Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 19 février 2013

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.629 : Avons-nous commencé notre Carême ?

Je dis "avons-nous ?"  En effet, je ne me mets pas en-dehors de cette interpellation, et je ne voudrais pas me contenter de donner des conseils aux autres sans moi-même me laisser interpeller également par l'appel de Dieu. Lors de la célébration d'entrée en Carême de l'école Montfort vendredi dernier, un groupe de CM m'a d'ailleurs posé la question suivante : "Comment choisissez-vous de vivre le Carême ?"  A ce moment-là, j'ai clairement ressenti que, à travers la voix de ces enfants, c'était le Seigneur en personne qui m'appelait à grandir... Qu'ai-je répondu ?  Tout simplement, j'ai fait part aux enfants de la façon dont je m'étais mis en route sur le chemin de Pâques, depuis le mercredi des Cendres, et ce que je comptais poursuivre comme pistes, personnellement ou avec d'autres. Je n'en dirai pas plus : c'est un secret entre ces enfants, le Seigneur et moi.
Par contre, ce que je peux vous partager, c'est ce mail reçu hier d'une lectrice fidèle de ce blog. Chaque jour, ainsi, je reçois entre trois et six ou sept mails concernant ces billets que je publie sur le blog. C'est toujours pour moi un émerveillement et un enrichissement ; je vous  y fais participer parfois, mais en respectant l'intimité de mes correspondants. Voici donc le texte de ce mail :

Olivier,
Merci beaucoup pour ces billets qui nous aident à entrer peu à peu dans la marche vers Pâques !
Hier soir, malgré mon peu d'entrain, j'ai essayé de réfléchir à ce que pourrait-être mon carême 2013 !
J'ai trouvé dans une revue quelques pistes, qui, au fond, me conviennent bien !
-Principal effort : accepter de ne pas en faire en laissant Dieu agir sans savoir où cela nous conduira.
-Mieux "'habiter" la vie quotidienne auprès de ceux que j'aime bien mais aussi auprès de ceux avec qui je suis obligée de collaborer.
-Vivre avec plus d'attention les moments de prière déjà institués et accueillir les propositions choisies par la paroisse.
-Jeûner moins mais plus longtemps : grignoter moins souvent entre les repas, se passer de gâteaux, réduire les temps de connexion à l'ordinateur ou à la télé,... ressentir le manque qui fait tellement peur parfois !
- Donner pour une action particulière
- Décorer un petit coin de prière chez soi.
Bon carême à toi !
X...

 
Puisse cet "exemple" inviter chacun à trouver sa propre façon de progresser sur le chemin de Pâques !

2 commentaires:


Annick Ghannemi a dit…

Un goût de Carême: la louange, déjeuner de mon jeûne.

Cette année je commence seulement à en identifier un goût particulier. Le jeûne comme aliment de la louange.

Levain de toute nourriture, le jeûne est l'aliment du chant, au point qu'il fait un chant de la nourriture même.

A nous tous, qu'il nous donne juste ce qu'il faut pour que notre chant demeure en vie!

Annick

M.Mercier a dit…

Je ne suis pas très catho...
Cependant une piste citée dans cet exemple donné par x. me convient pour ce carême 2013.
Merci !
Mado