Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 15 mars 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.755 : Les malades nous évangélisent !

Vous avez l'expérience comme moi de rencontres avec des personnes malades, handicapées ou même en fin de vie, qui nous surprennent par la qualité de leur "moral" et de leur espérance. On se demande où ils vont chercher une telle force, et l'on se sent alors bien petit auprès de ces gens. C'est ce qui vient encore de m'arriver ces jours derniers, ayant été appelé à donner le Sacrement des malades à deux personnes, relativement peu âgées, ce qui rend les choses plus douloureuses encore.
Dans les deux cas, j'ai senti des personnes ayant accepté de lâcher prise, après, il est vrai, une longue lutte contre la progression de la maladie. Cependant, une fois qu'elles ont compris que c'était inexorable, au lieu de plonger dans un grand découragement, elles ont regardé les choses en face, avec l'aide précieuse de leur entourage et de leurs amis. Pour moi, ceci représente déjà un grand miracle, une victoire, sinon du corps, du moins, du coeur et de l'esprit.
Dans les deux cas, cela s'est passé au domicile familial, les familles ayant fait le choix et ayant la possibilité de garder leurs malades à la maison, avec possibilité ainsi de les accompagner de très près. Quant au Sacrement, il a été préparé et vécu par l'ensemble des deux familles comme un temps très intense de foi et de proximité familiale. En de tels moments, il se dit des choses très fortes en effet, même si cela passe par de simples regards, des gestes de tendresse ou de brèves paroles d'affection.
Le Sacrement des malades, la prière, un chemin de paix et d'espérance en tout cas, de l'aveu de tous, tant les malades que leurs proches. La porte s'ouvre alors sur une autre route, sereinement, tandis que les uns et les autres se portent mutuellement dans une même espérance.
Vivre cela pendant le temps de Carême, c'est mettre nos pas dans ceux de Jésus marchant vers sa Pâque !  Puisse le Christ, qui a pris sur lui nos souffrances et a vaincu la mort, remplir le coeur et le corps de chacun de sa force et de sa paix !

0 commentaires: