Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

vendredi 1 février 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.619 : "Il est encore là, lui ?"

Cette jeune femme a eu de gros démêlés avec son mari ; ils se sont séparés dans des conditions difficiles, il y a quelque temps. Un jour, elle arrive chez une de ses soeurs, accompagnée par sa petite fille, que nous appellerons Lisa. Dès son entrée dans la maison, la maman repère la photo de son mariage, il y a moins de dix ans, toujours accrochée au mur de la salle de séjour. Elle ne peut alors s'empêcher de s'écrier, et avec violence : "Il est encore là, celui-là ?"  Et sa petite Lisa de fondre en sanglots.
Pauvre Lisa ! Bien sûr, ses parents ont leur histoire ; ils se sont sans doute aimés, ils ont passé des années ensemble, ils ont donné la vie à Lisa, son papa a dû la choyer... Puis, peu à peu, les choses se sont dégradées !  La faute à qui ? Là n'est pas le problème. Le fait est là : une petite fille se trouve violentée, écartelée ; entre l'amour qu'elle doit à sa maman, et le lien profond qui la rattache encore avec son papa, quoi qu'il ait pu se passer.
Or, un enfant sans papa peut-il encore exister ?  Lui est-il possible de grandir, de découvrir les choses de la vie, de s'épanouir ensuite comme si rien n'était ?  Ah ! Si l'on écoutait les enfants...  Dans les séparations des couples en effet, qu'en est-il des enfants ?  Leurs droits élémentaires sont-ils reconnus et respectés ?  C'est le bonheur de qui l'on recherche alors ?  Dans de tels cas, de toute façon, sans accuser personne, quelle grande douleur pour tous !  Quel déchirement !
Concrètement, lorsque ce couple s'est séparé, fallait-il enlever du mur du salon la photo de leur mariage ?  La déchirer ?  la camoufler dans le fond d'un tiroir ?  La mettre à la poubelle ?  Ou la couper en deux, et ne garder que la partie représentant la maman, pour lui faire plaisir ?  Comme si cette photo de mariage, respirant le bonheur, était un reproche vivant ?
Et si autre chose était possible ?  Comment ?  Grâce à qui, à quoi ?  Pourquoi pas ?

0 commentaires: