Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 2 avril 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.766 : "Il n'a pas été suffisamment remercié" !"

Je ne sais pas si vous avez remarqué dans quelle atmosphère Jean-Marc Ayraud est reparti vers sa bonne ville de Nantes ? Au cours de la journée d'hier, plusieurs commentateurs, d'orientation politique diverse d'ailleurs, ont exprimé le ressenti suivant : "Il n'a pas été suffisamment remercié !"  Attention !  il ne s'agit pas pour moi de dire que tout ce qu'il a fait a été parfait, digne de louange : là n'est pas mon propos !  Je reviens seulement sur le fait que cet homme, intègre, sans ambition personnelle, qui s'est mis pleinement au service de la collectivité nationale, que ce fut dans un sens qui nous plaise ou non, au terme de ce temps de service, n'a pas eu droit à beaucoup de considération lors de son départ de Matignon.
Vous allez me dire : "Mais, il a perdu les élections... Et il n'a pas su gérer comme il le fallait les affaires de l'Etat." Peut-être !  Mais un petit merci un peu appuyé et fraternel, de la part de celui ou ceux qui l'ont envoyé au turbin, cela n'aurait fait de mal à personne !  En tout cas, j'ai toujours pensé que, savoir dire merci, ce n'est pas fait pour les chiens !  Même si cela semble devoir écorcher la bouche de certains...
Le malheur, c'est que, dans de trop nombreuses circonstances, l'on s'aperçoit que des personnes qui ont essayé de faire de leur mieux, dans diverses situations, associations ou rôles qu'ils avaient accepté d'assumer, lors de leur départ, n'ont guère droit à la reconnaissance amicale de leurs concitoyens. Dans un monde où nous pensons que tout nous est dû, nous ne savons plus dire merci ! Il n'y a pas que ceux que l'on traite, trop souvent injustement, de "racaille", en effet, qui ne savent pas dire merci ; dans des milieux soit-disant "très bien" également, cela paraît inutile et superflu !  Que nous ressemblons aux neuf lépreux de l'Evangile qui ont "oublié" de revenir vers Jésus !  (Luc 17/11-19)
Or, remercier, c'est quelque chose de fondamental, car nous sommes redevables à Dieu et aux autres de ce que nous sommes ! C'est si vrai que le sacrement qui est la source et le sommet de la vie chrétienne porte le nom d'eucharistie, un mot grec qui signifie "action de grâce". Aujourd'hui encore, en Grèce, pour dire "je remercie", on dit "eucharisto".
Eucharisto à Dieu, et à tous ceux et celles dont nous avons tant reçu !

0 commentaires: