Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 16 novembre 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.884 : "Dieu a envoyé vers la riche Europe celui qui a faim..." (François)

Décidément, quel prophète, ce pape François !
Et quelle facilité pour communiquer à tous ce qui fait le coeur de l'Evangile !
Avec lui, la vieille Europe, dite chrétienne, est sans cesse renvoyée aux sources profondes de l'humanisme, et n'a qu'à bien se tenir !
Quelques heures avant les attentats de Paris, voici ce que François déclarait, le vendredi 13 novembre : "Dieu nous a envoyé, dans la riche Europe, celui qui a faim afin qu'on lui donne à manger, celui qui a soif afin qu'on lui donne à boire, l'étranger afin qu'on l'accueille, celui qui est nu afin qu'on l'habille".
Attentif depuis le début de son pontificat au sort des migrants, il a rappelé que celui qui quitte sa terre à la recherche d'un meilleur présent et d'un meilleur avenir est lui aussi notre frère.
"L'histoire le démontrera", a commenté le pape ; "si nous sommes un peuple, nous l'accueillerons certainement." Mais, a-t-il averti, "si nous ne sommes qu'un groupe d'individus plus ou moins organisés, nous serons tentés de sauver avant tout notre peau !"
Malheureusement, il semble que nous ne soyons pas vraiment prêts à cet accueil.
Jean-Claude Juncker, Président de la Commission Européenne, déclarait ces jours-ci que, "au rythme actuel, les opérations de relocalisation des réfugiés se termineront en... 2101 !"
Nous en savons quelque chose sur la paroisse !
M. le maire de Mortagne a proposé au Préfet un logement communal pour accueillir des réfugiés ; les Filles de la Sagesse ont fait savoir au Préfet également qu'elles mettaient un bâtiment à la disposition de réfugiés ; même démarche de la part des Frères de St Gabriel.
En accord avec le Conseil de paroisse, j'avais proposé que l'on puisse aussi offrir une partie du vaste presbytère de Mortagne, pour loger un ou deux célibataires par exemple.
Mais on ne dirait pas qu'il y a urgence !
Il paraît que c'est si compliqué à organiser qu'il faudra sans doute plusieurs mois pour que ces logements accueillent des réfugiés !
Et si c'était mon frère ?
Certains se dédouanent en disant que les réfugiés ne veulent pas rester en France ; mais s'est-on demandé pourquoi ?
La vieille France est vraiment fatiguée !
Tel un vieillard ayant bien de la peine à se bouger...
Or, comme le dit si bien Pascal Brice, "ne pas respecter l'étranger, c'est ne pas se respecter soi-même."
A méditer !