Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 28 mars 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.653 : Jeudi-Saint : la fête des prêtres

Depuis ce matin, j'ai déjà reçu plusieurs mails de bonne fête, ainsi qu'une lettre. Plusieurs personnes également m'ont fait part oralement de leur attention. Un très grand merci à toutes et tous ! Quand je disais que, nous les prêtres, nous sommes gâtés, choyés, je ne mens pas ! Témoin ce mail parmi d'autres :

"En ce jour du Jeudi-Saint, bonne fête à vous !
Un merci spécial aujourd'hui, pour toute cette vie, la vôtre, donnée à Dieu et aux autres !
Votre foi, vos convictions, votre dynamisme me bousculent parfois, mais me font avancer.
Vous ne ménagez ni votre temps, ni vos forces. Soyez-en remercié !"

J'avoue être toujours un peu ému devant de telles réactions des paroissiens ; confus même !  En effet, nous les prêtres, nous nous sentons tellement petits et pauvres... Bien loin du témoignage sacerdotal qu'il nous faudrait donner, bourrés de défauts et d'insuffisances. Sans parler de l'âge, de la fatigue, du tempérament... Je n'ai sûrement pas su laver les pieds des gens comme il aurait fallu, ni être toujours le serviteur fidèle que j'aurais aimé être.

Et chaque jour, je me dis : il faut que les gens aient une sacrée dose de patience et une grande foi, pour accepter ainsi les prêtres qui leur sont donnés, et qu'ils n'ont pas choisis !

Mais cela nous rappelle que c'est Dieu qui fait le travail, par-delà nos petitesses, tant chez les prêtres que chez les chrétiens.

Pour ma part, je rends grâce au Seigneur, qui a toujours placé sur mon chemin de prêtre, au bon moment, des hommes, des femmes, des jeunes, des enfants, qui m'ont accompagné et guidé sur le chemin.  Que ce soit en Vendée, au Mali ou ailleurs.

Comme on le chantait jadis : "Tu es, Seigneur, le lot de mon coeur,
                                                Tu es mon héritage !
                                                 En toi, Seigneur, j'ai mis mon bonheur,
                                                 Toi, mon seul partage !"

Merci, Seigneur !
Et merci à tous ceux et celles que j'ai eu la chance de rencontrer, depuis toujours !

0 commentaires: