Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 25 décembre 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85 n° 1.818 : Voeux de Noël de Paul, un frère prêtre du Mali


Tandis que j'étais au service de l'Eglise du Mali, j'ai eu le bonheur de partager les douleurs et les espérances de ce peuple plein de grandeur, auprès duquel j'ai beaucoup appris.
Auprès de Paul, par exemple, prêtre malien qui me fait, jusqu'à ce jour, l'honneur de son amitié, et dont je viens de recevoir les voeux, en ce jour de Noël.
Je partage ses joies et ses espoirs, et me fais un plaisir de les partager avec vous !
 
VŒUX  NOËL 2014  NOUVEL  AN  2015

Une année s’en  va.

Oui 2014 s’en va.

2014 s’en va  dans la tombe du passé avec  nos  parents, proches  et amis bien-aimés  trépassés.

Que Dieu leur donne le bonheur que nous n’avons pas voulu,  pu ou su leur donner.

2014 s’en va avec nos vœux ardents  formulés en son commencement, nos chers rêves caressés  non réalisés.
2014 s’en va avec  nos promesses non tenues, nos projets  en chantier inachevés  et nos trajets stoppés parce que nous avons tardé  à les parcourir. Avant l’heure ce n’est pas l’heure, mais après l’heure ça peut être le malheur !

2014 s’en va en laissant sur nos bras nos Ebola, nos famines, nos guerres familiales,  conjugales, tribales, hégémoniques, idéologiques, théologiques, politiques, écologiques, économiques,   astronomiques, gastronomiques, sociales, culturelles, spirituelles.

2014 s’en va laissant nos cœurs  peut-être remplis d’amertume, de rancune, de rancœur,  de sentiments et de ressentiments de déception , de découragement, de dégoût, de dépit,  de soucis d’emploi et de toît, d épouse,  d’époux  et d’enfant, d’insécurité physique, psychique, psychologique, spirituelle et culturelle,  mondiale, globale, totale.

2014 s’en va avec  nos injures, nos parjures, nos arrogances, nos suffisances dont nous l’avons remplie.

2014 s’en va avec nos quêtes, nos interminables enquêtes,  nos requêtes, nos interrogations harassantes,  angoissantes  mais  restées  sans  suites  et sans  cesse classées , déclassées,  sans réponses.
2014 s’en va avec nos amertumes et  nos meurtres  d’enfants, d’innocents, nos vols,  nos  viols.

2014 s’en va avec nos multiples manquements,  nos innommables et  innombrables péchés contre Dieu au nom duquel on peut impunément  jeter  les  nouveaux nés à la poubelle, fusiller froidement des enfants  innocents qu’on ne peut accuser  que du seul tort d’être nés sans l’avoir désiré et choisi,  égorger  des hommes, des femme comme de vulgaires moutons ou dindons de Noël, parquer  les  personnes âgées dans  des  mouroirs, pudiquement appelés maisons de retraite  et qui ne sont en réalité que des maisons de ‘’ recyclage’’, de’’ placement ‘’ d’une «  denrée   ‘’ abondante et bon marché et qui  peut  rapporter gros, nos innombrables péchés contre les personnes   isolées, refoulées, rejetées, marginalisées,  emprisonnées, nos innombrables péchés contre la nature et la culture, contre la chair et l’esprit,  contre la société et l’humanité .
2014 s’en va  couronnée   aussi  de nos petites et  grandes  victoires ( Malala !), de nos succès, de nos conquêtes, de nos réussites  sur /pour  nous, nos familles, nos sociétés, nos maux et nos malheurs et nos maladies.

Mon grand- père m’a appris que de tous les résultats de mes actions, il faut m’attacher  surtout aux négatifs, les  résultats positifs ne devant  avoir droit qu’à une minute d’action de  grâce à Dieu  qui  me les a accordés.
Par contre les résultats négatifs sont ce pour lesquels  il faut  m’armer, me mobiliser, mobiliser mon intelligence, mes  énergies  pour  les combattre,  les abattre. Car ils sont un obstacle, un danger, une menace pour mon bonheur, ma paix,  le bonheur, la paix de l’homme.
Mon grand-père m’a  appris aussi  de ne pas perdre mon temps à   clamer, à déclamer, à  décliner, à  proclamer les choses négatives.
Parce que la longueur du temps du diagnostic, la répétition interminable  du mal, de la maladie dont souffre un patient   n’a jamais guéri un malade.
Si guérison  est à espérer ce sera au bout d’essai d’une thérapeutique ;

Il y a trop  de docteurs  pour diagnostiquer  les maux qui abîment,  meurtrissent, massacrent l’homme aujourd’hui.
Il y a trop de docteurs qui ont  identifié, isolé les  microbes, les virus  de tout calibre qui détruisent l’homme aujourd’hui.

Mais mon grand-père m’a appris aussi que  le plus grand microbe, le plus dangereux virus  ennemi  de l’homme c’est l’homme  lui-même. C’est ce qu’a  intuitivement perçu  l’auteur de l’adage célèbre :  «  Homo homini  lupus : l’homme est le loup de l’homme »

Le premier agent pathogène de l’homme nuisible à l’homme c’est d’abord  l’homme lui-même.

qu’il n y a que l’homme pour rendre l’homme malheureux, l’homme malade

et qu’il n y a que  l’homme  pour rendre la santé à l’homme, rendre l’homme  heureux,

et qu’il n’y a que l’homme  pour guérir l’homme.

L’homme est le plus grand remède de l’homme.

L’homme est la plus grande nourriture de l’homme ( entendons-nous, je  ne parle pas du cannibalisme) qui rassasie l’homme.

L’homme est l’eau la plus saine, la plus pure, la plus minérale pour éteindre la soif de l’homme

La paix de l’homme c’est l’homme pas les armes

Le bonheur de l’homme c’est l’homme, pas l’avoir, pas le pouvoir, pas la  gloire.

Je comprends alors pourquoi le Dieu des chrétiens s’est fait homme mais sans renoncer d’être Dieu

EMMAUEL : DIEU-HOMME  AVEC  LES  HOMMES

EMMANUEL : DIEU HOMME PARMI /POUR  LES HOMMES

Homme nouveau  ignorant les  vices et les sévices des hommes, les péchés et les méchancetés  des hommes,  l’animalité, la bestialité et les brutalités des hommes.

Homme nouveau au cœur débordant de vérité, de charité, d’amour, de douceur, de tendresse, de  lumière, de  saveur.
Homme nouveau  totalement libre, libre   de la liberté pour  ouvrir les yeux aux aveugles, nourrir les affamés, guérir les malades, libérer les emprisonnés,  déverser des tonnes  vérités lumineuses,   d’amour, de tendresse, de douceur, de justice, de paix, en un mot de bonheur pour ceux qui sont en manque et Dieux sait s’ils sont nombreux aujourd’hui.

Noël c’est la fête  de l’anniversaire de sa naissance.

Alors  bonne fête à tous ceux qui sont attachés à lui et veulent épouser ses combats de vérité, de justice, d’amour, de don, de pardon, de paix  pour les hommes et faire naître sur notre terre de nombreux papes François, de nombreuses Malala pour apporter à notre monde la fraicheur, la  candeur, la douceur,  la beauté, le sourire  des enfants semence d’un monde nouveau vacciné contre les violences bestiales, les démences criminelles, les pathologies  séparatrices, racistes, jihadistes et fanatiques. Car l’enfant ne divise pas mais rassemble, car l’enfant  ne menace pas, il invite, il sourit, il éblouit, il apaise. Car  l’enfant est semence contre le malheur, la misère, la mort. Car l’enfant est le père de l’homme. L’enfant est la mère de l’homme. L’enfant est le fils de l’homme. L’enfant est la fille de l’homme. Car l’Enfant est le frère de l’homme. Car l’enfant est la sœur de l’homme Car c’est à l’enfant qu’appartiennent les parents, leur avoir, leur pouvoir, leur devoir, le pays, le monde.
C’est ce n’est pas moi qui le dit mais  Jésus : ‘’ Mais Jésus fit venir les bébés en disant : laissez venir à moi les petits enfants..car le Royaume de Dieu est à eux et à ceux qui leur ressemblent ‘’ (Luc 18,16 ).
Alors je comprends qu’il se soit fait petit enfant, fils de Marie. 

Bonne fête aux Noel et Emmanuel. Que Dieu les garde longtemps AVEC NOUS.

Mais voilà 20 siècles qu’IL est venu  apporter la vérité, la lumière, la justice, la paix .Et  pourtant  les malheurs et les maux et les maladies, et les massacres continuent de plus belle.

Oui. C’est vrai. Mais  mon grand-père m’a encore appris que pour mériter le nom d’homme digne de ce nom, il faut savoir RECOMMENCER chaque minute, chaque heure, chaque jour, chaque semaine, chaque mois, chaque année, comme le soleil  qui se lève  chaque jour, la lune chaque mois, inlassablement, infatigables.

Alors je souhaite aux époux, aux familles le courage de RECOMMENCER à faire ce qui n’a pas  été fait ou a été mal fait ou défait, ce qui n’a pas marché en 2014 concernant la paix conjugale, familiale, la responsabilité parentale.

Alors je souhaite le courage de RECOMMENCER à ceux/celles  qui ont vainement cherché en 2014 sans succès un toît, un emploi, un époux, une épouse, en enfant, le bonheur.

Alors mes vœux  de courage à mes frères et sœurs  Maliens de RECOMMENCER  à chercher la paix, à,  faire l’unité, la concorde en balayant nos égoïsmes étroits  au nom et à cause des enfants, de ces innombrables enfants  noirs et blancs ( couleur de la totalité, de la globalité qui compose un jour d’horloge) dont le Dieu Tout-puissant,  Tout amour a rempli  notre cher Mali bien aimé qu’il nous faut encore rendre plus  beau, plus grand,  plus attirant, plus attrayant afin qu’il devienne la lumière étincelante du Sahel à l’exemple des illustres royaumes de nos Masa du Ghana, du Manding, des Tieba et Babemba,  du Kenedugu, des Biton du royaume des Balanzan,  des Kankan Moussa, des Askia et  des Sonni  Aliber et d’en être les dignes et fiers  descendants.
OUI, faire l’unité, la concorde, la paix à cause de ces   enfants,  à cause de nos enfants.

A cause desquels on se marie,

A cause desquels on se sacrifie,

A cause desquels  on se RECONCILIE,

A cause desquels on suspend les divorces, les  séparations des corps, les séparatismes,

A cause desquels  on  pleure, à cause desquels on meurt.

Alors je souhaite à mon Afrique, berceau de l’humanité première qui a offert au monde la première mère de l’homme en Lucie, la première Eve ( Femme NOIRE qui a enfanté des enfants multicolores sans en  renier aucun d’eux : Oui le racisme, le fanatisme n’est pas africain ! ), d’offrir au monde une nouvelle Lucie, de nouvelles Lucie, de nouvelles Eve resplendissantes de beauté (‘’femme  noire ‘’), de bonté, qui va offrir au monde des hommes nouveaux, des femmes nouvelles aux cœurs débordant d’humanité, de liberté, d’amour, ignorant la brutalité, la bestialité, la cruauté, le racisme, le fanatisme.

Alors je souhaite aux religieux, aux croyants, le courage de dénoncer, d’exclure  de leur communauté leurs adeptes  qui prétendent adorer Dieu qu’ils ne voient pas  mais défigurent, maltraitent, décapitent, massacrent  des hommes, des femmes et des enfants  qui sont images, visages de ce Dieu qu’ils prétendent adorer et servir.

Qu’ils extirpent de leurs communautés ces prétendus  croyants qui  s’approprient, nationalisent, privatisent le Dieu  un et indivisible, inaltérable, inaliénable et n’est la propriété de personne.
Dieu n’a besoin d’aucun drapeau, d’aucune nationalité, d’aucune carte d’identité, d’aucun passeport d’aucun parti, d’aucun  nom de famille, d’aucun croyant.

Tant que Dieu est Dieu, il se suffit à lui-même !
Je nous souhaite le courage de l’accepter, de l’admettre si nous ne voulons pas courir le risque d’être sà Dieu, d’être plus Dieu que Dieu. Ce qui est le pire des parjures et des sacrilèges. Dieu nous en préserve ! 

Bonne fête de Noël 2014 et bonne  Année 2015 !

PAU SOMBORO, PRETRE, MOPTI-SEVAR-BARBE,   MALI

       

0 commentaires: