Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 26 février 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.635 : Les loups ! !

Habituellement, sur ce blog, j'essaie plutôt de partager avec vous les beautés et les lumières dont je suis l'heureux témoin ! Mais souvent, certains parmi vous me font remarquer que je ne suis pas assez fidèle au réel qui, malheureusement se révèle souvent sale, triste et noir... Quel dommage ! En tout cas, ce matin, à ce propos, je viens d'avoir un coup de sang !  Ma tension, en mauvais état, va encore monter !!!
Tout d'abord, en méditant les textes de la liturgie de ce mardi, j'ai cru ré-entendre les commentateurs du journal télévisé d'hier soir. Lisez plutôt, tiré du livre d'Isaïe (1/10...) : "Écoutez la parole du Seigneur, vous qui ressemblez aux chefs de Sodome !  Prêtez l'oreille à l'enseignement de notre Dieu, vous qui ressemblez au peuple de Gomorrhe !  Lavez-vous, purifiez-vous, ôtez de ma vue vos actions mauvaises, cessez de faire le mal."  Cela correspond tout à fait à ce que les journalistes, disais-je, nous expliquaient hier soir, à savoir qu'il y aurait, au Vatican, à la Curie, et même parmi certains cardinaux, des hommes aux moeurs dépravées. Du Vatican, bien sûr, les démentis n'ont pas manqué. Et pourtant, hier soir donc, au JT, l'on nous parlait de ce cardinal britannique, qui se préparait à partir pour Rome, mais auquel le pape vient de demander de démissionner. Il lui est reproché d'avoir eu des gestes "inappropriés" envers des prêtres !!!  Reconnaissant ses "défaillances", le cardinal d'Edimbourg déclarait hier : "Le Saint Père a décidé que ma démission prendra effet le 25 février".  Pas besoin de démentis : ce fait, comme d'autres, n'a rien d'une invention de journalistes "papophages", malheureusement !
Je pensais à tout cela, et à bien d'autres faits encore, en lisant aussi, dans l'évangile de ce jour (Matthieu 23/1-12), la grande souffrance de Jésus déclarant : "Les scribes et les pharisiens enseignent dans la chaire de Moïse. Pratiquez donc et observez tout ce qu'ils peuvent vous dire ; mais n'agissez pas d'après leurs actes, car ils disent et ne font pas. (...) Ils portent sur eux des phylactères très larges et des franges très longues ; ils aiment les places d'honneur..." Je vous laisse le soin de lire la suite !
La confirmation de tout cela, c'est cette supplication du nouveau pape Benoit XVI faisant la prière suivante, lors de la messe d'inauguration de son pontificat, le le 24 avril 2005 : "Priez pour moi, afin que je ne me dérobe pas, par peur, devant les loups !"
Mais de quels loups parlait donc Benoît XVI ?  Des communistes ? Des Francs-Maçons ? Des musulmans ? Les journalistes en général ?  Les "gauchistes" ?  Que nenni !  Rappelons-nous ce qu'il exprimait lors d'un Chemin de Croix peu de temps avant son élection : "Souvent Seigneur, ton Église nous semble une barque prête à couler, une barque qui prend l'eau de toutes parts. Les vêtements et le visage si sales de ton Église nous effraient."
Comme Benoît XVI l'a répété à plusieurs reprises, c'est de bien de l'intérieur même de l'Église que vient le mal, car l'Eglise est sainte, mais composée de pécheurs. Voici ce qu'il déclarait en mai 2010, dans l'avion le conduisant à Lisbonne : "Les souffrances de l'Eglise viennent de l'intérieur même de l'Eglise, du péché qui existe dans l'Eglise. Cela, on l'a toujours su, mais nous le voyons aujourd'hui de façon réellement terrifiante : la plus grande persécution contre l'Eglise ne vient pas d'ennemis du dehors, mais elle naît du péché dans l'Eglise."  Tout cela a profondément déçu et découragé Benoît XVI, trop âgé pour pouvoir réorienter les choses avec le suivi nécessaire : il l'a compris !   Paix à lui, et merci pour tout ce qu'il a déjà commencé à faire en ce sens !
Mais c'est aussi de l'Église, si elle sait revenir à l'Evangile, que peut nous être partagé le Salut !
Surtout, que rien de tout cela ne nous affole, puisque, au-delà de tout cela, et même dans tout ça, Jésus nous redit sans cesse : "Je suis avec vous pour toujours, jusqu'à la fin des temps !"  (Matthieu 28/20)

0 commentaires: