Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 15 décembre 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.902 : Concile Vatican II, suite !

Ce billet se situe dans le sillage de celui que j'ai publié le 6 novembre dernier, sous le titre : "Le Pacte des catacombes", lorsqu'une quarantaine d'évêques, dont Helder Camara, s'étaient engagés à vivre leur ministère épiscopal de façon toujours plus évangélique.
50 ans après, des laïcs, venant des cinq continents, se sont retrouvés à Rome pour faire le point et proposer des pistes d'avenir, pour une Eglise toujours plus fidèle à l'Evangile.
Je vous transmets leur déc laration finale, telle que me l'a fait parvenir un membre du Réseau des Parvis en France.
De quoi raviver notre espérance et notre engagement, à dix jours de Noël, plus que jamais !


Council 50 Declaration
Vers une Eglise inspirée par l’Evangile
Pour un monde de paix, de justice et de solidarité
Un pacte de disciples de Jésus

 

 

                Le Royaume des cieux est comparable à un grain de moutarde qu’un homme prend et sème dans son champ. C’est bien la plus petite de toutes les semences ; mais, quand elle a poussé, elle est la plus grande des plantes potagères : elle devient un arbre, si bien que les oiseaux du ciel viennent faire leurs nids dans ses branches Mt 13, 31-32

 

                Nous, disciples de Jésus, fidèles membres catholiques du Peuple de Dieu, rassemblés à Rome à l’occasion du 50ème anniversaire de la clôture du Concile Vatican II,

conscients des nombreux défis soulevés par notre monde en mutation,

attentifs aux “signes du temps”,

considérant la situation actuelle de notre Eglise et ses difficultés à relever ces défis,

conscients que tout comportement des chrétiens et de  notre Eglise contraire au message évangélique détourne le monde de l’Esprit de Jésus et l’empêche de  reconnaître la force de l’Evangile,

reconnaissant nos faiblesses et nos déficiences, mais confiants dans la force que nous donne la foi en Jésus,

et souhaitant répondre aux appels du pape François qui renforce les processus de consultation dans notre Eglise,

après avoir prié l’Esprit Saint, nous nous engageons, à la suite de Jésus et dans l’esprit du Concile Vatican II et du Pacte des catacombes,

(a) à œuvrer pour poursuivre le renouveau de notre Eglise afin qu’elle témoigne de l’Esprit de Jésus et de la force de l’Evangile pour répondre aux défis de notre temps, 

(b) à contribuer à réorienter notre monde, notamment en donnant la parole aux pauvres et aux marginalisés, de façon qu’il devienne un monde de paix, de justice et de solidarité, respectant notre planète comme notre maison commune, et permettant à chaque personne de s’épanouir dans toute ses dimensions et d’approfondir son humanité.

 

1.1 PAIX ET GUERRE

Conscients

·       de la prolifération actuelle des guerres et des actes de violence, de la détérioration de la situation dans les relations internationales et les signes d’une nouvelle guerre froide, du réarmement, en particulier dans les armes nucléaires, des évolutions antagonistes autour de fondamentalismes religieux,  et du conflit au Moyen-Orient en particulier ;

 Encouragés

·       par une prise de conscience croissante de l’égalité, de la solidarité et de l’interconnexion entre tous les êtres humains ;

Nous nous engageons

·         à condamner sans équivoque tout acte de guerre,

·         à promouvoir une non -violence active dans nos sociétés  au niveau mondial ou local, et

·         à affirmer que l’église catholique doit ratifier et assurer le soutien des documents internationalement reconnus sur les droits humains (par ex. la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, la Convention Européenne sur les Droits Humains).

1.2 JUSTICE SOCIALE AND ECONOMIQUE

 

Conscients

·         des inégalités de plus en plus grandes dans le monde, et de la concentration  grandissante des richesses dans les mains de moins en moins de personnes,

·         de systèmes et de pratiques économiques mondiales et locales (y compris le capitalisme néolibéral) qui, indifférents aux valeurs éthiques et aux droits humains, appauvrissent un grand nombre de personnes, dégradent et détruisent l'environnement naturel,

·         des  positions, attitudes  et pratiques contraires aux valeurs de l'Evangile dans de nombreuses structures ecclésiales, ne respectant pas en particulier les  droits humains et l'esprit de pauvreté enseignés par Jésus ;

Encouragés

·         par la direction nouvelle que le Pape François donne à l’Eglise, particulièrement dans son Exhortation Apostolique Evangelii Gaudium (La joie de l’Evangile) ;

Nous nous engageons

·         à nous investir de façon active dans le traitement des problèmes socio-économiques à la lumière de l’évangile non seulement au niveau de l’action individuelle ou charitable, mais en cherchant à analyser, comprendre et transformer les structures et systèmes pratiquant l’oppression et l’injustice,

·         à promouvoir « un nouveau modèle de développement » clairement mentionné par le Pape François dans Laudato Si  à la lumière du développement humain dans toutes ses dimensions en interconnexion avec la paix et la justice écologique,

·         à travailler en solidarité avec les pauvres  en marge de l’économie,

·         à soutenir, localement et mondialement, avec toutes les églises chrétiennes et les autres religions,  les objectifs de paix fondés sur la justice, et

·         à travailler à la transformation de notre église en une église pauvre, de pauvres et pour les pauvres.

 

1.3 ENVIRONMENT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

Conscients

·         de l’urgente nécessité de construire une société mondiale durable respectueuse de l'environnement,

·         de la prise de conscience insuffisante des causes  sociales et économiques qui contribuent à la crise environnementale, et

·         de la fragmentation des initiatives éducatives et culturelles à cet égard ;

Encouragés

·         par l’accroissement de la prise de conscience au sein des peuples du monde, de la crise de l'environnement, et

·         par la nouvelle prise de conscience  des chrétiens que nous devons « prendre soin de notre maison commune » ;

Nous nous engageons

·         à pratiquer un style de vie sobre, simple et responsable,

·         à contribuer, par la spiritualité, l’éthique et la pratique, à la construction d’une société qui  respecte la création de Dieu, et

·         à participer à des projets et à des mouvements qui font la promotion du développement durable.

 

1.4 GENRE, SEXUALITE ET FAMILLE

Conscients

·         de  la demande pour, et des progrès vers, l'égalité des femmes et des hommes, mais aussi de la persistance de la domination patriarcale des femmes dans de nombreuses sociétés et sous de nombreuses formes,

·         de la nécessité de reconnaître les droits des personnes LGBTQI dans la société et dans l'Église,

·         de la marginalisation des personnes divorcées et remariées au sein de l’Eglise, en contradiction avec  le message d'amour de l'Evangile,

·         de la diversité des structures familiales dans les différentes cultures à travers le monde, y compris la polygamie, les familles monoparentales et les familles étendues, et du modèle normatif de l'Église concernant la famille, à savoir un mariage à vie entre un homme et une femme avec des enfants ;

Encouragés par

·         l’accroissement des actions et du soutien en faveur des personnes qui ont été marginalisées dans la société et dans l'Église,

·         la visibilité et l'acceptation sociale croissante des personnes LGBTQI, et les réseaux interculturels à travers le monde qui sont en développement, et

·         le travail des théologiens progressistes et militants des droits de l'Homme ;

Nous nous engageons

·         à aider à faire connaître les expériences de ceux et celles dont la voix reste souvent ignorée et de ceux et celles que l’église trouve le plus difficile d’entendre, telles que les femmes, les représentants LGBTQI et les divorcés-remariés, 

·           à partager l’expérience de ceux qui sont marginalisés et rejetés avec d’autres membres de l’église, de sorte que ces derniers puissent faire évoluer leur compréhension et leur compassion.

·           à travailler à la décriminalisation de l’homosexualité dans tous les pays, et à l’abolition des autres formes de discrimination légale ou sociale, et

·           à faire pression pour qu’aux changements dans la société correspondent des modifications du Droit Canon en ce qui concerne le genre, la sexualité et les structures familiales et matrimoniales, de façon à s’adapter à la diversité du peuple de Dieu.

 

2.1 MINISTERES ET EGALITE ENTRE HOMMES ET FEMMES

Conscients

·         que toute personne, sans distinction de sexe, est le reflet de Dieu et que tous les membres baptisés de l'Église doivent avoir une voix dans sa gouvernance ;

Encouragés

·         par les appels de plus en plus nombreux pour un ministère renouvelé pour les femmes au service de notre Église et des besoins de notre peuple ;

Nous nous engageons

·         à valoriser la perspective d’une constitution ecclésiale fondée sur les droits humains et les valeurs démocratiques (y compris la participation aux prises de décision, la séparation des pouvoirs, et des procédures appropriées),  

·         à travailler au renouveau des ministères dans l’église, fondé sur les enseignements de l’évangile selon lesquels dons et vocation nous sont donnés par l’Esprit, et qui conduisent donc les femmes à être appelées à une participation entière au ministère,

·         à demander en particulier à ce point de la réflexion le retour pour les femmes du droit au diaconat.

 

2.2 COMMUNAUTES ECCLESIALES DE BASE

Conscients

·        des processus de sécularisation dans notre monde moderne,

·        des appels du pape François à tous les croyants pour qu’ils s’investissent dans la mission évangélique de l’Eglise, et

·        de la nécessité de remplacer le modèle d’Eglise actuellement organisé en une pyramide hiérarchique ;

Encouragés

·        par le nombre croissant de laïcs qui sont engagés, à travers le monde, à la construction d’une Eglise plus horizontale et inclusive, et 

·        par l’accroissement des relations de dialogue et d’amitié entre chrétiens de façon œcuménique  et avec les autres religions ;

Nous nous engageons

·         à édifier une église qui comprenne les communautés ecclésiales de base comme son modèle fondamental pour être église,

·         à axer l’action de nos communautés sur la justice, la paix et l’intégrité de la création,

·         à demander publiquement pardon, en tant qu’église, auprès de tous ceux qui cherchent à être reconnus comme membres du peuple de Dieu mais qui ont été marginalisés ou rejetés et blessés par nos doctrines et pratiques, et

·         à œuvrer activement à la mise en place d’un dialogue, d’une collaboration et d’une amitié œcuméniques et interreligieuses.

 

2.3 DIALOGUE AU SEIN DE L’ÉGLISE et avec LE MONDE  

Conscients

·        de la  croissance du pluralisme et de la diversité dans beaucoup de société contemporaines, souvent accompagnée d’ignorance mutuelle et d’hostilité parmi  les groupes religieux et sociaux ;   

Encouragés

·        par les ressources spirituelles et les qualités des membres des différentes religions et systèmes de valeur ;

Nous nous engageons

·         à reconnaître  et proclamer l’égale dignité de chaque personne humaine et de toutes,

·         à développer des systèmes éducatifs qui mettent en harmonie et célèbrent différence et diversité

·         à promouvoir le développement d’une théologie ouverte et accessible,

·         à initier et développer le processus pour institutionnaliser une structure de dialogue interne entre laïcs et clercs tant aux niveaux du diocèse, de la nation et du continent, qu’au niveau du Vatican, et

·         à promouvoir et créer des espaces où les adeptes de différentes religions, convictions et conceptions du monde peuvent se rencontrer et travailler de concert. 

 

2.4 EGLISE DES PAUVRES

Conscients

·        des relations  souvent étroites et des collaborations entre l'Eglise et les riches et les puissants dans la société mondiale, à travers les membres de la hiérarchie, les congrégations religieuses, et de nombreux laïcs qui sont des leaders dans la société, la politique et l'économie ;

Encouragés

·        par les demandes faites  à travers le monde par de nombreuses  personnes pour une vie de dignité et pour plus de justice dans la société,

·        par la croissance de l’« attention pastorale spéciale » de l’Eglise portée aux peuples indigènes (IPs), aux réfugiés, aux migrants et à leur famille, aux femmes et aux filles, aux jeunes et aux personnes déplacées, aussi bien qu’à l’écologie ;

Nous nous engageons

·        à faire ardemment connaître, au sein de l’église, l’invitation du Pape François à être une église pauvre pour les pauvres,  

·        à nous rappeler et garder vivantes les initiatives et actions pour le changement et le renouveau au sein de l’église telles qu’elles ont pu être observées lors du Concile Vatican II, et invoquées par le Pacte des Catacombes,  la théologie de la libération et la théologie féministe- une tel rappel nous libère de l’idée que tout est ce qu’il a toujours été et que rien ne doit changer , et

·        à former des alliances avec toutes les personnes de bonne volonté, quelle que soit leur religion, et avec  les organisations sociales et politiques populaires, dans la lutte pour la libération de toute l’humanité et pour un ordre mondial plus juste.

 

Une autre Eglise pour un autre monde est possible!

 

Revenus dans nos pays, nous ferons connaître nos engagements à nos communautés, nos associations, nos paroisses, pour qu’ils  nous aident par leur soutien et leurs prières et nous les inviterons à se joindre à nous dans la réalisation de nos engagements.

 

Rome, 22 Novembre 2015
‘Council 50’ initié par le Réseau Européen Eglises et Libertés

0 commentaires: