Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 14 juin 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.853 : La parabole du petit noyau

Il y a une quinzaine de jours, nous avons organisé une soirée de réflexion sur la place des symboles dans notre liturgie.
A notre grand bonheur, 40 à 50 personnes ont répondu "présent" !
Soeur Carmelle, qui utilise régulièrement des symboles au cours de ses interventions dans le cadre du Centre spirituel "Sagesse", à St Laurent, a su motiver cette assemblée, et cela a tout de suite commencé à porter du fruit.
Je vous livre le mail reçu il y a quelques jours de René, responsable de l'équipe liturgique qui a préparé la messe de ce dimanche 14 juin, dont deux des lectures présentent des textes sur la petite graine qui devient un grand arbre : "Suite aux lectures, je me suis souvenu qu'au printemps, en bêchant mon jardin, j'ai vu, parmi les mauvaises herbes, un noyau éclaté, et de ce noyau sortait une jeune pousse qui semblait me tendre les bras, et qui ne demandait qu'à vivre. Alors, je l'ai récupérée avec sa motte de terre, et j'ai mis le tout dans un pot. Et je l'arrose de temps en temps. Elle pousse gentiment. En quelque sorte, je l'ai sauvée de l'enfouissement !  Peut-être que, dans quelques années, cet arbuste donnera du fruit, car je crois que c'est un prunier. Peut-être aussi que, dans quelque temps, elle aura besoin d'un tuteur... Je vous fais parvenir la photo de mon petit arbuste."
Inutile de dire que j'ai bondi sur l'occasion, et demandé à René de venir à la messe avec son petit prunier !
Cela tombait bien : les enfants ayant fait la 1° de leurs communions récemment étaient nombreux ce matin en l'église de Mortagne, pour leur dernier temps fort de cette année. Il faut voir avec quelle attention ils ont suivi les explications de René, son petit arbuste en main devant l'autel, sur lequel il l'a ensuite déposé !
Tout l'homélie a consisté alors en un dialogue avec les enfants, et l'assemblée a été émerveillée de la qualité étonnante de leurs réponses : ils ont très bien su faire le lien, en l'expliquant, sans que j'aie besoin d'en parler, que pour que leur foi au Christ grandisse, il leur faut le laisser la jardiner, l'arroser. Déjà, comme ils l'ont dit, au baptême, l'eau sainte qui sauve a coulé sur leur front. Puis, lors de leur 1° communion, par l'hostie qu'ils ont reçue, c'est comme la petite graine de Jésus qui a été semée dans leur coeur ; à eux à présent de savoir l'arroser et l'entretenir, "pour qu'elle ne se dessèche pas" comme l'a dit l'une des petites filles, mais qu'elle grandisse et s'épanouisse !
En tout cas, l'assemblée a eu l'occasion de mesurer la qualité des fruits du caté sur la paroisse.
Tandis que nous allons essayer, plus que jamais, d'introduire des symboles vivants au coeur de nos liturgies !