Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 8 janvier 2016

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.911 : Charlie, mon Frère !

J'imagine que plusieurs vont lever les bras au ciel en découvrant le titre que j'ai donné à ce billet ! "Mais enfin, comment peut-on dire que Charlie est un frère, après tout ce qu'il nous a fait ?"  Et chacun de se remémorer les dessins, plutôt bébêtes d'ailleurs, et faisant preuve d'une grande pauvreté intellectuelle, montrant par exemple le pape Benoît XVI en train de forniquer avec des cardinaux. Et on en remet une couche avec la couverture du dernier numéro, faite pour heurter les croyants.
Oui mais voilà, se laisser aller à la colère, si ce n'est à une certaine violence, vis-à-vis de ce "journal", ne me paraît pas la meilleure attitude à avoir.  En effet, qu'aurait fait, qu'aurait dit le Christ en de telles occasions ?  Nous avons tous en mémoire ses fortes paroles, du type : "Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, afin d'être vraiment les fils de votre Père qui est au cieux, car il fait lever son soleil sur les bons et sur les méchants, etc." (Matthieu 5/43-48)  Et je ne parle pas du célèbre : "Père, pardonne-leur ! Ils ne savent pas ce qu'ils font." (Luc 23/34)
Mais je ne voudrais pas en rester à des réflexions "cathos". J'invite donc les dessinateurs de ce journal à sortir de leur bureau pour méditer sur ce qu'ont exprimé de grands penseurs de l'humanité :
-  Bouddha : "Celui qui méprise les autres religions creuse un fossé autour de lui-même."
-  Albert Camus : "L'honnêteté consiste à juger une doctrine par ses sommets, non ses sous-produits."
-  Sr Emmanuelle : "Celui qui reste cloué sur sa religion et sur sa culture est un imbécile."
-  Freud : "Je crois que tous les hommes de bien sont de la même paroisse !"
-  Gandhi : "Je suis musulman, donc je suis hindou, donc je suis bouddhiste, donc je suis juif, donc je suis chrétien."
Et ce magnifique témoignage d'Antoine Leiris, dont la femme a été assassinée le 13 novembre lors des attentats de Paris. Antoine est journaliste cinéma à la radio France Bleu, à Paris.  J'ignore s'il est croyant, et cela n'a aucune importance quant à mon propos. Mais j'aurais envie de reprendre ses propres termes face aux assassins de sa femme, par rapport à Charlie-Hebdo, même si la situation n'a rien de comparable : "Vous n'aurez pas ma haine ! Répondre à la haine par la colère, ce serait céder à la même ignorance qui a fait de vous ce que vous êtes."
Charlie, je ne te hais pas ! Mais je pense que tu es bien mal informé par rapport à ce que vivent les croyants. Sors un peu de ton bureau, de tes théories toutes faites, de tes préjugés. Demeure profondément non croyant, c'est ton droit le plus grand !  Mais respecte ceux qui croient.
En effet, comme l'a dit si justement le pasteur Martin-Luther King (encore un croyant !) : "Apprenons à vivre comme des frères ; sinon, nous mourrons tous ensemble comme des idiots."
Tel est le message que j'ai laissé aux nombreux participants à la soirée-voeux ouverte par la paroisse à toute la population de Mortagne et de St Laurent, pas plus tard que hier soir.

0 commentaires: