Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

samedi 9 mars 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.642 : "Qu'il ressemble au Christ !"

J'avoue que cette réflexion d'un paroissien, souhaitant que le futur pape ressemble au Christ, m'a fait réfléchir, même si ce souhait me semble un peu hors de portée et un plutôt idéaliste. Quant à moi, aujourd'hui, je vais seulement vous faire part du souhait de quelques laïcs, deux hommes et deux femmes, parmi bien d'autres. En sachant que ce qu'ils expriment sera loin de faire le tour de tout ce que les uns et les autres peuvent attendre du futur responsable de l'Église catholique !

-  Olivier Le Gendre, auteur de "Confessions d'un cardinal", dont j'ai fait une recension sur ce blog : "Être pape, être évêque, être prêtre, c'est une mission et non pas un état sacré. J'attends du pape qu'il cesse de stigmatiser les comportements de nos contemporains - ce qui est anti-évangélique et antipédagogique -, mais qu'il aime le monde et qu'il le montre. Non seulement par de beaux discours, mais par toute son attitude, un peu comme le "bon pape" Jean XXIII. Je souhaite que ce pape soit inspiré par la bienveillance plus que par la certitude ! Car on ne peut entrer en dialogue avec  les gens si ceux-ci ont l'impression qu'on ne les aime pas."

-  Dominique Quinio, directrice du journal "La Croix"  :  "La présence des femmes n'est que trop marginale dans le gouvernement central qu'est la Curie. Si le pape nouveau doit répondre au redoutable défi, évoqué par Benoît XVI lors de sa renonciation, d'affronter les évolutions d'un monde complexe, il doit pouvoir mieux le comprendre : des laïcs, hommes et femmes de terrain, plus nombreux dans les rouages centraux et à des postes de responsabilité ne pourraient-ils pas l'y aider ?"

-  Jean Vanier, fondateur de l'Arche  :  "Aujourd'hui, l'Église est trop souvent vue comme celle qui dit : "il ne faut pas" - et on peut comprendre qu'elle le fasse -, alors qu'elle devrait aussi se laisser découvrir comme une Église de la compassion, de la tendresse, de la bonté."

-  Amélie Peyrard, présidente, à Rome, de la CIJOC (Coordination internationale de la JOC)  :  "J'aimerais que le prochain pape soit ouvert à la jeunesse et attentif aux plus petits. Les jeunes du monde ouvrier ont du mal à croire en l'avenir, ils sont touchés par un chômage très fort et manquent de valeurs pour se construire. Ils ont besoin de croire en leur dignité. Nous voulons participer activement à la construction d'un monde meilleur."

Et vous, qu'en pensez-vous ?  Pourquoi ne pas en discuter en famille ou entre amis ?

2 commentaires:


elelianemrn8558@gmail.com a dit…

va voir sur mon blog desimplestraces.blogspot.com , article : pourquoi pas Clément ? Eliane

Dominique de Beaupré a dit…

Qu’attendez-vous du prochain pape ? Rien !!!
Comme le simple ouvrier d’une énorme multinationale n’espère rien de son patron qui n’a aucun point commun avec ses salariés !
Comme le simple citoyen qui trime tous les jours pour y arriver n’attend rien d’un monarque absolu autoritaire voir tyrannique (au sens de la Loi) et qui vit à des années lumières sous les ors, les pompes et les fanfreluches démodées !
Comme un modeste chrétien meurtri par les récentes paroles de certains prélats de son pays et les épreuves de force organisées du « tout blanc » contre le « tout noir », de l’exclusivité du « bon » chez soi contre celle du « mauvais » chez les autres. (Lettre du père Laurent Lao aux évêques de France)
Jésus où es-tu ? Toi qui me bouleverse toujours dans ton dialogue d’amour avec la Samaritaine. Ils sont devenus fous !
Mon espérance rejoint celle du père Joseph Moingt dans la conclusion de sa conférence à Blois « Annonce de l’Evangile et structures d’Eglise, le 24/09/2010 : … la société n'a rejeté si globalement le christianisme que sous son visage religieux et autoritaire, qui voilait sa réalité évangélique. Mais le christianisme se présentera sous un jour tout différent, quand les laïcs y occuperont le devant de la scène, avec une légitimité reconnue, et qu'ils travailleront à restaurer le sens de l'humain dans le monde. On ne pourra plus dire que l'Église est l'ennemie de la liberté, ni qu'elle cherche à régenter la société, ni qu'elle ne s'intéresse qu'aux choses du ciel, et la religion chrétienne paraîtra en tant que telle toute changée, quand de nombreuses fonctions réservées aux clercs seront exercées par des laïcs. Le pouvoir, partagé, aura changé de nature, il sera devenu un service, conformément à la volonté de Jésus. Notre société pourra alors reconnaître dans le christianisme les mêmes idées à cause desquelles elle l'avait rejeté, le vrai humanisme dont l'Évangile est la source. Et on ne pourra plus dire, comme nous l'avons lu, que le christianisme est moribond et suicidaire, quand l'Esprit de l'Évangile lui aura donné une vitalité nouvelle par la libération de son laïcat.
« La vérité est un miroir tombé de la main de Dieu et qui s'est brisé. Chacun en ramasse un fragment et dit que toute la vérité s'y trouve. » Jalal ud-Dîn Rumi (1207-1273)
Dominique