Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 28 septembre 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.876 : Rejet des Musulmans et affirmation des racines chrétiennes sont incompatibles

L’évêque d’Ajaccio (Corse), Mgr Olivier de Germay, a réagi dans un éditorial au souhait de certains Corses d’interdire la célébration de la fête de l’Aïd-El-Kébir à Ajaccio, considérant que la Corse étant une terre chrétienne, elle ne pouvait accepter une manifestation trop visible de la foi ou de la culture musulmanes. « Certains vont jusqu’à demander le départ des personnes de religion musulmane », ajoute Mgr de Germay, se sentant, en tant qu’évêque de Corse, « évidemment concerné par ces prises de position » et souhaitant s’exprimer en priorité vis-à-vis de leurs auteurs.
L’évêque d’Ajaccio dit comprendre « que dans le contexte international actuel ils puissent avoir des craintes ». « La radicalisation de nombreux jeunes musulmans est une réalité en France qu’on ne peut ignorer et qui touche aussi la Corse », écrit-il, estimant « irresponsable de fermer les yeux sur ce phénomène qui peut déstabiliser nos sociétés » et « normal de réfléchir aux moyens d’y faire face ».

« Comment défendre la religion chrétienne en ayant une attitude contraire à l’Évangile ? »

« Je voudrais cependant inviter ceux qui seraient tentés par la violence (qu’elle soit verbale ou physique) à ne pas tomber dans le piège du mépris et de l’exclusion, reprend-il. On voit bien aujourd’hui comment des idéologies haineuses peuvent engendrer le chaos. Ne reproduisons pas cette absurdité en Corse ! »
Mgr de Germay invite « ceux qui veulent défendre la culture chrétienne à découvrir la foi sur laquelle elle s’enracine ». « Comment en effet pourrait-on défendre la religion chrétienne en ayant une attitude contraire à l’Évangile ?, s’interroge-t-il. L’éclairage de la foi chrétienne nous permet de reconnaître en toute personne un frère ou une sœur en humanité dont la dignité est inaliénable ».
L’évêque de Corse rappelle que « l’Évangile nous demande de respecter toute personne, quelles que soient ses opinions ou sa religion, parce qu’elle est créée à l’image de Dieu ». « Il existe en Corse de nombreux musulmans, dont beaucoup sont nés sur l’île, qui ne demandent qu’à vivre en paix avec tous, poursuit-il. Si nous les méprisons, cela ne fera que conforter ceux qui sont tentés par la radicalisation. Nous ferions mieux de dialoguer avec eux pour les aider à dissuader ceux qui se laissent influencer par cette idéologie ».
En conclusion, Mgr de Germay invite les Corses à être « capables de vivre ensemble avec (leurs) différences » : « Alors nous pourrons être fiers de nos racines chrétiennes. »