Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 7 mai 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.771 : Deux, zéro, un, quatre...

Dimanche dernier, pour la dernière messe des familles de l'année, nous avons gestué, en circulant dans l'église et dans le choeur, tout au long de la célébration, en quatre étapes, la scène de l'évangile des disciples d'Emmaüs.
En guise d'homélie, je suis descendu avec les enfants au fond de l'église, et, de là, nous nous sommes mis en route, dans la très longue allée, en commentant les différents épisodes de cette scène.
Lorsque nous sommes arrivés au pied des marches de l'autel, j'ai expliqué aux enfants que le cierge pascal représentait Jésus vivant, qui a disparu à nos yeux, mais qui est toujours là.
J'ai alors demandé aux enfants ce qu'ils remarquaient par rapport à ce cierge. Je m'attendais à ce qu'ils répondent : "la flamme", mais l'un d'eux a dit : "la croix". C'est vrai qu'elle est visible et bien dessinée, cette croix, sur la colonne du cierge : d'un rouge éclatant sur fond de cire jaune !
On s'est dit alors que, de la croix aussi, Jésus a disparu : mais la croix est encore là, pour rappeler que Jésus a souffert pour nous.
"Et que voyez-vous encore ?" ai-je demandé. L'un des plus petits, tout devant, a "épelé" alors lentement les mots suivants : "Deux, zéro, un, quatre". "Cela fait combien ?" lui ai-je demandé... Mais, manifestement, de la façon dont les chiffres étaient placés, cet enfant ne réalisait pas qu'il s'agissait de ...?  "De quoi ?..." "2014", ont répondu alors, en choeur, les autres enfants.
Mais pourquoi donc aller mettre les chiffres de l'année actuelle sur un cierge ?
Au fond, et c'est ce que j'ai essayé de faire ressortir alors pour toute l'assemblée, ce petit enfant, tout naïvement, nous a invité à bien comprendre que l'histoire de Jésus, la vie de Jésus, la présence de Jésus, ce n'est pas un truc du passé.
C'est aujourd'hui encore que Jésus est là, vivant et agissant ; en 2014 comme jadis sur la terre de Palestine ; éternellement présent !