Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 24 juin 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.484 : Le combat contre la torture

Hier soir, à la chapelle de l'Union Chrétienne, opération portes ouvertes à l'occasion de la "Nuit des veilleurs". A Fontenay-le-Comte en effet, comme dans de nombreuses autres villes de France et d'ailleurs, dans des églises, des chapelles ou des temples, les communautés chrétiennes ont fait retentir "une voix dans le silence", thème de cette 7° Nuit des veilleurs. Il est 23 h. Formant comme un puits de lumière, les cierges plantés dans le sable par chacun des participants à ce temps de prière se consument lentement. Exposée au pied de l'autel, une longue liste de noms, ceux des personnes exécutées aux Etats-Unis depuis un an ! Mais nous pensons aussi à Alejandro Gomez, un paysan hondurien, membre d'une organisation de défense des petits agriculteurs, torturé, laissé pour mort, toujours en grand danger. Il y a également Fatoumata, une jeune femme ivoirienne qui vient de subir un véritable calvaire, le juge djiboutien Mohamed Cheick Souleiman, l'ingénieur libanais Charbel Qazzi, le Tchétchène Zoubaïr Zoubaïraïev, Mgr Shi Enxiang, cet évêque qui a refusé de rallier l'église "officielle" chinoise, et bien d'autres encore, connus ou inconnus...
Mais d'où vient cette méchanceté qui fait que certains peuvent ainsi torturer leurs frères humains ? Et pourquoi cette façon de faire reste-t-elle aussi répandue ? Amnesty International révèle que, sur 153 Etats étudiés, plus de cent ont encore recours à la torture ou à d'autres mauvais traitements pour pouvoir extorquer des renseignements ou punir ceux qui s'attaquent à leur toute puissance. La torture constitue un dérapage grave dans nos sociétés. Elle est en effet la violation d'un interdit fondamental : celui selon lequel le corps d'un humain est sacré.
Et en même temps, quel signe d'espérance que de constater que, partout, depuis les fins fonds de la Russie jusqu'au Bahreïn, en passant par la Chine ou l'Ouzbékistan, partout, des hommes et des femmes se lèvent pour combattre la torture, quitte à en faire eux-mêmes les frais ! Pour les soutenir dans leur action, chez nous, une poignée de militants de l'ACAT (l'Action des chrétiens pour l'abolition de la torture), enthousiastes et inlassables, qui tentent de réveiller notre société civile aussi bien qu'ecclésiale, devenue indifférente. Merci à vous, chers militants de l'ACAT, car vous faites honneur à nos Eglises et à notre pays, grâce à votre engagement total en faveur de la dignité inaliénable de tout humain.
Comme l'expliquait Marie-France dimanche dernier, à la chapelle de l'Union Chrétienne comme ensuite lors de la messe à l'église Notre-Dame, "si nous menons cette action, c'est en fidélité au Christ, qui a lui-même été torturé ; et c'est encore lui qui est bafoué, humilié, battu à mort, à travers les torturés d'aujourd'hui."
A diverses reprises, le pape Benoît XVI est intervenu pour condamner la torture et insister afin que la dignité de tous les prisonniers soit respectée. Merci à l'ACAT ne nous tenir éveillés sur cette question si grave. L'ACAT, ONG oecuménique, créée en 1974, qui est d'ailleurs reconnue d'utilité publique, forte de ses 35.000 membres en France et dans le monde, contribue à faire que, chaque année, plus de 200 personnes voient la fin de leur calvaire grâce à son action. Voilà pourquoi c'est un honneur, tant pour la paroisse que pour le pays de Fontenay, d'avoir un groupe ACAT sur son territoire pour nous réveiller ! Merci !

P-S : Prochain billet en fin de semaine. Merci de votre compréhension.
Et merci des très nombreux mails reçus par rapport à mon départ ou à l'avenir de ce blog.
J'y reviendrai d'ici quelque temps, mais vous pouvez continuer à me faire parvenir vos mails, que je lis toujours avec beaucoup de joie.

0 commentaires: