Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 7 mars 2014

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.751 : Message d'espérance écrit avant de mourir

Hier jeudi, à la basilique de Saint Laurent-sur-Sèvre, une foule de gens, de tous milieux, accompagnaient Jean-Paul, 53 ans, pour son entrée dans la vie qui ne finit pas. La célébration était conduite par son ami Noël,  diacre récemment ordonné, dont c'était la première sépulture. Professeur d'espagnol à Saint Gabriel, malade depuis quelques années, personnalité riche, intrépide, à la foi profonde, Jean-Paul a été accueilli au début de la cérémonie par Marie-Odile, de l'équipe d'accompagnement des familles en deuil, de la façon suivante : "Notre communauté paroissiale accueille ce matin Jean-Paul et sa famille. Le prof qu'il était nous laisse une belle leçon de courage, que son frère va nous lire." Et c'est ce très beau message que, avec l'accord de son frère, je vous propose de méditer à présent :

A vous tous qui êtes réunis dans cette basilique, famille, amis proches et connaissances, bienvenue.

Ce n'est pas fréquent que celui à qui on vient dire au revoir s'adresse lui-même à l'assemblée. Il faut croire qu'il s'agit encore d'une de mes facéties.

Je vous en supplie, ne soyez pas tristes. Je veux que cette célébration soit avant tout une véritable action de grâces.

Je tiens d'abord à rendre grâce pour ma vie qui, bien que trop courte, a été si bien remplie. Merci mon Dieu pour ce que tu m'as permis de découvrir lors de mes si nombreux voyages et surtout pour tout le temps passé en Amérique Latine.

Merci aussi à vous tous, famille et amis, pour tous les moments partagés. Je suis sûr que, quand vous repenserez à moi, vous aurez à l'esprit les moments de joie, les fous rires, mes "coups de gueule", mes manies et que cela fera naître sur votre visage un sourire ou même un rire.

Je veux que vous ayez aussi une pensée pour ceux qui sont loin et qui n'ont pas pu se joindre à vous, les amis du Mexique, de Bolivie, du Pérou, du Québec, d'Allemagne, d'Italie, du Sénégal et bien sûr les amis espagnols.

Un dernier merci pour l'élection de notre pape François.  Vous vous rendez compte, un pape latino-américain et jésuite !!!   Il était temps que l'universalité soit manifestée de la sorte.  En tout cas, pour le moment, il s'agit d'une belle bouffée d'air frais.

Merci mon Dieu pour tout cela.

Comme l'a fait remarquer ensuite Marie-Odile : "Diffuser ce mot, cela ne peut faire que du bien à tous ceux qui le liront. Pour moi, cette sépulture m'a remplie d'espérance ; voyant tous ces jeunes..., ils en garderont sûrement quelque chose."

Pouvoir regarder sa mort ainsi, quelle extraordinaire leçon en effet !  Merci, Jean-Paul, et pense à nous "là-haut" !

0 commentaires: