Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 21 mai 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.945 : En paroisse, en Terre sainte

Il y a toute sorte de formules permettant de vivre un temps fort en Terre sainte : les pèlerinages diocésains, les routes bibliques organisées par des revues comme "La Vie", les voyages individuels, etc. Chacune de ces possibilités a ses avantages et ses inconvénients. Par contre, sur Mortagne et St Laurent, nous avons expérimenté début-avril la formule "paroisse" qui, après coup, nous a semblé avoir répondu très précisément à nos attentes et à nos besoins.
Tout d'abord, au niveau de la préparation : fin 2014 a été lancée l'idée de ce périple, par un paroissien très motivé et expérimenté, Michel ; entre parenthèses, le groupe lui doit une fière chandelle, car c'est lui qui a été la cheville ouvrière de la mise en place, de l'avancée et de la réalisation sur place de ce projet.  Début 2015 donc, un article paraissait dans le bulletin, afin de sonder si des personnes de la paroisse seraient intéressées. En un mois à peine, nous arrivions déjà à 25 quasi-inscrits. Aussitôt donc, nous avons commencé la préparation, qui s'est étalée sur plus d'une année : diverses rencontres entre nous, afin de faire le point sur les attentes de chacun, préciser les objectifs, bâtir un projet de déroulement, se partager des moyens de formation et préparer notre coeur à la grande rencontre !
Au moment des attentats de novembre 2015 cependant, la question s'est posée de savoir si l'on maintenait ou non ce voyage ; nous venions d'apprendre l'annulation d'un voyage un peu semblable organisé par le service des pélerinages du diocèse de Luçon ;  un certain nombre d'inscrits, par crainte des attentats, avaient annulé leur participation. La question s'est posée chez nous, mais, malgré une certaine appréhension parfois, personne n'a remis en cause son inscription.
Tout cela pour dire que, lorsqu'arriva le jour du départ, tout le monde était fin prêt ; nous savions ce que nous voulions, nos objectifs étaient précis : vivre ensemble un itinéraire spirituel biblique, découvrir un pays "double" (Israël-Palestine) dans ses diversités de populations, cultures, religions et rencontrer des acteurs engagés dans les réalités de la vie locale.  Et nous nous connaissions tous dès le départ, contrairement à d'autres pèlerinages où les gens se voient une fois seulement avant de partir. Donc, pas de sous-groupes, et un même esprit.
Sur les 31 participants  -  volontairement, nous n'avions pas voulu un groupe trop nombreux, pour ne pas devenir "une colonie de vacances"  -  chaque membre a eu des responsabilités : veiller sur le groupe, suivi financier, décisions prises en commun pour ce que l'on privilégierait le lendemain, compte-rendus réalisés chaque soir par deux personnes différentes et envoyés alors sur le blog paroissial mis en place en France avant de partir, animation des chants, ...
D'autre part, nous avions lancé un appel aux intentions de prière ; nous en avons reçu énormément avant de partir, par écrit ; elles ont été réparties entre les participants, et déposées sur le lieu même où chaque demandeur l'avait souhaité : au Mont des Béatitudes, à Bethléem, sous une pierre dans le désert, etc...  Et chaque jour, à une ou plusieurs reprises, nous avons porté dans notre prière toute la population de la paroisse.
Nous avons pu aussi prendre des initiatives particulières, voir des choses intéressantes pas forcément au programme de pèlés habituels, faire des rencontres peu banales, décidées par nous.
Et nous avons sans cesse fait référence à notre vie, personnelle, humaine, paroissiale, à partir de tout ce que nous voyions.  Et je ne parle pas de la bonne humeur qui a régné entre nous, ni de l'enthousiasme permanent de chacun.
Dès notre retour, nous nous sommes aperçus que nombre de personnes avaient suivi ce que nous vivions en allant sur le blog, et beaucoup nous ont demandé comment cela s'était passé. Plusieurs d'entre nous ont donné leur témoignage dans les églises de St Laurent et Mortagne. Et nous avons décidé d'offrir à tous une soirée "bilan-photos" le 16 juin, comme je l'ai déjà annoncé.
En tant que curé, je suis fier de cette paroisse, qui a réussi à mettre en place et à gérer une aussi merveilleuse initiative !  Merci à toutes et tous !