Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 28 février 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.923 : En souvenir des Juifs vendéens déportés

Invité par les amis Juifs des Sables d'Olonne, j'ai eu l'honneur de participer, ce dimanche  après-midi, à la cérémonie organisée à la Roche-sur-Yon à la mémoire des 39 Juifs vendéens arrêtés dans la nuit du 30 au 31 janvier 1944. Ensuite, dirigés d'abord vers Drancy, ils furent embarqués le 30 mai pour Auschwitz, d'où un seul d'entre eux, Moïse Akriche, décédé en 1984, revint vivant.
Une plaque commémorant cet événement a été dévoilée par Roger, le président de la Communauté juive des Sables d'Olonne, accompagné par Mgr Castet ; plaque apposée sur le mur de la cour du presbytère Notre-Dame de la Roche-sur-Yon, à l'endroit même où les Juifs furent brièvement détenus avant d'être envoyés sur Drancy.
Peu de réactions à l'époque, tant chez les catholiques que du côté des personnes alors en responsabilité sur le département ; mais il est vrai que l'affaire avait été menée très promptement puisque, arrêtés le 30 janvier, ils furent transférés, vers Poitiers d'abord, dans la nuit du 1° au 2 février 1944.
Le maire de la Roche-sur-Yon, dans son intervention, a d'ailleurs fait remarquer que l'on avait attendu bien longtemps avant de commémorer un tel drame, 72 ans après son déroulement.
Riche intervention de Mgr Castet, citant le Cardinal Saliège qui, alors, n'avait pas eu peur d'élever la voix pour prendre la défense de ces hommes et de ces femmes conduits vers la mort par le seul fait qu'ils étaient Juifs.
Mais le moment le plus émouvant fut celui où les Juifs présents, dont une belle délégation venue d'Angers, mais aussi de Nantes et d'ailleurs, entonnèrent en hébreu le "kaddish" (la prière des endeuillés), qu'ils nous ont traduite ensuite.  En voici un extrait :
"Dans le monde qui sera renouvelé, Il ressuscitera les morts et les élèvera à la vie éternelle.
Il rebâtira la ville de Jérusalem et rétablira son temple en son enceinte.
Et le service céleste reprendra.
Et le Saint, béni soit-il, règnera, dans sa royauté et sa splendeur."
Et, sur la plaque, ce verset 23 du psaume 44 dit "de lamentation nationale":
"Pour toi, nous subissons chaque jour la mort."
Diantre, nous sommes-nous dit en a-parté, pour nos frères Juifs, la mort est donc toujours là, et ils continuent d'en éprouver le sentiment !
Il est vrai que ce psaume 44 frappe plutôt dur :
15        Tu fais de nous la fable des nations, à l'étranger, on fait des gestes de mépris.
16- 17  Tous les jours, je porte mon humiliation. Je vais le visage couvert de honte sous les cris d'insulte et les blasphèmes, et j'ai sous les yeux celui qui hait et se venge.
18        Que de coups !  Et nous ne t'avions pas oubliés, nos coeurs ne s'étaient pas repris, nos pas n'avaient pas dévié de ta route.
20        Mais tu nous as écrasés au désert des serpents, tu as fait tomber sur nous l'obscurité (...)
23        Mais c'est pour toi qu'on nous massacre tous les jours et qu'on nous traite comme moutons d'abattoir.
24        Réveille-toi, pourquoi dors-tu Seigneur ? (...)
Relire et méditer ce psaume peut nous aider à mieux entrer dans la douleur et la foi des Juifs de chez nous et de tous les temps !  Mais aussi, de tant d'autres habitants de notre planète, réduits à néant par leurs propres frères humains !

0 commentaires: