Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 6 décembre 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.898 : "On doit s'aimer comme des frères !" (Louane, en CM 1)

Ce matin, messe des familles, avec présence de nombreux enfants, et aussi, d'une belle équipe de confirmands accueillis solennellement par les paroissiens, pour le début de leur parcours vers le sacrement de Confirmation.
Tout au long de la messe, rythmée par le saxo, le djembé, l'orgue-synthé, sans parler du moment enchanté durant lequel, tous les enfants, rassemblés dans le choeur de l'église, chacun un instrument à la main, ont joué ensemble de façon émouvante, l'on a senti une belle dynamique, que l'on ne peut expliquer tant c'était intériorisé.
Mais un fait m'a frappé !  Alors que je remontais à l'autel après la communion, l'une des servants d'autel, Louane, qui remontait avec moi, son cierge à la main, me glissa tout bas : "Est-ce que je pourrais dire quelque chose ?"  "Qu'est-ce que tu veux dire ?" "Qu'il faut qu'on s'aime", me glissa-t-elle.
A la fin de la messe, je déclarai donc à l'assemblée : "Louane a quelque chose à nous dire."  Prenant alors le micro, elle déclara : "Au caté, on a appris qu'on doit tous s'aimer comme des frères." On attendait tous qu'elle poursuive cette intervention, mais elle s'arrêta là, et rendit le micro.
J'ai conclu, d'un mot seulement : "Merci Louane de nous avoir exprimé ce qui fait l'essentiel de l'Evangile, et le coeur de notre engagement de chrétiens."
Pourquoi est-ce que je raconte ce fait ?  Parce que, en ce soir d'élections, je me demande si tout le monde se souvient bien de son caté ! Je ne porte pas de jugement, mais, comme la vérité sort de la bouche des enfants, je voulais souligner que Louane nous a tous replacés, d'un mot, à la façon du pape François, face à nos responsabilités de citoyens, et à la façon dont le vivre-ensemble doit être vécu dans notre pays.
C'est sans doute de cela dont parlait l'évangile de ce dimanche : tout ravin doit être comblé, entre les hommes, sans que personne ne soit exclu, si l'on veut préparer sérieusement le chemin du Seigneur !
Merci Louane !  Et merci à tous les enfants !