Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 13 octobre 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85 n° 1.808 : "Les mauvais comme les bons" ?

Hier, lors de votre participation à la messe dominicale, lors de la proclamation de l'Evangile, avez-vous remarqué cette phrase de Jésus, en finale de Matthieu 22/1-14 : "Les serviteurs allèrent sur les chemins, rassemblèrent tous ceux qu'ils rencontrèrent, les mauvais comme les bons, et la salle de noce fut remplie de convives" ?
Quant à moi, bien que j'aie pu lire, relire et méditer bien des fois cette belle parabole des invités au festin, j'avoue être toujours aussi interloqué par cette déclaration de Jésus !
Et, en la commentant lors de l'homélie, j'ai dit aux paroissiens présents que ces mots me semblaient bien mystérieux : "les mauvais comme les bons" ! Mais qu'est-ce que Jésus a bien pu vouloir dire par là ? De quels "mauvais" parle-t-il ? Et qui sont réellement les "bons" ?  Et nous, de quel bord nous situons-nous ? Ou..., situons-nous les autres, pour les classer parmi les "mauvais" ou les "bons" ?
Bien sûr, quand Jésus parle des "mauvais", nous devinons qu'il ne parle pas à la légère : les "mauvais" dont il est question, ce ne sont sans doute pas, pour ne prendre que cet exemple, ceux qui décapitent les otages ici ou là actuellement. Ceux-là en effet sont bien pire que "mauvais" ; ils sont inhumains !
Par contre, je me suis fait une petite liste de "mauvais" qui nous sont plus familiers : je vais me répéter, mais je pense à ceux que nous considérons parfois comme bien loin de la loi de l'Eglise, que ce soit au plan moral, sexuel, marital, etc. Vous devinez à quel genre de personnes  je pense, à ces gens qui n'ont pas leur place, d'après certains, au banquet divin, réservé aux "bons".
Le "mauvais", c'est souvent celui qui ne pense pas comme moi, celui qui va à la manif pour tous, ou celui qui n'y va pas ; quand ce ne sont pas les musulmans dans leur ensemble qui sont considérés comme "mauvais", "dangereux", ou "non dignes de confiance de par leur religion".
Et il y a ceux qui, de "bonnes" familles chrétiennes pourtant, ne viennent pas souvent à la messe, ceux qui ne donnent habituellement que 10 centimes d'euro à la quête, etc., etc.
Et je ne parle pas du non-croyant, de celui qui critique "ma" religion, de l'autre qui est inscrit à un parti politique qui ne me convient pas,... Je vous laisse compléter la liste !
Un dernier exemple, s'il en était encore besoin, à travers ce mot du responsable général des Jésuites, le P. Adolfo Nicolas, déclarant mardi dernier, lors du Synode auquel il participe : "Il peut s'exercer plus d'amour chrétien dans une union canoniquement irrégulière que dans un couple marié à l'Eglise. S'il y a quelque chose de négatif, cela ne signifie pas que tout est négatif. Prenons le cas des unions de fait, ce n'est pas parce qu'il y a un défaut que tout est mauvais. Au contraire, il y a quelque chose de bon là où on ne fait pas de mal au prochain. Notre devoir est d'amener les gens à la grâce et de ne pas les rejeter avec des préceptes. On ne peut pas évangéliser les personnes à coups d'Evangile."
"Les mauvais comme les bons" ! Jésus a fait bouger les lignes en son temps, et il continue de nous bousculer de la même façon, n'est-ce pas, aujourd'hui !

1 commentaires:


Père Gaignet a dit…




oct 13 à 9h45 PM







Bonsoir Olivier,

Nous sommes tous des mauvais à certains jours, à des moments, dans nos paroles etc.



Mais Jésus garde que le positif de notre vie. Il est tout Amour, Tendresse, Miséricorde, Pardon, Il est Parfait. Il est Dieu.





Merci encore pour cette remise en question permanente que tu nous insuffles, comme le fait Adolfo Nicolas, le Général des Jésuites.



J’ai souligné puis découpé ces mots forts et vrais, dans le journal “La Croix”. Quelle belle leçon !



Comme d’autres, mes derniers commentaires ne passent pas, alors je t’envoie par ce canal.



Bonne soirée et à demain. V. Jaudronnet