Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 31 mai 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1680 : "Des réunions tous les soirs, c'est fatigant !"

Cette semaine, et il en est le plus souvent ainsi, je n'ai aucun soir de libre. Je ne devrais pas m'en vanter : mon toubib, que j'ai vu lundi, et le cardiologue que je suis allé consulter la semaine dernière, me répètent sans cesse que je devrais, sinon m'arrêter tout de suite, du moins, en faire moins. Lundi soir, lors de la réunion à laquelle je participais, quelqu'un m'a dit : "Même le lundi ?"  Et pourtant, j'essaye de trier, et je manque autant de réunions que de rencontres auxquelles je participe : quasiment tous les jours, il y a une réunion à laquelle je ne peux participer, car j'en ai déjà une autre au même moment.
Par exemple, mercredi, temps fort de préparation à la Profession de foi ; il y avait aussi une sépulture ce même jour. "Ah, cette fois-ci encore, le prêtre n'est pas là..."  Impossible de contenter tout le monde ! Et vous, qu'auriez-vous privilégié ?  La sépulture, ou la rencontre d'une journée avec 30 CM2 que l'on ne peut déplacer au dernier moment ?  Et c'est tous les jours comme ça !
Ce que j'apprécie, c'est que beaucoup de paroissiens comprennent cette difficile situation et se font une juste raison. Plus encore, beaucoup me conseillent d'en faire moins, de prendre soin de ma santé : "On a besoin de vous !"  Ils me disent : "Des réunions tous les soirs, et bien d'autres au cours des journées, ce doit être fatigant !" En fait, ce n'est pas forcément fatiguant, mais cela demande de l'attention, du suivi, etc...  Le plus fatigant, c'est de sentir que l'on déçoit, parce que l'on ne peut répondre à toutes les demandes. Mais peut-être est-ce que l'on se donne trop d'importance : l'on donne trop d'importance au prêtre, en pensant que lui seul peut faire avancer un tas de choses... "Avant, les autres prêtres le faisaient bien", peuvent penser certains, à juste titre d'ailleurs ; mais ils étaient plus nombreux...
Dans la situation actuelle, qui est celle de toutes les paroisses et de tous les prêtres, il faut sans doute que le Peuple de Dieu retrouve paisiblement le rôle qui est le sien : se prendre en main ! Même si c'est seulement en fonction de ses possibilités, de ses potentialités : puis, mettre le reste entre les mains du Père !
En tout cas, un très grand merci à tant de paroissiens, de tous âges, qui ne m'ont pas attendu pour comprendre tout cela et le vivre pleinement, paisiblement !

1 commentaires:


D.Garandeau a dit…

bonjour Olivier,
Sans donner vraiment donner ma pensée profonde , je peux cependant dire ce que j’ai pu entendre.
J’ai souvent entendu des pasteurs protestants dire qu’ils préféraient donner priorité aux grands moments de la vie de leurs fidèles. Etre présents jusqu‘au bout dans leurs moments de joie, et aussi et surtout d’épreuves comme le deuil.
Cela pourrait faire l’objet d’un long débat.
Et comment les chefs spirituels des autres religions(musulmans , boudhistes, juifs…) vivent –ils cela. ?
Ensuite se poserait la question de la fonction de prêtre. Combien pensent qu’ils ne se permettraient pas de déranger le prêtre dans ses activités, conscients de son emploi du temps chargé. Mais quand arrive le deuil (principalement), ils pensent que sa présence lors de la cérémonie est apaisante, réconfortante.
Quant à l’eucharistie, ils sont nombreux qui pour l’avoir vécu au cours d’offices de sépulture en ont saisi le sens spirituel fort.
Tous ceux qui viennent s’épancher ainsi à nos oreilles, n’accusent pas forcément un prêtre particulièrement mais ce désert qui s’installe et qui semble mener vers une voix sans issue, qui pour certains semble remettre en question leur adhésion à la religion.
En conclusion je pense qu'il est sûrement difficile, pour beaucoup , dans cette profonde mutation actuelle de l'église,de donner un sens véritable au terme "famille chrétienne".
Espérons que l'avenir saura les et nous éclairer pour vivre en paix tous les grands moments de leur, de notre vie.