Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 29 novembre 2012

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.575 : "Mon mari n'est pas pratiquant"

"Mon mari n'est pas pratiquant" ; "ma femme ne va pas à l'église". Vous avez tous entendu de telles réflexions, quand ce n'est pas vous-même qui vivez une telle situation. Lorsque des personnes s'expriment ainsi, parfois, on ressent un certain regret au fond de leur coeur ; de l'amertume même, quelquefois : "Ah, moi, je n'ai pas la chance du couple un tel ! Eux, ils vont à la messe ensemble ; ils peuvent mieux se comprendre... Moi, j'aimerais bien, en rentrant de la messe, pouvoir discuter avec mon mari, ou ma femme, sur ce qu'on vient de vivre, échanger à propos de l'homélie ; mais ça ne l'intéresse pas. Pourtant, je sais qu'il est croyant, mais il en reste là, et je ne sais pas quoi dire ou faire de plus !"
Parfois, il me semble que ces personnes ont le sentiment de vivre un certain échec, de représenter un peu un couple au rabais, par rapport à l'idéal proposé par l'Eglise ; comme s'il manquait quelque chose, avec l'impression d'avoir raté un défi. Situation douloureuse en effet, qui peut entraîner un sentiment de malaise. J'entends des questions similaires lorsque l'on rencontre des couples mixtes, lors d'un mariage avec un protestant par exemple, ou, à plus forte raison, avec un musulman. J'aurais deux réactions à ce sujet !
Tout d'abord, ce qui est premier entre un homme et une femme, plus encore que la religion, c'est la qualité de leur amour, au plan tout simplement humain. La première question à se poser me semble la suivante : où en sommes-nous de notre amour ? Sur quoi est-il fondé ? Comment nous le manifestons-nous ? De quelle façon nous respectons-nous mutuellement, au-delà, ou plutôt, avec nos différences ? Dans quelle mesure chacun est-il attentif à ce que vit l'autre, à ce qui l'anime en profondeur, même si chacun peut avoir des opinions, des options ou des croyances différentes ?  Si l'on se donne la peine de s'engager en permanence dans une telle démarche, les différences seront vécues et partagées bien autrement et beaucoup plus positivement.
Ma deuxième réaction, c'est que le conjoint pratiquant vit, dans son couple, une insertion évangélique au coeur même du monde. Il est, dans cette maison, le signe de Dieu. Il est la porte d'entrée de l'Evangile dans cette famille. Non pas forcément par ses discours, mais par la qualité de son témoignage et de sa vie. Cela va-t-il suffire pour "convertir" l'autre conjoint ? Là, le résultat ne nous appartient pas ; mais c'est à chacun de préparer les chemins du Seigneur, là où il vit, et de faire confiance au Dieu qui vient.

3 commentaires:


Jaudronnet Vévette a dit…

Salut Olivier,
Ah! que de souffrances et comme je comprend ces personnes qui ne peuvent partager (en parole) leur ressenti par rapport à leur foi. J'ai eu ce bonheur lorsque mon mari était de ce monde.
Je rejoins ces gens par la douleur de voir mes enfants,croyants non pratiquants se désintéresser de tout ce qui se vit en Eglise, qui parfois la critique injustement.J'ai mal moi qui trouve réconfort, ressourcement en particulier dans l'eucharistie qui recharge mes batteries pour mieux témoigner de ma foi au quotidien.Car je suis portée par ce Dieu-Amour et je lui rend grâce chaque jour;
Cependant, mes enfants sont proches de moi et des autres. Je parle souvent d'eux à Dieu qui peut tout. Il les aime et IL veille.
Je crois qu'il vaut mieux parler de nos enfants à Dieu que le contraire. Qu'en penses-tu ?
Nous entrons en Avent,Veillons et prions dans l'attente de notre Sauveur. V. J.

Père Gaignet a dit…

Mercredi tantôt,
Le thème de votre billet de jeudi dernier, Olivier, m'a aussitôt interpellée, de part son titre d'abord, de part son contenu, ensuite....
Je suis dans ce cas et je n'en souffre pas, peut-être parce que je m'y suis habituée dès le début de notre mariage ????
Ensuite, parce que je connais les idées de mon mari qui sont souvent miennes, sur la religion, sur la politique, sur nos différents problèmes de société d'aujourd'hui....
Mon mari n'est pas pratiquant, mais je ne peux m'empêcher de lui partager ce que je vis, après ma messe, chaque dimanche......
Je lui parle de mes différentes réunions catho aussi et je lui raconte mes séances de caté avec les enfants, tous les mardis soirs......
Et il écoute, Olivier, il écoute, et ça, c'est magnifique !!!!
Je ne cherche pas à le convaincre, de quel droit je ferais cela ????
Il m'a toujours laissée libre, n'est-ce pas une belle preuve d'amour ?????
A mon tour de respecter ses choix de vie ou d'engagement...
J'ai toujours dit qu'il n'avait pas " besoin " d'aller à la messe, qu'il était bien meilleur que moi !!!!!!
Alors, quand je vous lis, Olivier, et que vous " osez " écrire :
" le pratiquant est la porte d'entrée de l'Evangile dans une famille", je trouve cela merveilleux........
UN GRAND MERCI.......

Madame Jaudronnet pose " sa note" personnelle et, quand elle écrit : " Il vaut mieux parler à Dieu de nos enfants que le contraire ", quelle phrase poignante et belle !!!!.....
Pour moi, elle a plus qu'assuré son rôle de maman chrétienne, puisqu'elle dit un peu avant :

" mes enfants sont proches de moi et des autres " !!!!!

Non mais, quelle belle récompense pour des parents !!!!! tout est dit......
Vous avez fait ce qu'il fallait pour que vos enfants soient ainsi, c'est grâce à vous, j'en suis certaine et j'ose vous dire : BRAVO !!!!!
Et s'il faut éviter maintenant de parler de Dieu, avec nos enfants, pour cause de conflits, essayons en douceur et en intimité avec nos petits-enfants........
Qu'en pensez-vous ?????
Et puis, faut-il vraiment " dire " les choses ????
Juste " faire confiance ", comme vous l'écrivez si bien, à la fin de votre message, Olivier.....
Et continuer de " parler de nos enfants à Dieu " !!!!!! C'est notre rôle de mamans, notre rôle de grand-mères aussi........
LUI, Il saura faire la part des choses........

Véronique Babin


Anonyme a dit…

Wow, awesome blog layout! How long have you been blogging for?
you made blogging look easy. The overall look of your site is
excellent, let alone the content!
my site > best winter garden fl general contractor