Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 19 mars 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.759 : Lost ! Perdus !

Cela fait maintenant trop de jours qu'a disparu des écrans radars le Boeing de Malaysia Airlines. Les familles des 239 passagers et membres d'équipage sont plongées dans une angoisse insondable !  Comment peuvent-ils être consolés ?
Terrible destin ! Cet avion s'est-il évanoui quelque part dans le grand Sud, entre l'Indonésie et l'Australie ? Mais il paraît qu'on le recherche aussi du côté du Tibet ! Cela m'a fait penser à cette série célèbre, intitulée "Lost", qui a occupé nos écrans-télé il y a quelques années ; vous en avez peut-être suivi tel ou tel épisode, au hasard de vos zappings !
"Lost" racontait l'histoire d'un avion qui s'était crashé près d'une île, dans les mers du Sud justement, et dont le reste du monde avait complètement perdu la trace. Et ce feuilleton de narrer les aventures des survivants, tentant de survivre sur une île inhospitalière, terrifiés de se sentir coupés du reste du monde, perdus, "lost", à jamais.
Je me disais alors que cette série était une parabole assez terrible du destin de l'humanité, perdue elle aussi au milieu d'innombrables planètes, et dont nombre d'habitants se demandent, chaque matin en se levant, vers où, vers qui se tourner ; et cela, sans savoir combien de temps, sur cette terre, leur passage va durer.
Et nous-mêmes, sur cette frêle embarcation périssable que représente la planète Terre, lancée à toute vitesse sur l'immense océan des espaces infinis, sommes-nous attendus quelque part ?  Et par qui ?  Qui se soucie de nous ?  Qui a engagé des recherches pour nous retrouver, pour nous sauver ?  Comment tout cela va-t-il finir ?
L'on retrouvera peut-être un jour des traces de cet avion... Sur quel îlot perdu ?  Dans quel désert ? Si ce n'est, malheureusement, au fond d'un océan !
Par contre, quant à nous - sommes-nous conscients de notre chance ? - et vous devinez où je voulais en venir : nous avons déjà été retrouvés, soignés, guéris, sauvés, par le Pilote suprême, le Grand Esprit dont je vous parlais hier, celui qui n'oublie aucun de ses enfants. (Isaïe 49/15)