Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 6 mai 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.930 : Retour aux Origines !

L'une des motivations principales de notre récent périple en Israël-Palestine, c'était la "montée" vers nos origines, le retour à la source de notre vie et de notre salut.
Je vous transmets ici, comme dans les prochains billets, un très très bref extraits des catéchèses que j'ai pu donner en chaque lieu.
Cela a commencé au désert, le 1° jour, le dimanche 3 avril. Sous un soleil éclatant, nous avons fait une relecture de nos origines, à partir de l'expérience spirituelle du peuple juif avec son Dieu telle qu'elle est exprimée dans le 1° chapitre de la Genèse : ces paroles magnifiques qui ont donné la vie, mis de l'ordre dans le chaos et engendré ce que nous sommes.
En contemplant, dans ce désert vivant, les beautés de la création, nous avons mieux compris combien celle-ci nous fournit le 1° livre divin offert aux hommes pour qu'ils puissent y découvrir leur Créateur.  A travers la création en effet, Dieu nous a donné une part de lui-même. Il a aussi produit de la lumière, de l'espace, du temps, de la chair, notre chair et notre esprit.
Car il a créé l'homme. L'humain, il est vrai, est fini, limité, mais il contient une image du divin : "Dieu fit l'homme à son image." (Genèse 1/26)  L'homme participe donc au divin, et, à travers lui, toute création a quelque chose à voir avec le divin.
Au désert, nous sommes aussi allés à la source de la naissance de Dieu sur la planète Terre : c'est au désert en effet qu'il s'est révélé, à Moïse, comme le Dieu unique ; face à tous les polythéismes, dont Moïse a compris que l'on devait s'extraire désormais.
Genèse de la création, genèse de l'homme, genèse de Dieu : c'est bien la Bible qui a permis, et permet encore aujourd'hui, de faire exister la question des origines, question si absente trop souvent encore de nos jours.
Ce même dimanche, toujours en plein désert, nous avons construit un autel avec les pierres apportées par chacun, heureux de célébrer la beauté de la création et de notre salut en Dieu.
Nous avons aussi communié à l'engendrement du peuple de Dieu, né du passage de la Mer rouge, grâce à l'engagement de Moïse, mandaté par Dieu pour mettre au monde ce peuple nouveau, libéré des servitudes, dont nous sommes les descendants.
Ensuite, nous nous sommes arrêtés longuement au bord du Jourdain, lieu de l'entrée dans la Terre promise, genèse de notre propre entrée dans la promesse de Dieu, des cieux nouveaux et d'une terre nouvelle promise à tous ses habitants, locaux ou étrangers, sans exception.
Nous y avons revécu la genèse de Jésus baptisé et envoyé en mission, de même que les origines de notre propre baptême. Au cours d'une célébration émouvante, chacun a pris dans sa main un peu de l'eau du Jourdain, pour tracer une croix sur la tête, le front les uns des autres, en prononçant les uns sur les autres une parole d'espérance et d'envoi.
Et nous avons poursuivi ainsi le retour à nos origines tout au long de notre parcours sur cette Terre sainte !