Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 13 avril 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.837 : Des chrétiens "du feu de Pâques" !

Chaque année, les fêtes pascales, il faut bien le dire, nous sortent un peu de notre tiédeur et nous aident à dépasser nos petitesses et nos lourdeurs ; il est bon en effet que nous nous laissions remodeler en profondeur par le Christ ressuscité. Et quel bien cela fait, au contact priant et jubilant de nos frères et soeurs en Eglise, de voir que la grâce du Seigneur nous fait entrer dans sa paix !
Je viens de tomber sur une réflexion forte du pape Benoît XVI qui avait déclaré aux chrétiens d'Allemagne : "Les chrétiens tièdes sont plus dangereux pour l'Eglise que ses adversaires".  Heureusement, et c'est la grâce de Pâques, nombreux sont celles et ceux qui, à l'occasion de Pâques, sont sortis de leur tiédeur et se sont laissés brûler au feu de Pâques, le feu de Dieu.
J'en ai eu plusieurs exemples ces derniers jours : telle famille qui, touchée par les célébrations, s'est remise en cause par rapport à la possibilité de pardonner à une personne qui lui avait causé un grand tort (croyait-elle !!!) ; ou encore, ces parents de baptisés de Pâques, qui, à l'église, se sont sentis portés dans la prière par les chrétiens présents et réchauffés par leur bel accueil, etc...
Le pape François, de son côté, a souvent un langage très fort et parfois très cru, par rapport aux chrétiens qui ne vivent pas du feu des valeurs de l'Evangile : la douceur, l'écoute, le pardon total, le sourire, l'humilité. Développant cela dans l'une de ses récentes homélies, il fustige ces chrétiens qui vivent "en ennemis de la croix du Christ", et les appelle les "chrétiens-païens" !  Diantre ! Il n'y va pas de main morte... Et le pape de souligner les signes intérieurs qui montrent que ces chrétiens sont en train de glisser sur une pente mortelle, "à cause de leur attachement à l'orgueil, à la vanité..."
Au contraire, précise-t-il, celui "qui cherche à aimer Dieu, à servir les autres, qui est doux, humble, serviteur des autres, est sur la bonne route. Sa carte d'identité est bonne : elle est du ciel."
Beaucoup de bonheur à vous, y compris au coeur de vos obscurités, dans la lumière et le feu de Pâques : le feu d'Amour de Jésus !