Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 9 avril 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n°1.657 : L'exemple des servants d'autel

Dimanche dernier, à Mortagne , troisième messe des familles, axée cette fois-ci sur le rôle des servants d'autel. Il n'y avait sans doute jamais eu tant de servants à la fois dans le choeur de l'église de Mortagne, venant de Saint Laurent et de Mortagne même. Avec un très grand merci aux servants de Saint Laurent, dont l'antériorité et la qualité de l'engagement à l'autel a servi de moteur pour entraîner Mortagne sur le même chemin !
Au début de la célébration, accueil, devant toute la communauté, de trois nouveaux servants. A chacun fut posée cette question : "Veux-tu servir avec joie l'autel du Seigneur ?" Il fallait voir avec quelle ferveur la jeune Camille, ainsi que Gaspard et François ont répondu : "Oui, je le veux", avant de revêtir l'aube de servant pour la première fois.  Applaudissements nourris de l'assemblée, soutenus par le djembé, qui est en train de devenir chez nous, aux côtés de l'orgue, un élément incontournable de la jeunesse et du dynamisme de nos célébrations. Mais il y avait aussi un saxo et un accordéon, dont le jeu fut de grande qualité également.
A la fin de l'homélie, j'ai donné la parole à l'assemblée, en demandant si certains anciens servants voulaient exprimer ce que cela leur avait apporté d'être servants d'autel. Plusieurs réponses de jeunes, garçons et filles, très positives. Un adulte aussi a expliqué combien ce rôle l'avait aidé à comprendre le sens de l'eucharistie et à en vivre jusqu'à aujourd'hui.
A cette occasion, l'on a pu remarquer que les jeunes hésitaient moins que les adultes à prendre la parole publiquement à l'église : c'est sans doute là l'un des apports possibles des jeunes à la réactivité de nos cérémonies, tandis que les enfants, en n'hésitant pas à gestuer les chants, nous apprennent également, à nous adultes, à nous "décoincer" !
La leçon de tout cela, c'est que, dans l'Église, il n'y a pas que les adultes qui montrent l'exemple, s'engagent et indiquent le chemin ; ce sont bien tous ensemble, les enfants, les jeunes et les adultes qui forment la beauté et l'harmonie, l'équilibre et le dynamisme du Peuple de Dieu. La messe de dimanche dernier, par sa créativité, son dynamisme, sa joie de croire et de prier, en a été un exemple éclatant. Merci aux responsables de la messe des familles ainsi qu'aux servants d'autel et à leurs responsables d'en avoir été les acteurs éminents !

0 commentaires: