Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 14 octobre 2013

Le Blog du l'Arche de Noé 85, n° 1.718 : "Rebâtissez ma Maison !"

Je vous partage un texte étonnant, que tous les prêtres et religieux-ses du monde ont lu et médité hier dimanche dans leur bréviaire. Il est tiré du livre du prophète Aggée (1,1 - 2,9). Celui-ci exerça son ministère après le retour d'exil quand, plus d'un demi-siècle après la ruine de Jérusalem, les Juifs emmenés en captivité à Babylone furent autorisés à regagner leur patrie.

"Ainsi parle le Seigneur : "Ces gens-là déclarent : "Il n'est pas venu, le moment de rebâtir la Maison du Seigneur."
Or, la parole du Seigneur arriva par l'intermédiaire d'Aggée, le prophète : "Est-ce le moment pour vous d'habiter vos maisons lambrissées, alors que cette Maison-ci est en ruine ? (...)  Réfléchissez bien à quoi vous êtes arrivés. Montez à la montagne, rapportez du bois et rebâtissez ma Maison ; j'y trouverai plaisir et je manifesterai ma gloire, dit le Seigneur.
Vous attendiez beaucoup et maigre fut la récolte ; quand vous l'avez rentrée chez vous, j'ai soufflé dessus. Pourquoi donc ? A cause de ma Maison qui, elle, est en ruine, alors que chacun de vous s'affaire auprès de sa propre maison. C'est pourquoi, au-dessus de vous, les cieux ont retenu la rosée, et la terre a retenu son fruit. J'ai appelé la sécheresse sur la terre, sur les montagnes, sur le blé, sur le vin nouveau, l'huile fraîche et sur tout ce que produit le sol ; sur les hommes, les  bêtes et sur tout le fruit de vos travaux.
Alors, Zorobabel, et Josué, le grand prêtre, et tout le reste du peuple écoutèrent la voix du Seigneur, leur Dieu, et les paroles d'Aggée, le prophète. Et le peuple éprouva de la crainte devant le Seigneur.
Et le Seigneur réveilla l'esprit de Zorobabel, le gouverneur de Juda, et l'esprit de Josué, le grand prêtre, et l'esprit de tout le reste du peuple : ils vinrent et se mirent à l'oeuvre dans la Maison du Seigneur, du tout-puissant, leur Dieu.
(...) La parole du Seigneur arriva par l'intermédiaire d'Aggée, le prophète : "(...) Quel est parmi vous le survivant qui a vu cette Maison dans son ancienne gloire ?  Et comment la voyez-vous à présent ? N'apparaît-elle pas à vos yeux comme rien ? Mais maintenant, courage, Zorobabel, courage, Josué, grand prêtre, et courage vous tous, le peuple du pays - oracle du Seigneur - au travail !  Car je suis avec vous.
Selon l'engagement que j'ai pris envers vous lors de votre sortie d'Egypte, et puisque mon esprit se tient au milieu de vous, ne craignez rien ! Oui ! Encore un moment - il sera court - et je vais ébranler ciel et terre, mer et continent. J'ébranlerai toutes les nations et les trésors de toutes les nations afflueront, et j'emplirai de splendeur cette Maison, déclare le Seigneur (...)
La gloire dernière de cette Maison dépassera la première, dit le Seigneur, et dans ce lieu, j'établirai la paix - oracle du Seigneur, du tout-puissant."

Autrefois, il s'agissait de rebâtir le Temple, bien sûr ; mais l'édifice spirituel de l'Église, lui, n'est jamais achevé ; saint François d'Assise l'avait bien compris, et ce sont nos efforts, cimentés par la charité, qui la bâtissent.  Tandis que nos églises se dressent, au coeur de nos cités, pour y témoigner de la vitalité missionnaire du peuple des baptisés.

0 commentaires: