Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 21 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.690 : La dame qui méditait la Bible

Ce matin, au cours de mes pérégrinations, je suis tombé sur une dame qui, assise à sa table, un "Prions en Église" ouvert à la page du jour, lisait et méditait la Parole de Dieu.  Impressionné par cette découverte, je n'ai pu m'empêcher de citer ce fait tout à l'heure, à l'homélie, lors de la messe ; j'ai avoué aux personnes présentes que c'est vraiment  un merveilleux cadeau, pour un prêtre, que de rencontrer quelqu'un prenant du temps pour s'imprégner de la Parole de Dieu.
Avec cette réaction, faisant référence à la première lecture tirée de 2 Corinthiens 11/18-30 : "Vraiment, Saint Paul, pour témoigner de sa foi, en a vu de toutes les couleurs ! C'est impressionnant ce qu'il a pu endurer !"  Et nous avons pris le temps de dialoguer un peu à ce sujet.
J'avais déjà remarqué que cette dame avait un certain punch apostolique, qu'elle était très présente tant à la vie du monde qu'à celle de l'Église, tout en n'oubliant pas sa famille. J'ai découvert le secret de la qualité de ses engagements : la méditation quotidienne de la Parole de Dieu !
Au fait, si tous les baptisés se donnaient ainsi du temps, régulièrement, à l'aide de "Prions en Église" tout simplement, de "Magnificat" aussi, ou de tout autre moyen, pour se laisser emplir de la vie de Dieu, est-ce qu'il n'y aurait pas quelque chose qui changerait dans notre façon de vivre, d'aimer, de témoigner et d'espérer, pour le bonheur de tous ?
Et si on essayait !

P-S : Avec l'approche de la période des congés, je vous signale, que je serai sans doute assez irrégulier désormais, cet été, dans la publication de billets sur ce blog.  Non que j'arrête tout ; mais je crois qu'il est bon, de temps en temps, de savoir dételer.
Avec toutes mes excuses aux nombreux amis qui, tous les jours ou quand ça leur chante, viennent jeter un coup d'oeil sur ce blog : pour votre confiance et votre fidélité, je vous dois un immense merci !

mardi 18 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.689 : Avis de recherche

Paru récemment sous ce titre, dans le bulletin de liaison du mouvement "Espérance et Vie", ce texte plein d'humour que Vévette vient de me communiquer pour le blog.


Nom  :                                          Jésus-Christ.

Titre  :                                          Seigneur.

Nationalité  :                                Juive.

Lieu de naissance  :                     Bethléem  (Israël - Palestine).

Filiation  :                                    Père   :  Dieu, créateur de l'univers
                                                     Mère :  la Vierge Marie
                                                 C'est l'Esprit d'Amour qui les unit et nous fait comprendre la Trinité. 

Particularité  :                              Vrai Dieu par son Père, vrai homme par sa Mère.

Caractère  :                                   Doux, humble, tendre, compatissant, miséricordieux et fidèle.

Profession  :                                  Libérateur.

Mission  :                                     Sauvetage de quiconque l'appelle au secours.

Permanence de service  :             24 h / 24

Résidence habituelle  :                L'église la plus proche de là où tu es. Sa présence réelle est
                                                          indiquée par une petite lumière rouge.

Résidence secondaire  :              Ton coeur.  Il souhaiterait faire de sa résidence secondaire
                                                          sa résidence principale  (cela dépend de toi). 

Résidence permanente  :             Le Royaume de son Père. Il a réservé une place pour toi.
                                                          Ce passeport tient lieu d'invitation.

Signes distinctifs  :                     A été torturé (pour ne pas te laisser tomber).
                                                          Porte les marques de clous dans les mains et les pieds.
                                                          A le Coeur transpercé, mais est toujours vivant.

Groupe sanguin  :                      Donneur universel. Mais il a donné tout son sang pour toi.

Visa  :                                        Ont droit, en priorité, à un visa permanent gratuit : les paumés,
                                                         les marginaux, les exclus, les sans ressources, les personnes
                                                         souffrantes, les personnes âgées, les enfants...

Vaccinations  :                           Contre la haine, la violence, la jalousie, le mépris,
                                                        grâce aux sacrements de l'eucharistie et de la réconciliation.

Immunité  :                                Garantie.

Durée de validité  :                    L'Éternité.



lundi 17 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.688 : "Tout le monde a un coeur très large !"

Je venais de faire la remarque suivante à un groupe de paroissiens très engagés, dans telle instance, au service de leurs frères : "Vous avez un coeur très large !" Je voulais ainsi les féliciter et les remercier de leur bel engagement, lorsque l'une de femmes du groupe me rétorqua du tac au tac : "Mais, Olivier, tout le monde a le coeur très large !"  Et d'insister en soulignant : "Oui, je pense que les gens ont tous un coeur très large ! Tout le monde a envie d'aider son prochain, de le soutenir ; mais on n'a pas toujours la possibilité de le réaliser comme on le désirerait, et cela, pour de multiples raisons... Ce qui ne veut pas dire que ces gens auraient le coeur plus étroit que d'autres !"
Parole de sagesse : je venais de recevoir une belle leçon, pour moi qui risquais de classer les humains en deux catégories ; l'une, supérieure, composée des gens bien, donnant le meilleur d'eux-mêmes généreusement, tandis que, sous-entendu, d'autres n'auraient pas le coeur assez large pour en faire autant, se plaçant ainsi, par le fait même, dans une catégorie inférieure.
A ce propos, en préparant la messe de demain, je suis tombé tout à l'heure sur une confirmation de cette remarque par l'Ecriture, lorsque Paul explique, en 2 Corinthiens 8/1-9, en parlant des membres des Églises de Macédoine, que "leur extrême pauvreté a produit d'abondantes richesses de générosité toute simple." Ajoutant d'ailleurs : "Ils y ont mis tous leurs moyens, et même plus, j'en suis témoin (...)"
J'avoue que cette remarque d'une paroissienne, entendue il y a quelques jours, me permet depuis de considérer autrement chacune et chacun : comme porteurs d'immenses possibilités et capacités, dont j'apprends à découvrir la réalisation concrète, en heureux témoin !  De même que Paul a su le faire avec les Macédoniens.

jeudi 13 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.687 : Lancement de la catéchèse

Avec un tel titre en fin d'année, vous devez vous dire que j'ai dû confondre avec le mot "bilan" de la catéchèse ! Eh bien non !  Mardi il y a deux jours, c'est bien, sur la paroisse, une rencontre de lancement de la catéchèse que nous avons vécue, avec pas moins de quarante personnes motivées !
Pas banal, à cette époque de l'année où l'on commence à faire relâche...  Tous ces temps derniers, nous nous sommes donc donné comme objectif de proposer aux enfants et à leurs familles quelque chose de nourrissant et d'attractif, au niveau catéchétique, à partir de septembre prochain et pour l'année à venir.
Il est vrai que l'enjeu est grand. Avec un certain nombre de catéchistes, d'enseignants et de parents, en lien avec le conseil de paroisse, cela fait quelques mois que nous menons une recherche par rapport à un renouvellement de notre façon d'envisager la catéchèse, en un monde où les enfants sont en train de changer, où les parents ont besoin de trouver du plaisir à accompagner leurs enfants sur ce chemin, et où la société interpelle l'Église sur la qualité du message évangélique qu'elle peut lui proposer.
Catéchistes, enseignants, parents, nous nous sommes dit et rappelé quelques points essentiels : prendre enfants et familles là où ils en sont, servir leur rencontre avec le Christ, leur donner le goût de la Parole de Dieu, faire appel aux parents pour les inviter à cheminer eux aussi, les mettre tous en lien avec la  communauté paroissiale, ne pas rester dans le faire, entre catéchistes, mais veiller à ce que chacun se situe en témoin...
Comme un certain nombre d'autres paroisses de Vendée, nous utiliserons désormais une nouvelle méthode : "Nathanaël", au nom ô combien symbolique ; Nathanaël, c'est en effet cette belle figure du disciple que nous présente l'évangile de Jean, celui qui, sous le figuier, a trouvé un maître de vie.
Appel à tous les paroissiens à présent : mobilisons-nous pour qu'il ne manque aucun catéchiste en septembre. Vous êtes tous appelés !  Et, avec des moyens aussi clairs et aussi agréables que ceux qui sont proposés par "Nathanaël", tous peuvent servir aisément la rencontre des enfants et de leurs familles avec le Christ vivant !

mardi 11 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.686 : Ca bouge chez les jeunes et les enfants !

Dimanche dernier, au cours de la cérémonie de Profession de Foi à la Basilique de Saint Laurent-sur-Sèvre, il m'a semblé utile de résumer brièvement le bel engagement de pas mal d'enfants et de jeunes de notre paroisse à la suite du Christ.
A titre de mémoire, voici quelques chiffres :
-  à la mi-avril, un certain nombre de jeunes de la paroisse ont participé au Pélé diocésain à Lourdes ; je n'ai plus le nombre en tête.
-  les 12 et 19 mai, 56 enfants ont fait la 1° de leurs Communions en l'église de Mortagne et à la Basilique de Saint Laurent.
-  le 26 mai, 23 jeunes ont reçu le sacrement de Confirmation, à Mortagne.
-  le vendredi 7 juin, 200 jeunes de Saint Gab' ont participé à la messe d'action de grâce pour l'année écoulée, à la chapelle de l'établissement.
-  samedi dernier, 9 jeunes de l'aumônerie de l'enseignement public de Mortagne ont vécu un temps fort, avec les novices Montfortains.
-  ce même samedi, et dimanche, 60 jeunes du groupe "Montfort" des Scouts et Guides de France ont vécu un riche week-end "Mission aventure", en pleine nature, dans un cadre merveilleux, au Paymont, à la Verrie.
Et j'ai sûrement oublié ceci ou cela !  La messe des familles du 5 mai à Mortagne par exemple, ou l'accompagnement des enfants à Saint Laurent pendant la liturgie de la Parole.
Il m'a semblé éclairant de regrouper toutes ces "activités", car elles sont le signe de ce que, avec et comme nous les adultes, des enfants et des jeunes sont en route eux aussi sur les pas de Jésus.
Dimanche matin, chaque enfant portait une croix autour de son cou ; dimanche après-midi, scouts et guides, après avoir réalisé une grande croix en bois, ont rendu grâce, au cours de l'Eucharistie, pour l'aventure qui consiste à se lancer dans l'existence sur les pas du Christ.
Un grand bravo en tout cas, et merci à tous ceux qui accompagnent ces enfants et ces jeunes, jusqu'à coucher sous la tente au besoin, n'est-ce pas les Scouts et Guides ; merci aussi à leurs parents, comme à la communauté paroissiale, capables d'éveiller de tels pas en avant !

samedi 8 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.685 : Merci Seigneur pour cette journée !

Je viens de passer l'après-midi avec 60 scouts réunis en week-end, avant d'aller célébrer avec eux demain, après la messe de Profession de Foi à Saint Laurent. Mais c'est de la journée d'hier que je voudrais vous parler pour l'instant. L'idée m'en est venue lorsque, au cours de la rencontre des accompagnateurs de familles en deuil, Vévette a suggéré que j'explique sur le bulletin comment mes journées étaient bien remplies, à l'attention de tous ceux qui pensent que les curés se tournent les pouces. Mais on a pensé qu'il était sans doute aussi bien que je me contente d'en parler sur le blog, que des parents de scouts m'ont d'ailleurs dit tout à l'heure parcourir régulièrement.
Hier vendredi donc, 7h30, arrivée dans la cour du presbytère de deux fourgons et d'un camion benne. Les couvreurs déploient aussitôt la grande échelle, pour aller voir comment supprimer les gouttières et stopper les inondations qui touchent régulièrement ma chambre et une chambre voisine. Ils en profitent pour mettre à bas la cheminée qui menaçait de s'effondrer. Finis les seaux et les bassines : j'espère avoir les pieds au sec désormais !
Puis, direction Saint Gab', où j'accueille 200 jeunes pour la messe d'action de grâce de fin d'année, animée, y compris à l'orgue, par une belle équipe d'enseignants motivés : j'ai trouvé ces jeunes, habitués de la catéchèse et des autres activités pastorales, calmes et attentifs.
Je termine la matinée à ma permanence habituelle du vendredi matin au presbytère de Saint Laurent, avec toujours un certain nombre de questions à régler.
Retour à Mortagne, où je consulte mes mails et essaye d'y répondre sans laisser traîner. Je remarque  le mail suivant : "Olivier, rencontrez l'âme soeur (il serait temps !), mail auquel était joint le joli minois de Jessica, 23 ans, dont l'on m'invite à admirer les photos et, si affinité, à engager une relation avec elle. Mais vous connaissez ce genre de message.
Après-midi, très belle rencontre de toutes les personnes engagées dans la conduite des funérailles et l'accompagnement des familles en deuil sur la paroisse. Long temps de partage autour d'un texte d'évangile, en Marc 15, que l'on gagnerait à pouvoir proposer de temps en temps aux familles dans l'épreuve. Échanges très riche aussi à propos de notre pratique d'accompagnement et de conduite.
Puis, retour à Saint Laurent pour la répétition en vue de la cérémonie de Profession de foi dimanche à la Basilique, avec les enfants et les catéchistes : moment très important et agréable également : cela veut dire quelque chose en effet, ces enfants qui font le choix, ce qui n'est pas le cas de tous, de continuer à suivre Jésus ensemble.
Retour en 4° vitesse pour la messe (la 2° de la journée) à l'église de Mortagne, avec un certain nombre de paroissiens qui viennent déjà, en cette fête du Sacré-Coeur, de vivre une heure d'adoration.
Et la journée se termine avec l'équipe des couples et des prêtres du secteur pour un bilan de la préparation au mariage durant l'année qui vient de s'écouler, tout en faisant des plans pour l'année à venir.
Mais l'heure s'avance : grillades dans la cour du presbytère, juste avant que ne se déclenche une pluie intense, et dégustation des produits préparés ou apportés et partagés par chacun.
23h30 : il est temps d'aller rejoindre les bras de Morphée !
Je sais bien qu'il faudrait déléguer ; mais qu'est-ce que j'aurais dû laisser ?
Merci, Seigneur, pour cette riche journée !

vendredi 7 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.684 : La boîte de chocolats du confirmand

Hier soir, rencontre avec les tuteurs, c'est-à-dire, les personnes qui ont accompagné individuellement chacune un jeune en marche vers la confirmation, et cela pendant 18 mois, sur notre paroisse. Occasion de faire le bilan de ces échanges.
L'un des bienfaits les plus évidents de cette formule, des parents l'ont exprimé ainsi : "au moins, avec vous, notre fille aura quelqu'un qui pourra répondre à ses questions !"
La formule a bien plu aussi à nombre de confirmands, témoin le geste de ce jeune frappant à la porte de son tuteur, une boîte de succulents chocolats à la main : "C'est pour la saint René !"  Inutile de dire l'émotion du tuteur ainsi reconnu dans son rôle d'accompagnement du jeune dans sa marche vers le sacrement de confirmation !
Plusieurs tuteurs ont raconté des faits similaires, tandis que s'y mettaient aussi leurs parents, y compris certains sans lien proche avec l'Église, invitant le tuteur de leur enfant à prendre l'apéritif, ou à participer au repas de confirmation.
En tout cas, avec cette façon de faire, plus que jamais, le groupe des confirmands ne s'est pas présenté comme un groupe à part, coupé du reste de la paroisse. L'action des tuteurs signifiait la présence de la paroisse dans ce cheminement. Cela a montré que la paroisse s'intéressait à ce groupe de jeunes et à leur démarche, et que les paroissiens étaient prêts à se tenir à côté d'eux.
Enfin, cela a permis aux tuteurs d'avancer eux aussi dans leur propre recherche de foi et dans leur façon de faire Église ; il leur était impossible de ne pas s'engager eux-mêmes et, comme l'a dit l'un d'eux, "cela m'a permis de me repositionner par rapport à mon propre cheminement."
C'est sûr, tout cela valait bien quelques bons chocolats !

mardi 4 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.683 : La parabole des cossons

Il était une fois une multitude de cossons, vous savez, ces petites bestioles qui rentrent dans vos boiseries et les bouffent de l'intérieur. Ces cossons avaient eu la désastreuse idée de s'attaquer aux 550 chaises, pourtant relativement récentes, de l'église de Mortagne, y creusant sournoisement trous et galeries, à la barbe (pour ne pas dire au derrière) des paroissiens : je reste correct en effet dans mon expression !
Ainsi, ces maudits coléoptères ont pénétré au coeur même de notre mobilier d'église, image terrible de ce que peut produire la saleté quand elle s'empare d'un élément pour y régner en maître. C'est ce que l'on appelle l'ennemi intérieur, semblable à celui qui peut pénétrer, non seulement dans les chaises d'une église, mais également, par comparaison, dans notre coeur à tous.
Vous savez, lorsque, même quand on est fidèle apparemment à la pratique et à la prière, même si l'on vient souvent s'asseoir sur les chaises et les bancs des églises, l'on peut être soi-même atteint de l'intérieur par toutes sortes de petites bêtes nuisibles, et même parfois, de très grosses, qui s'installent chez vous et prennent la direction de votre intérieur le plus secret.
Dieu merci, le mal peut toujours être combattu !  Et les cossons viennent de passer un sale quart d'heure lorsque paroissiens et paroissiennes, outrés et courroucés, dynamiques et déterminés, ont débarqué par dizaines, hier lundi, pour passer les cossons à la casserole, ou plutôt, au xylophène,  chaise après chaise, le pinceau à la main.
Oui, nous, paroissiens de Mortagne, jurons de combattre les cossons jusqu'à la mort ! Il fallait voir avec quel entrain, hier, la lutte fut menée : image d'une Église décidée à se bouger pour rétablir enfin la situation. En voyant le travail qui se réalisait, dans une atmosphère de joie et de fête, je me disais : heureux curé que je suis, de voir des paroissiens prendre ainsi soin de leur église et de son mobilier.
J'y ai lu le symbole à la fois d'un peuple qui aime son Église, mais qui est prêt également à faire la peau à toutes les bestioles de malheur qui tentent de nous ronger aussi le coeur de l'intérieur : manque d'espérance en l'avenir de l'Église, découragement, tristesse, inertie, refus de l'engagement.
Rien de tout cela sur Mortagne, mais bien plutôt, de la solidarité, de l'espérance, et une belle joie partagée, dans un beau service, matériel peut-être, mais si utile pourtant également !
Merci chers paroissiens-ennes !  Merci Seigneur !
Et mort aux cossons qui pourraient nous ronger de l'intérieur et nous détourner du Seigneur et de nos frères !

dimanche 2 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.682 : "Vous prierez pour nous !"

Ce matin, vers 8 h, je sortais de l'église pour regagner le presbytère. Un groupe de jeunes se trouvait là, au milieu de la rue, l'air un peu défraîchi et tout à fait déjanté, s'exprimant bruyamment : "Ah, bè, à quelle heure on va se coucher ?"  "T'as pas une clope ?"  "Quand c'est qu'il ouvre, ce bar ?"  Je passe près d'eux et leur dis bonjour. Ils me répondent : "Salut !" Et regardent où je rentre ; ils aperçoivent la plaque : "Ah ! C'est le presbytère ?"  Une fille tourne alors son regard vers l'église : "Ben oui, c'est normal, à côté de l'église". Et elle poursuit alors en me demandant : "Vous prierez pour nous ?" Et moi de lui répondre : "Bien sûr ! Je penserai à vous !"  Réponse de la fille : "Merci mon Père !"
Ainsi, pour moi, cette journée de dimanche a vraiment bien commencé : j'ai été interpellé sur le coeur de ma mission : porter devant le Seigneur la vie de tous, particulièrement celle de ceux qui sont le plus en attente d'une prière, d'un salut !
Je suis rentré il y a peu de temps quand je reçois un coup de fil : "Pourrez-vous assurer la sépulture d'un monsieur qui vient de décéder, à l'âge de 41 ans seulement, mardi à St Laurent ?"  Je regarde mon agenda ; à l'heure indiquée, j'ai seulement un rendez-vous, que je peux repousser.
Dans un instant, un groupe de quarante premiers communiants des 12 et 19 mai va envahir le presbytère, pour un dernier temps fort cette année. En ce dimanche de Fête-Dieu, on va reprendre avec eux le sens profond de ce grand évènement qu'ils viennent de célébrer, avec la première de leurs communions.
Que de richesse et de plénitude, dans ce ministère de curé, un dimanche matin parmi bien d'autres !
Merci Seigneur !

samedi 1 juin 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.681 : Marie et les enfants

Jeudi, tout souriants malgré la pluie, c'est une multitude d'enfants qui a "envahi" la Basilique, à Saint Laurent, venant de l'école Montfort, pour fêter Marie et prier pour leurs mamans. Entre parenthèses, j'ai été très impressionné par leur sérieux et leur attention.
Il est vrai que leurs enseignants les avaient fort bien préparés à ce temps de prière mariale. Tout d'abord, des enfants sont venus déposer dans le choeur de l'église une jolie statue de la Vierge. Puis, tour à tour, chaque classe a présenté poésies, prières, bricolage, ou chanté, en l'honneur de Marie, et à l'intention de leurs mamans. Joindre ainsi ce temps de prière mariale à la fête des mères, cela m'a semblé tout à fait approprié et réussi !
Sommet de ce temps fort : la lecture mimée de l'évangile de la Visitation, fêtée dans l'Église universelle hier vendredi. Impressionnant de voir les CP et autres entrer ainsi dans le mystère profond de l'Evangile, de façon ludique, et avec les moyens de leur âge.
A la fin, debout, tous ces enfants ont dit avec beaucoup de foi cette belle prière :
"Marie, je te confie ma maman.
Marie, je te confie toutes les mamans du monde,
Les mamans qui attendent un bébé,
Les mamans qui ont de grands enfants,
Les mamans de nos mamans.
Marie, je te dis merci."
Puis, ils ont reçu un jolie carte comportant cette prière, illustrée d'un très joli dessin représentant le petit Jésus offrant une jolie fleur à sa maman Marie.
Bravo les enfants, bravo les enseignants, bravo les mamans !
Et merci à Marie !