Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 5 mai 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.929 : Nous avons fait notre "Alya" en terre biblique !

Tout d'abord, je vous dois mille excuses pour ce long silence.
S'il fallait l'expliquer, je dirais ceci :  après une période de Carême très chargée, ainsi qu'une Semaine sainte durant laquelle les occupations n'ont pas manqué, nous sommes donc allés en Terre sainte du 2 au 13 avril. Mais, le revers de la médaille, c'est qu'au retour, au terme d'un voyage relativement fatiguant, il n'y a pas eu le temps de souffler !  Et il a fallu rattraper le travail en retard, dans un certain nombre de domaines.  Et c'est seulement en cet après-midi de l'Ascension que j'y vois un peu plus clair.  Sans un instant de repos, il m'a fallu trois bonnes semaines pour parvenir  à "éponger", si l'on peut dire, une bonne partie des urgences en attente.  Merci de votre compréhension !
J'avais pourtant promis que j'essayerais de rendre compte, sur ce blog, de la Route biblique que nous venons de vivre ; nous étions 31 personnes de la paroisse.
Le 2 avril, dans le car qui nous emmenait à Bordeaux, tout de suite, nous nous sommes mis en condition ; mais cela faisait déjà un an et demi que nous nous préparions à faire cette belle démarche. A l'exemple des Juifs qui, jadis, chantaient les "Cantiques des montées" lorsque, à l'occasion des grandes fêtes, ils se mettaient en marche vers la ville sainte, Jérusalem, nous avons chanté le psaume 122 : "J'étais dans la joie, alleluia, quand je suis parti vers la maison du Seigneur."
Aujourd'hui encore, quand des Juifs font le choix d'aller vivre en Israël, on dit qu'ils font leur "Alya" (montée). En 2015, ainsi, huit mille Juifs français ont fait leur "montée" en Israël. Pourquoi ?  On peut les comprendre, lorsque l'on sait combien ils  vivent mal l'explosion des actes et des écrits antisémites en France ces derniers temps : Ilan Halimi, les enfants de Toulouse...La moitié de tous les actes racistes en 2015 en France a touché les seuls Juifs, qui ne représentent pourtant que moins d'un pour cent de la population ! (source : "La Croix" du 18 avril 2016)
Entre parenthèses, en ce 5 mai,  journée annuelle du Souvenir de la Shoah, nous n'avons pas à être particulièrement fiers de cet antisémitisme qui semble ressurgir dans notre pays des Droits de l'Homme !
En cette fête de l'Ascension, ce matin, lors de la cérémonie qui rassemblait 44 premiers communiants, dont une adulte et une jeune, dans une basilique comble, j'ai évoqué cette "Alya" qu'il nous est proposé de vivre, à la suite de Jésus, vers le haut, vers la lumière, vers la fraternité sans frontières, vers l'infini de Dieu.
En même temps, quel bonheur profond nous avons ressenti, en haut du Mont des Oliviers, à l'endroit où, selon la tradition, enjolivée avec le temps, le Christ a quitté cette terre, de façon visible du moins, laissant, dit-on, l'empreinte de son pied sur la roche...  Mais Jésus n'allait pas nous laisser à nous-mêmes désormais. Je crois que les premiers ommuniants, comme les pèlerins de Terre sainte et tous les chrétiens savent qu'il n'est en rien absent de ce monde ni de nos vies, puisqu'il a laissé ceci comme ultime message : "Je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin des temps." (Matthieu 28/20)
Bonne "Alya", bonne montée vers la lumière à toutes et à tous, à la suite de Jésus !