Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 22 février 2015

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.827 : Les enfants embellissent nos cérémonies

Voici le titre d'un billet que je rêve d'écrire depuis plusieurs années, tant il me semble évident, et à vous aussi sans doute que, sans les enfants, nos célébrations, si bien préparées et si profondes soient-elles, risquent de demeurer bien incertaines, et peut-être même, amputées du meilleur d'elles-mêmes !
Comment se fait-il en effet que, lors de la plupart de nos messes, les enfants soient si généralement absents, ou présents en si petit nombre ?
Je me demande vraiment ce que doit en penser le Christ, lui qui avait déjà eu bien de la peine à faire que ses disciples, si proches de lui pourtant, laissent une petite place aux enfants. Il a quand même fallu que Jésus insiste : "Laissez venir à moi les petits enfants." (Matthieu 19/14)  Ce n'est donc pas d'aujourd'hui seulement que se pose la question !
Il est vrai que, quand une messe d'enfants se profile à l'horizon, on ne peut pas dire qu'il soit simple de penser à leur y faire cette première place dont rêvait Jésus... Avec des chants qui leur correspondent, une musique dans laquelle ils puissent se reconnaître, des gestes, des paroles ou des signes adaptés à leur capacité de compréhension, que sais-je encore...
Ce matin en tout cas, à St Laurent, beaucoup de paroissiens semblaient heureux de la présence, dans les premiers rangs, de 64 enfants se préparant à la première de leurs communions. La liturgie avait été un peu adaptée en fonction de leur présence, et j'ose espérer qu'ils s'y soient bien retrouvés.
Je dis cela comme ça, car je n'ai eu aucun écho : deux baptêmes, aussitôt la messe, ne m'ont pas permis de savoir comment les enfants ou les paroissiens avaient vécu cette célébration.
Par contre, tandis que je m'apprêtais à commencer la cérémonie des baptêmes, trois jeunes, qui m'ont dit être de passage, venant de Nantes je crois, se sont approchés pour me dire : "Merci pour cette belle messe ! On a senti, pendant cette célébration, que l'on était une paroisse vivante, où le peuple de Dieu semblait acteur et participant !"
Merci, chers amis anonymes de Nantes !  Merci, chers paroissiens de Saint Laurent ! Merci aux parents des futurs communiants, aux enfants, aux catéchistes.  Merci aussi à ces autres parents qui ont pris avec eux à la sacristie les autres enfants présents, durant une partie de la messe.  C'est grâce à vous tous si ces enfants ont embelli, enrichi, rajeuni, en beauté, notre façon de louer ensemble, joyeusement, le Dieu vivant !