Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 4 juin 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.851 : "Le Paradis, c'est les autres !" (Sr Emmanuelle)

Diable !  Un certain philosophe, dont il est de peu d'intérêt de rappeler le nom, avait voulu nous faire avaler ceci, à savoir que "l'enfer, c'est les autres."  Assez triste, comme conception de l'Homme, réduit à n'être qu'  "un loup pour l'homme", son frère en humanité pourtant...  Allez donc y comprendre quelque chose !
Il est vrai que l'histoire du monde ressemble trop souvent à une suite de massacres et de désastres. Et pourtant, à qui sait voir, à qui sait regarder...  Mais en fait, il n'est pas donné à tout le monde, et pas forcément à ceux qui se disent "philosophes", de savoir repérer autour d'eux ce qui fait le meilleur de l'homme, ce qui peut, envers et contre tout, nous permettre de croire en lui.
Cet après-midi, j'étais en réunion, en révision de vie comme on dit, dans le jargon des mouvements d'Action catholique, avec une équipe du MCR (Mouvement Chrétien des Retraités). Oh !  Pas forcément des gens ayant fait de grandes études de philosophie. Et pourtant, des personnes pleinement capables de lire les signes des temps, et d'y découvrir, par milliers, comme l'a dit l'une d'elle, "des signes par milliers", une multitude de faits positifs, démontrant qu'en fait, pour reprendre la superbe formule de Soeur Emmanuelle, "Le Paradis, c'est les autres", et non pas l'enfer, évidemment !
Impossible de reprendre tous les faits cités, tant ils furent nombreux !
-  "La semaine dernière, à l'occasion de la fête des mères, j'ai offert un petit cadeau à la femme qui vient chez moi m'aider à faire le ménage. Et dimanche, en rentrant de la messe, j'ai trouvé un joli bouquet de fleurs devant la porte de ma maison. J'ai fini par comprendre que c'était cette dame qui me l'avait offert."
-  "Je trouve ma poubelle très lourde à déplacer. Hier, des jeunes, du genre loubards, sont venus me donner un coup de main : "On a été heureux de vous aider, madame", m'ont-ils dit."
-  "Quelqu'un a permis à une personne en fauteuil roulant d'aller se promener dans un espace vert ; celle-ci lui a dit : "Je suis heureuse d'avoir pu sortir pour contempler la nature."
-  "Une telle est isolée. Je l'ai invitée, et on a passé un bon moment ensemble."
-  "J'ai accepté de faire partie de l'équipe de brodeuses d'écharpes de baptême ; cela me fait plaisir de servir ces jeunes couples qui font baptiser leurs enfants."
Etc..., etc... Inutile de tout reprendre !  Ces faits sont déjà assez clairs par eux-mêmes.
Et même s'ils sont tout petits, et même si je n'en ai pas cité beaucoup, ils sont bien suffisants, à qui n'a pas l'esprit étroit et "limité" (!), pour nous permettre de continuer à croire en la bonté infinie de l'Homme, au-delà de ses petitesses.
Ah !  Si tous les soit-disant "grands" philosophes ou beaux-parleurs avaient autant de bon sens et de foi en l'Homme !
Ce serait le Paradis sur terre...
N'est-ce pas, frères humains ?
Et pourquoi pas ?
Pour toutes ces personnes tellement ouvertes aux autres, merci Seigneur !