Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 28 novembre 2012

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.574 : "J'aurais pu vivre planqué !"

Dans un monde où l'on reproche souvent aux médias de n'offrir que de mauvaises nouvelles et de ne présenter que des exemples déplorables, je pense que, amis de l'ouest de la France du moins, vous appréciez la dernière page de "Ouest-France", qui présente régulièrement de beaux visages d'hommes ou de femmes témoignant d'un bel idéal.
C'est encore le cas aujourd'hui avec l'interview de Laurent Berger, qui succède à François Chérèque à la tête de la CFDT. "Ouest-France" résume son parcours, où il est signalé, entre autres, qu'en fac d'histoire, à Nantes, Laurent a consacré sa maîtrise à l'épiscopat de Mgr Villepelet, évêque de Nantes de 1936 à 1966, et aussi, qu'il a été secrétaire national de la JOC à Paris durant trois ans.
Mais je voudrais surtout rebondir sur la dernière phrase de cette interview dans laquelle il dit : "Je n'aurais pas fait de syndicalisme, j'aurais pu vivre planqué, près de l'océan." Aussitôt, j'ai repensé à tous ces hommes et ces femmes qui, chez nous et partout, refusent de se planquer et, au contraire, s'engagent, courageusement, pour le service de leurs frères.
Je ne vais pas les citer : ils seraient trop nombreux ! En tout cas, j'en rencontre à longueur de journée qui, quasiment tous, souhaitent agir en toute discrétion. Je suis en admiration devant eux, qu'ils agissent sur le plan de la paroisse ou de la commune, à Saint Laurent, à Evrunes ou ailleurs, et bien au-delà aussi de Saint Hilaire de Mortagne et de Mortagne, au plan social, associatif, sportif, éducatif, humanitaire, politique, municipal ou autres.
Nombre d'entre eux, pourtant, auraient bien d'autres choses à faire ; ils pourraient également se contenter de s'occuper d'eux-mêmes, de se planquer, de vivre bien tranquillement en regardant les autres soit-disant s'agiter, alors qu'ils se crèvent à servir leurs frères.
Je repensais à tout cela ce matin en méditant le superbe texte de la 1° lecture de ce jour, tiré du Livre de l'Apocalypse : "J'ai vu comme une mer transparente et pleine de flammes ; et, debout, au bord de cette mer transparente, il y avait tous ceux qui ont remporté la victoire sur la Bête(...). Ils tiennent en main les harpes de Dieu..." (Apocalypse 15/1-4)

0 commentaires: