Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 27 novembre 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.892 : Hommage à TOUS nos morts


Je voudrais vous offrir ce poème de Charles Péguy, dédié à Saint Geneviève,    patronne de la ville de Paris.
Poème que divers médias, dont France-Inter encore ce vendredi matin, ont évoqué à propos des récents attentats.
Comme un appel à l'espérance face aux hordes de loups qui veulent détruire Paris et notre planète.

Comme elle avait gardé les moutons à Nanterre,
On la mit à garder un bien autre troupeau,
La plus énorme horde où le loup et l’agneau
Aient jamais confondu leur commune misère.

Et comme elle veillait tous les soirs solitaire
Dans la cour de la ferme ou sur le bord de l’eau,
Du pied du même saule et du même bouleau
Elle veille aujourd’hui sur ce monstre de pierre.

Et quand le soir viendra qui fermera le jour,
C’est elle la caduque et l’antique bergère,
Qui ramassant Paris et tout son alentour

Conduira d’un pas ferme et d’une main légère
Pour la dernière fois dans la dernière cour
Le troupeau le plus vaste à la droite du Père


130 morts en France, c'est infiniment trop !
Il est bon que chacun de leur nom soit égrené en ce jour.
Nous y sommes très sensibles, et heureusement, car, comme disait Staline, lequel s'y connaissait : "La mort d'un seul homme, c'est une tragédie ; mais, ajoutait-il, la disparition de millions de personnes, c'est une statistique."
Nos amis Italiens, dans plusieurs villages du sud de la botte, ne s'y sont pas trompés, qui s'investissent totalement, quand on rapporte dans leur village les corps de réfugiés noyés, se mettent en quatre pour découvrir leur identité, et leur offrir sur le terrain de leur commune une sépulture à leur nom.
S'il nous est impossible d'en faire autant, et bien difficile d'égrener les noms et prénoms de toutes les victimes d'aujourd'hui, rien ne nous empêche de leur rendre un hommage solennel également, dans le respect et la prière, aux côtés des morts des attentats de Paris.
Portons dans notre coeur, sans les oublier :
-  les 3.000 morts en Méditerranée de janvier à septembre 2015
-  les plus de 250.000 morts de la guerre en Syrie depuis le début de la révolte en mars 2011
-  les 5 à 600.000 victimes de la guerre en Irak de 2003 à 2011
-  les 220.000 morts en Afghanistan, 80.000 au Pakistan, etc..., tous ceux dont ne parle jamais
Puisse notre drapeau bleu-blanc-rouge les accueillir et les envelopper de notre compassion et les unir dans un même souvenir !