Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 16 décembre 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.733 : Une crèche à l'image du monde

Dimanche il y a huit jours, à l'église de Mortagne, la parole a été donné à Gaby afin que, au nom de son équipe de préparation, il nous explique le type de crèche qu'ils ont conçue et installée cette année pour notre édification.
Dans son explication, Gaby était intarissable, et il y avait de quoi.
Outre la crèche elle-même en tant que structure, il y avait bien sûr des bergers, des moutons, le boeuf, un pâturage,...
Pas encore d'autres personnages, cette crèche, évolutive, ne devant pas trop vite présenter tous les acteurs, tels Marie et Joseph particulièrement.
Par contre, déjà, un personnage inhabituel dans un tel cadre : rien moins que Jean le Baptiste, placé là pour commencer, déjà, sa mission de Précurseur, appelant chacun de nous à prêter attention, à veiller, à préparer les chemins du Seigneur. Original, non ?  Très symbolique et significatif en tout cas !
Sur le sol, une couverture façonnée par des membres du Secours Catholique, à partir de carrés tricotés par des personnes seules, âgées ou à mobilité réduite : chaque carré devant donner un peu de chaleur à ceux qui en ont besoin.
En guise de toit, une tôle ondulée, comme celle des baraquements dans certains quartiers, parfois.
Un baluchon traîne dans un coin, semblable à celui que, comme seule richesse, emportent les migrants.  Une canne blanche, rappelant que, tous plus ou moins aveugles, nous avons besoin de mieux voir... Des chaînes aussi, pour nous inviter à ne pas oublier les prisonniers, et à nous-mêmes nous libérer de ce qui nous emprisonne dans nos vies.  Des barrières renversées, pour rappeler à chacun qu'il ne doit pas s'emmurer.
Et, tout autour de la crèche, des médaillons, avec des photos représentant une multiplicité de situations "périphériques", de toutes ces situations au milieu desquelles est venu habiter Jésus.
Dans cette crèche un peu hors normes, c'est toute la population du monde qui est ainsi présente, ou représentée ; au-delà de la simple figuration des bergers, qui se situaient déjà, au temps de Jésus, à la périphérie du monde d'alors, et dans la même ligne.
Ça y est, le décor est posé !  Jésus n'est pas encore là, dans son berceau ;  mais, apparemment, à travers tous ces signes, il est sûrement déjà présent !
Merci à Gaby et à son équipe de nous l'avoir rappelé si intelligemment !

1 commentaires:


henri a dit…

et, bien entendu, il sera tirée une photo de cette crèche riche de symboles, pour en faire profiter les étrangers de Fontenay le comte, et pour permettre d'en tirer des enseignements tout au long de l'année qui vient. Moi, j'aimerais bien voir ce que ça donne !
Henri Loisance