Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 23 avril 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.840 : L'Eglise a vraiment une bonne image dans notre société !

De nos jours, des personnes critiquent l'Eglise parfois, quoique bien moins qu'à certaines autres périodes de notre histoire cependant.
Il est certain que cette institution bi-millénaire est bien loin d'être parfaite !  Seulement, il y a des signes qui ne trompent pas.
Quand on voit l'impact d'un pape François par exemple !  Quel dirigeant, quel vedette, quel ténor de notre société peut rivaliser avec lui, avec son ouverture, avec son sourire, avec la force de ses paroles, accompagnées de gestes qui marquent chacun ici-bas, profondément...
Autre fait, tiré de "La Vie" (23 avril) : "Voyez le démantèlement récent, en exécution de décisions de justice et sur ordre du préfet, des squats de Roms ou d'Albanais installés à Lyon dans des bâtiments publics, notamment une ancienne gendarmerie. Et voyez qui prend en charge la misère ainsi secouée mais non traitée : principalement des organisations protestantes et catholiques, portées en particulier par la voix du père Duffé, vicaire épiscopal. L'Etat, lui, a démissionné..."
Revenons à Mortagne. Il y a un instant, une femme sort de mon bureau. A 20h, un peu style Sdf, elle vient de sonner à la porte du presbytère : "Mon Père, je m'excuse de vous déranger ;  mais pouvez-vous m'aider ?  J'aurais besoin de 20 euros."
J'engage le dialogue avec elle : "D'où êtes-vous ?"  "De Reims", me répond-elle."  "Mais comment cela se fait que vous êtes à Mortagne ?"  Elle se met à me raconter toute son histoire. Puis, je lui demande : "Mais, comment cela se fait-il que vous êtes venue frapper à la porte du presbytère ?"  "Ah, me répond-elle, je demandais de l'aide aux gens qui passaient, devant l'église, et plusieurs personnes, qui ne m'ont rien donné, m'ont dit : "Mais allez donc voir au presbytère..." Et c'est pour cela que j'ai sonné à votre porte."
Voilà un exemple typique de ce qui m'arrive régulièrement ; et cela, toujours à des heures impossibles évidemment, vers 19h, 20h, quand ce n'est pas à 21h30 comme récemment.
Avec chaque fois le même refrain : "On m'a dit : "Allez donc voir au presbytère."
Voilà pourquoi j'ose dire que l'Eglise a une bonne image. Les gens savent que les presbytères sont des lieux d'un autre ordre, et que l'Eglise est une institution qui a la réputation d'aider les gens, d'aimer les gens.
Un des exemples les plus merveilleux étant bien sûr le Secours Catholique, bien représenté sur Mortagne, et qui est l'organisation caritative la plus importante de France.
Le Secours Catholique étant fermé le soir, on vient au presbytère ; alors là, le pauvre curé fait ce qu'il peut.
Tout en se réjouissant de voir que beaucoup de Mortagnais, y compris non pratiquants, savent bien que le presbytère est un lieu d'Eglise où l'on peut orienter les personnes en difficulté.
Quitte à orienter de temps en temps les demandeurs qui se présentent vers le local mitoyen au presbytère, ouvert aux Sdf de passage.
L'utilité et l'importance de l'Eglise sont ainsi reconnues chez nous, par tous les citoyens.
Merci Seigneur !

0 commentaires: