Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mercredi 7 novembre 2012

Le Blog de l'Arche de Noé 85, n° 1.556 : Mariage pour tous, la leçon de Mandela

Par rapport au débat concernant le mariage pour tous, débat qui fait fureur en ce moment au sein de l'ensemble de notre société puisque approches, avis, conceptions, souhaits sont largement diffusés et médiatisés, j'avoue ressentir une certaine perplexité devant les mots, attitudes, réactions d'un certain nombre de catholiques, à tous les niveaux de notre Eglise.
L'on entend, dans des bouches autorisées, des mots comme "supercherie", "confusion", "appels à la fermeté, à la mobilisation, pour contester le projet de loi" ; l'on nous annonce que "les évêques haussent le ton". Heureux encore qu'ils n'appellent pas les catholiques, comme les évêques espagnols il y a peu, à descendre dans la rue pour faire pression sur l'ensemble de notre société !
Bien sûr, j'apprécie que, évêques et autres rappellent que la question fondamentale est celle du respect de la réalité sexuée de l'existence humaine et de sa gestion par la société !  L'Eglise a des choses à dire ; mais de quelle façon ? Ce matin par exemple, je n'étais pas très à l'aise en lisant ceci dans le journal "Le Monde" de ce mercredi : "L'Eglise réclame un débat à l'extérieur, mais le refuse en interne : voici un mois que nous demandons à rencontrer le curé de notre aimable paroisse parisienne pour discuter de ces questions, en vain. Comme si les homosexuels n'étaient pas des fidèles dignes de ce nom et que l'Eglise, qui leur dénie toute existence en son propre sein, préférât discourir sur eux plutôt que de leur parler directement."
Dieu merci, il n'en est pas de même dans toutes les paroisses ! Mais trop souvent, l'Eglise et les chrétiens continuent de se comporter comme s'ils pouvaient encore dicter leurs volontés à l'ensemble de la population. Or, je crois que, si nous voulons être de vrais témoins de l'Evangile, il nous faut plutôt faire preuve d'humilité, d'écoute, de respect ; savoir lâcher prise par rapport à notre influence sur la société désormais ; mais en même temps, savoir nous poser en interne la question de la qualité du témoignage des couples chrétiens car, comme le rappelle si bien Nelson Mandela : "Quand nous laissons notre propre lumière briller, nous donnons aux autres, sans en être conscients, la possibilité de faire la même chose."
Sans avoir besoin de descendre dans la rue pour cela !

7 commentaires:


Anonyme a dit…

C'est vrai qu'en ce moment l'on entend plus des messages qui vont parfois jusqu'à l'agressivité de la part de chrétiens au sujet de cette proposition de loi, que des paroles d'écoute et d'accueil...j'apprécie cette approche compréhensive et mesurée de la question.
Merci Olivier de nous rappeler que nous avons à régler des choses en interne prioritairement!
Marie-France Dauce

Annick Ghannemi a dit…

Merci père Olivier. Vos mots me font du bien.

Anonyme a dit…

Merci Mon Pere de votre questionnement qui nous invite à nous interroger sur notre role dans l'accueil de toutes personnes demandant des sacrements. Faisant parti du groupe de préparation aux baptemes des enfants ,ils nous est arrivés d'accueillir deux mamans avec leurs deux enfants ( chaque maman a eu une grossesse)En temps que Chrétien il me semble que l'accueil sans jugement soit primordiale et toujours très enrichissement lors du partage ,ces deux enfants ont été baptisées dans la lumière du christ.
Tous les jours nous rencontrons des couples homosexuels certain ont des enfants, surtout les femmes , il faut penser aux enfants à l'avenir ;que deviennent t'ils si il y a une séparation ou un déces d'un des parents ,ne faudrait il pas un cadre légal pour leur assurer une stabilité?
pour ma part je me pose dsurtout des questions

Père Gaignet a dit…

Quelqu'un aimerait-il répondre à ce 3° correspondant ?

Merci par avance !

Anonyme a dit…

Il est nécessaire, effectivement,je crois,de définir et d'attribuer un "statut légal" aux couples homosexuels,pour qu'ils aient les mèmes droits et avantages qu 'un couple "normal!":(droits de succession,protection des enfants,ect)mais surtout ARRETONS de DIRE MARIAGE!terme,qui pour moi signifie avant tout:union d'un homme et d'une femme!
Donc, trouvons un nouveau mot laissons les etres vivre avec qui ils veulent, ainsi,tout le monde sera d'accord!

Père Gaignet a dit…

De : Eliane FLORENTIN-QANABITA
> À : Olivier GAIGNET
> Envoyé le : Samedi 10 novembre 2012 11h09
> Objet : réponse au 3° correspondant du blog sur le mariage homosexuel
>

>

bonjour,



Je soumets ma réflexion à la vôtre.


Je ne sais quoi penser de la légalisation du mariage pour les homosexuels mais je pense que le problème des enfants accueillis dans ces couples qui demande bien entendu à être réfléchi est cependant un faux problème.



En effet, l'idéal est que les enfants soient désirés, acceptés et aimés comme ils sont, et surtout éduqués par un couple de parents hétérosexuels, heureux, épanouis, bien dans leur peau, fidèles l'un à l'autre et qui sont capables de vivre toute leur vie ensemble..... Quel enfant peut réunir dans son enfance tous ces critères??? Et d'ailleurs, ce ne serait sans doute pas souhaitable car ce sont les frustrations bien gérées qui structurent une personnalité correcte et pas l'absence de problèmes.....



Beaucoup de pédopsy pensent que l'éducation d'un enfant doit relever de deux adultes parents, qu'ils soient hétéro ou homo et qu'il est moins préjuciciable pour un enfant d'être élevé par un couple homoparental que par un seul parent (un parent isolé peut correctement élever ses enfants s'il fait référence régulièrement à l'autre parent mais, dans mon expérience professionnelle, je vois souvent combien le parent élevant l'enfant escamote totalement l'autre parent ce qui est très préjudiciable pour l'enfant).



Je vois aussi malheureusement chaque jour dans ma pratique professionnelle combien d'enfants relevant de parents hétéro n'ont pas les conditions adéquates pour pouvoir se construire correctement.



Je crois que les enfants ont avant tout besoin d'amour, de vérité, d'une autorité bienveillante et de limites et d'une situation sécurisante et épanouie autour d'eux et qu'à partir de cela quelle que soit la situation familiale ils peuvent bien se construire.



Voilà ma petite pierre à la réflexion générale



bonne journée

>
>

Anonyme a dit…

Que de vérités dans le dernier paragraphe du message du Père!(Celui du 12.11)Je suis ravie d'avoir lu cela,étant moi-mème divorcée depuis 5 mois,et presque "certaine" que mes deux garçons se construirons correctement car nous essayons, malgré tout, de leur apporter tout ce qui est dit dans ce paragraphe!
C'est faisable!