Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 2 mai 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.669 : A vous, amis bloggers, Hourrah !

Georges Brassens hier : cela fait du bien de commencer le mois de mai en chansons !
Surtout quand ce sont en même temps de très belles poésies.
D'ailleurs, il m'arrive parfois de regretter que nos chants d'Eglise ne soient pas d'une aussi belle qualité...
Chaque jour, je pense aux centaines de personnes qui viennent lire ces billets sur l'Arche de Noé.
J'ai un peu de honte à vous décevoir, car j'écris plus irrégulièrement désormais.
Avec l'âge...
Je n'en suis que plus ébloui par votre immense fidélité.
Surtout que, parmi vous, il en est un grand nombre que je ne connais pas...
J'aimerais tant faire connaissance avec tous ! Mais, sur l'océan du Net...
En hommage à vous, chers amis que je ne connais pas, voici le texte d'une merveilleuse chanson de Jean Ferrat.
Comme lui, dans mon coeur, je vous le chante :
"Hourrah !"


On a les yeux de toutes les couleurs
Le rire aux lèvres et la colère au cœur
Et des milliers de chansons dans la voix
Vous mes amis que je ne connais pas
Je ne vous connais pas
Mais je vous imagine
Rien d'autre comme en moi
Qu'un rêve qui s'obstine
Hourrah

On a le front mouillé de tous les ciels
On a l'amour aux rythmes essentiels
Des rivages d'étoiles sous nos pas
Vous mes amis que je ne connais pas
Je ne vous connais pas
Mais je sais qui vous êtes
De grands poissons lilas
Dansent dans votre tête
Hourrah

Depuis le temps qu'on joue les mêmes vies
Que le temps passe au bras des mêmes filles
Et qu'à la source on boit le même vin
Vous mes amis je vous connais si bien
Et le temps d'un refrain
Et l'espace d'un cri
Et le temps d'un refrain
C'est pour vous que je crie
Hourrah

Pour chaque fruit mûrit une saison
C'est en été que tombent les prisons
Grenade un jour aura brisé ses liens
Vous mes amis que je connais si bien
L'avenir l'avenir
Ouvre ses jambes bleues
Faudra-t-il en mourir
Ou bien n'est-ce qu'un jeu
Hourrah

Paris s'endort à l'heure où le matin
Un autre monde est à moitié chemin
En nous aidant le ciel nous aidera
Vous mes amis que je ne connais pas
En nous aidant le ciel nous aidera    
Vous mes amis que je ne connais pas
Hourrah

0 commentaires: