec beaucoup d’attention, comme un Père. J’ai senti qu’il s’occupait de moi comme si j’étais un de ses enfants. Ce qu’il me disait ressemblait d’ailleurs à ce que m’avait dit le docteur précédent, du nom de Jésus ; mais avec un petit quelque chose de différent pourtant.

Par exemple, j’ai été frappé qu’il me dise qu’il me connaissait déjà, et depuis très longtemps, comme s’il m’avait créé et qu’il attendait ma visite. C’est vrai que j’aurais dû venir plus tôt…

Avec lui cependant, je me sentais plus intimidé qu’avec Jésus, mais ça m’a fait du bien de rencontrer ce grand responsable qui, finalement, était si proche lui aussi de tout ce que je vivais.

 Au bout d’un moment, le docteur Jésus est alors repassé par ce bureau, pour me conduire vers un 3° docteur, afin que je retrouve auprès de lui un corps et un esprit plus sains.

Ce 3° docteur, dont l’esprit me paru très sain, me donna le remède suivant. Je ne sais pas si ça vous intéresse, mais je me permets de vous communiquer le contenu de l’ordonnance qu’il a rédigée pour moi :
vEn vous levant, le matin, faites quelques mouvements qui vont détendre votre corps et votre cœur !... Et en même temps, tout en disant cela, je le voyais faire un beau geste, ressemblant assez à un signe de croix, répété plusieurs fois.
v Au petit déjeuner, prenez une tasse de tisane spirituelle bien infusée, même petite, et pensez bien à ce que vous buvez. Laissez ensuite bien infuser en vous !
v Avant de sortir pour la journée, avalez 2 ou 3 grandes cuillerées à soupe de fraternité.
v Dans la rue, mettez des lunettes de la marque « Evangile », pour bien voir les belles choses de la vie.
v Quand vous devez rencontrer quelqu’un qui vous déplaît, prenez un comprimé de patience dans un demi-verre d’humanité.
v En cas d’inquiétude, face aux problèmes de l’existence, avalez une pincée d’évangile et d’espérance.
v Si vous souffrez trop, prenez un calmant marial.
v Et avant de vous coucher : 2 capsules de la Bible du jour, ou des lectures du lendemain.
Avec ça, vous allez voir que vous allez vous retrouver plus frais et plus jeune que jamais !
Je lui demandai alors : « C’est tout ce que je dois faire ? »
Et il me répondit : « Vous êtes un client très sympathique. Alors, tous les trois, on vous invite à prendre un repas avec nous. » « Quand cela ? » « Mais, quand vous voudrez. Notre table est toujours ouverte ; et vous y trouverez un pain qui fait vivre en bonne santé pour toujours. »
Quand je suis ressorti, je me suis dit : ça, c’est super. En plus je n’ai rien payé. Il faudra que j’y retourne. Ces 3 docteurs sont fameux. Ils se sont mis en quatre pour moi !  Enfin, en trois…  Même si on sent qu'ils ne font vraiment qu'un, au sein de leur équipe.  Chacun était différent, mais à tous les 3, ils m’ont retapé totalement. Il faudra que je fasse connaître à tous ces personnes formidables, rencontrées à la Trinité.   C’était divin !