Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

mardi 19 juin 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.482 : A quoi sert le Blog ?

Je lançais hier un appel à propos de l'utilité de ce blog et de son avenir. Vous avez été très réactifs, puisque j'ai reçu différents mails à ce sujet, et d'un peu partout. Sans mettre de côté les avis des Fontenaisiens, volontairement, je vais vous citer des extraits de trois mails qui me sont arrivés d'au-delà de la paroisse Saint Hilaire de Fontenay : il est en effet utile, si l'on pense que ce blog peut avoir un avenir, de prendre conscience que ce blog, apprécié par les Fontenaisiens, est largement suivi également au-delà du Pays de Fontenay ! Avec mes excuses pour ceux dont je ne vais pas citer les contributions !
- un retraité d'une paroisse éloignée : "Bonjour Olivier. Ce n'est pas souvent que je t'écris, car j'ai conscience que ton temps est précieux et que la multiplication des courriers que tu peux recevoir doit contribuer à en manger une partie. Mais je veux te dire que, depuis que j'ai eu connaissance de ton blog, cela fait déjà plusieurs années, je l'ouvre tous les matins. Il m'aide à avancer dans la vie, en portant sur les événements un regard parfois différent de celui que j'aurais peut-être tendance à avoir, au premier abord. Et il m'arrive d'imprimer un texte pour me permettre de le partager avec d'autres. Je veux donc te dire un grand merci pour ce travail. Je fais partie de ceux qui souhaitent ardemment qu'il continue. Mais je comprends très bien qu'il peut arriver un temps où il faut lâcher du lest. S'il devait en être ainsi, je le regretterais mais ne t'en voudrais nullement. Avec toute mon amitié et ma reconnaissance."
- une personne très engagée dans la vie sociale et ecclésiale : "Personnellement, je pense qu'il serait dommage que vous arrêtiez ce blog, pour deux raisons : il fait du bien, d'une part, et un charisme ne doit pas être mis sous le boisseau d'autre part. Il y aura juste le titre à changer, par exemple : "Le blog de l'abbé Olivier Gaignet pour un vivre ensemble". (Tiens, si je lançais un concours pour le futur nom du blog ? Mais je redonne la parole à mon correspondant.) "Pour en revenir à votre blog, prions l'Esprit-Saint pour qu'il continue à vous guider : ce que nous recherchons tous ici, c'est la gloire de Dieu et le salut de chacun."
- un jeune couple, que j'ai eu le bonheur de marier il y a quelques années : "J'ai découvert votre blog tout d'abord en librairie, en trouvant les livres issus de vos billets. Depuis, je viens régulièrement lire vos messages. J'apprécie beaucoup votre oeil sur l'actualité, les choses qui nous entourent, votre ouverture aux autres cultures et religions. Lire vos billets m'aide à me recentrer sur l'Evangile dans ma vie quotidienne et j'en envoie parfois certains extraits à mes proches quand j'ai envie de partager le sujet avec d'autres. J'ai en tête votre billet après le naufrage du Concordia que j'avais trouvé très frappant, "mais remonte à bord, crétin" et l'importance de faire sa part de boulot pour aider notre société, nos concitoyens à ne pas sombrer. Je profite donc de la demande ouverte sur l'avis de vos lecteurs quant à la poursuite de votre blog. Si vous en avez l'énergie, je souhaiterais vivement que vous continuiez à écrire. C'est pour moi un point d'ancrage sur l'Evangile, une bouffée d'air quotidienne pour donner un point de vue "positif" ou "bienveillant" sur la vie. J'écoute habituellement France Info en me levant, et trouve l'éclairage des médias sur l'actualité bien minant. Votre blog me permet d'avoir un contrepoint plus joyeux ou plus sage sur la vie (dans le sens noble du terme). Bref, j'imagine qu'écrire un billet quotidien prend beaucoup de temps, en plus du reste, mais peut-être pourriez-vous continuer en réduisant le rythme d'écriture (deux billets par semaine, par exemple)."
Pour l'instant, je recueille vos avis, de Fontenay ou d'ailleurs ; ensuite, je prendrai ma décision. Un très grand merci de vos contributions et de votre soutien !
Prochain billet samedi ou dimanche, pour cause d'absence.

2 commentaires:


Danielle a dit…

Comme je l’ai dit souvent, le blog du Curé c’est faire entrer DIEU dans nos maisons…
Personnellement, quand je le peux, le blog me sert de prière du matin, déclenche une réflexion, une méditation…
C’est une mise en relation entre une chaîne de chrétiens qui ne regarde pas seulement les fontenaisiens mais qui, j’en suis sûre, va continuer à les faire avancer dans leur vie de FOI et d’EGLISE !
Alors OUI, Père GAIGNET, restez un peu avec nous au-delà des kilomètres….
Avec toute ma reconnaissance !
Danielle Jauzelon

Denise Bodin a dit…

Il est vrai que le blog n'est pas simplement lié à une paroisse, il peut s'étendre et rayonner bien au-delà, comme le montrent les témoignages.
Pour ma part, c'est par l'intermédiaire du blog, que j'ai découvert l'ACAT, ainsi que Marie-France, sa responsable locale.
Chez nous, pour la troisième année consécutive, une petite équipe prépare et organise la Nuit des Veilleurs dans une église des Sables, en union de prières avec les chrétiens du monde.
Merci Marie-France de nous avoir aidés à rendre possible cette longue chaîne de prières !