Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 16 octobre 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.809 : Hommage aux acteurs de la liturgie

Hier soir, des représentants de tous les acteurs engagés sur notre paroissse au service de la liturgie se sont retrouvés, autour du Père Jacques Rideau, pour une réflexion sur le thème : "Liturgie et vie paroissiale".
Leur travail n'est pas simple ; aussi, je tiens à leur rendre un hommage profond.  Et cela, en vous invitant à lire et à méditer un édito récent tiré de la revue "Célébrer", écrit d'ailleurs par une laïque en responsabilité dans cette publication.

revue " Célébrer "
Numéro 401 : Les équipes liturgiques

 Edito : Les équipes liturgiques
Hommage

Ils et elles sont là, bien avant l’heure de la messe et souvent seront les derniers à quitter l’église, les cinquante-deux dimanches que le calendrier liturgique compte, sans oublier les fêtes et leurs veillées. Cette messe, ils la connaissent bien car ils l’ont préparée dans la semaine, parfois en soirée. Avec l’aide d’un prêtre, ou bien seuls, ils écrivent les intentions de prière, choisissent des chants... On leur demande aussi de se former, de lire des revues liturgiques. Et aussi de rencontrer d’autres équipes, de coordonner, de communiquer, d’expliquer, de s’adapter... et cela dure depuis plus de quarante ans pour certains.

Vous les avez reconnus : ils et elles sont ces membres des équipes liturgiques qui oeuvrent dans les paroisses, selon des organisations différentes mais qui, au final, ont toujours pour but que la liturgie du dimanche soit belle, priante et joyeuse.

Bien sûr, ce n’est jamais parfait car la liturgie, c’est difficile. D’autant plus, quand l’amplitude des styles des célébrants, des répertoires de chants, ou encore des nombreuses propositions "autrement" deviennent les curseurs pour préparer la messe. Alors, ils et elles cherchent parfois pourquoi ils n’abandonnent pas leur tenue de service, découragés par Mme Michu qui ne comprend vraiment pas pourquoi on lit l’Ancien Testament à la messe, ou par le P. Béret qui ne comprend vraiment pas pourquoi il faut préparer la messe puisque tout est dans le Missel, et qu’un sacristain serait bien suffisant.

Ces laïcs, corvéables souvent plus que de raison, ont tenu en bon état la liturgie dominicale. Aujourd’hui, nous recherchons toujours une manière de célébrer qui soit priante, qui nous conduise à la rencontre de Dieu et qui construise une communauté vivante. Ce que nous mettons sous ces mots est peut-être différent de ce que l’on attendait de la liturgie il y a vingt ans, mais nous progressons dans une meilleure perception des actions liturgiques qui sont actes du Christ et de l’Eglise.

Les équipes liturgiques y sont pour beaucoup. Ayons à coeur de les remercier. Comme le disait un prêtre qui comme nombre de ses confrères célèbre avec plusieurs communautés : "Quel réconfort de savoir que l’on est attendu, que la messe est préparée et que je pourrai bien présider la célébration, l’esprit libre".

Alors oui, merci Monique, Marie-Françoise, Myriam, Frédéric, Gilles, Brigitte, Jean-Yves...Et à dimanche prochain ?

Sophie Gall-Alexeeff

 

0 commentaires: