Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

lundi 18 juin 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.481 : "Allez-vous continuer le blog ?"

Depuis l'annonce de mon départ, il ne se passe pas une journée, ni même souvent une rencontre, sans que les uns ou les autres ne me posent cette question, et encore hier, aux sorties des messes, et y compris au bureau de vote : "Alors, vous nous quittez ? Mais au moins, est-ce que vous allez continuer le blog ?" Et nombre de ces personnes d'ajouter : "On y est très attachés ! On le regarde chaque matin." Je veux bien les croire, quand je vois le nombre de personnes qui visitent ce blog chaque jour. Vous êtes des centaines en effet, et peut-être plus, si l'on tient compte du fait que pas mal d'entre vous, parfois, ne se connectent qu'une fois par semaine ; ce qui décuple d'autant le nombre des visiteurs !
Et je ne parle pas des multiples mails que j'ai reçus ces quinze derniers jours. En voici quelques échos : "Heureusement, il restera le blog, avec vos analyses toujours appréciées !" "Vous avez combattu les critiques et le sectarisme ; j'espère que vous continuerez le blog que j'ouvre chaque jour." "Que l'Eglise s'inspire de votre ouverture d'esprit et de votre modernité non sectaire. Continuez d'illuminer notre quotidien..."
Et ce mail, par exemple, qui résume beaucoup de choses : "Bonjour Olivier ! Je pense que tes chers internautes savent te dire "Merci" pour tes billets toujours aussi riches de bonnes nouvelles, où rayonne chaque matin la lumière de l'Evangile. Cependant, je m'étonne de si peu de commentaires. Alors que je voyais là une manière visible de te témoigner reconnaissance et fidélité. D'autre part, je sais aussi que l'essentiel se trouve dans la manière de lire tes billets, de réfléchir à ce qu'on peut améliorer dans notre façon de vivre. En tout cas, un très grand merci à toi."
Tout est dit ! Une précision : je n'attends pas de "mercis" bien sûr, même si c'est toujours gratifiant. Je n'écris pas ces billets en attendant louanges et félicitations ! Le nombre de vos connexions est pour moi la plus grande preuve de l'utilité et de la pertinence de ce blog. Le fait que tant de personnes, dont je ne connaitrai peut-être jamais le visage, trouvent du bonheur et de la lumière à la lecture de ces modestes billets, c'est pour moi la plus belle des récompenses. Selon cette belle remarque de Voltaire, que j'ai déjà citée deux fois je crois, en cinq ans, sur ce blog : "J'ai fait un peu de bien, c'est mon meilleur ouvrage !"
Ceci dit, qu'il y ait peu de commentaires, c'est peut-être dommage en effet ; mais, comme je l'ai expliqué plusieurs fois, quand on écoute un morceau de musique, ou que l'on contemple un beau paysage, faut-il absolument commenter ? D'autre part, écrire un commentaire, cela suppose un certain charisme : c'est en effet prendre le risque, croit-on (à tort) de "mal s'exprimer", ou de ne pas bien se faire comprendre, par rapport à l'ensemble de ceux qui suivent le blog, puisqu'il est demandé de signer ce que l'on écrit, de façon franche, adulte et responsable. D'où une certaine pudeur, que moi, qui suis resté un grand timide, je comprends fort bien...
En tout cas, un très grand merci à ceux qui osent envoyer ouvertement le fruit de leur méditation ! Qu'ils sachent que tous apprécient la qualité de leurs remarques, si pertinentes et si enrichissantes ! Je considère aussi comme une immense marque de confiance, de la part de l'ensemble des visiteurs de ce blog, que jamais, depuis quelque temps, ne sont envoyés des commentaires susceptibles de lancer de faux débats ni de déraper. Cela est le signe de votre grande maturité. Ce blog n'ayant pas vocation à être un espace incolore où l'on s'écharpe publiquement, mais un lieu de méditation et de relecture de la vie de notre société, sous l'angle des bonnes nouvelles et de l'espérance.
Chaque fois que vous cliquez pour rejoindre ce blog, peut-être nous mettons-nous en marche ensemble vers le Pays de Dieu !

P-S : Je ne sais toujours pas si je vais continuer ce blog, si lié à mon ministère sur le pays de Fontenay-le-Comte. Je vais y réfléchir. J'aurai besoin aussi de vos lumières. N'hésitez pas à m'envoyer vos suggestions au besoin. Je vous redonne mon mail perso : olivier.gaignet@yahoo.fr

Par contre, à partir de ce jour, et durant cet été, je vais être plus irrégulier par rapport à l'écriture de mes billets. Il me faut en effet ralentir la cadence : 14h de service pastoral tous les jours que Dieu fait, depuis 45 ans (j'ai été ordonné fin juin 1967), dont 9 années en Afrique (où, dit-on, les années comptent double), cela finit par se connaître ! Merci de votre compréhension !

1 commentaires:


Anonyme a dit…

Cher Père Olivier ,après avoir lu ce billet du blog de ce jour , je suis d'accord avec la personne qui trouve qu'il y a peu de commentaires concernant la nouvelle de votre départ . Mais d'autre part je le comprends ayant été moi-même " catastrophée " à cette annonce et ne trouvant pas les mots adéquats et assez profonds pour vous exprimer ma reconnaissance pour tout ce que vous avez fait et donné pour l'annonce du Royaume d'Amour sur cette portion d'Eglise qu'est Fontenay .
Merci donc pour votre grande ouverture d'esprit , votre écoute pour tout ce qui fait la vie de la personne qui vous parle , la confiance que vous portez à chacun en mettant en valeur ses compétences . Ainsi que l'attention et le respect des idées de votre interlocuteur ,la recherche du positif en ne s'apitoyant pas sur les critiques mais en s'appuyant sur une sagesse humaine qui permet de prendre du recul et d'aller de l'avant.
Vos commentaires d'Evangile comme vos billets du blog ( qu'il ne faut surtout pas arrêter ! ...) m'ont permis - comme à beaucoup - de rester en lien avec la réalité du moment et de continuer ,avec beaucoup d'espérance au coeur, le chemin d'humanité qui nous est offert et toujours éclairé par l'Esprit de fraternité .
Que le Seigneur vous accompagne dans ce nouveau Champ de Mission où le Seigneur vous appelle et où l'on vous attend pour de nouvelles semailles . Puissiez-vous y trouver un bon accueil et de bonnes volontés pour vous aider dans votre tâche apostolique . Et je suis sûre que vous garderez dans votre coeur toutes les relations amicales et les liens tissés au cours de ces 4 années passées dans votre ville natale où vous avez donné le meilleur de vous-même.
Ma prière reconnaissante et amicale vous est assurée.
Soeur Marie-Gaby