Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

jeudi 31 mai 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.463 : Les fantassins de la liturgie

Nous avions hier, en fin d'après-midi, la rencontre trimestrielle des responsables des six équipes liturgiques de la paroisse Saint Hilaire de Fontenay : des personnes éminemment utiles, compétentes et à l'engagement sans faille. Cette rencontre m'a donné l'idée d'une petite parabole, que je vous invite à méditer.

C'est aujourd'hui dimanche. Je compte aller participer à la messe de 10h45 à l'église Saint Luc (C'est fictif ! Mais il n'y a que cela de fictif dans cette parabole !). J'arrive, tout essouflé, à 10h40. Oh ! Il y a, à l'autre porte, une personne qui semble guetter les arrivants... Sans doute cherche-t-elle un lecteur ? Qu'est-ce qu'ils sont casse-pieds ! Ou, pire, quelqu'un pour donner la communion ? J'ai horreur de ça ! Il y en a bien d'autres qui peuvent le faire... Par exemple, tous ces gens qui se mettent toujours en avant... Je fais donc semblant de rien, regarde dans une autre direction et me défile pour aller gagner ma place habituelle, au fond d'un rang un peu protégé.
L'église Saint Luc est éclairée, l'organiste joue un morceau avant l'entrée du prêtre, l'autel est préparé, mais je ne prête aucune attention à tout cela : en effet, qu'y a-t-il là de particulier ? C'est naturel ! Il y a des gens pour ça.... Ah ! Cela semble s'animer devant : mais qu'est-ce qu'ils fichent ? Ils ne peuvent pas rester assis comme moi, tranquillement, en silence ? Ces va-et-vient m'empêchent de me recueillir... Je suis même dérangé dans ma prière par celui-ci qui arrive au micro, et lance un genre de répétition de chants avant la messe : ah ! ils nous cassent les pieds ! Ne peuvent-ils pas prendre des chants qu'on connaît ? Ca change tout le temps !
La première lecture n'est pas très bien lue : mais où ont-ils appris à lire ces gens-là ? Ils devraient prendre des personnes sachant articuler ! Pourtant, j'ai fait réviser mes appareils auditifs, mais ce sont eux qui parlent mal. Pourquoi baissent-ils le ton sur les fins de phrases ? Moi, j'aurais lu mieux que ça ! Il n'y a personne pour s'occuper du micro ? Et je ne vous parle pas des intentions de la prière universelle : il y a eu un tremblement de terre ce matin aux Seychelles, et ils n'en parlent même pas ! Il y avait aussi une intention pour les vocations : ils y croient encore, eux ? On ferait mieux de prier pour que le pape respecte les orientations du Concile !
Et toujours cette saprée quête ! Ces bruits d'argent pendant la messe, ça me dérange ! L'Eglise n'est-elle pas assez riche comme ça ? Et les gens qui font la quête ne s'en rendent même pas compte ! Il n'y aurait pas d'autres façons de procéder ?
C'est comme la communion : il y a un "enfant de choeur" à côté du prêtre ; qu'est-ce qu'il fait là, à nous regarder communier ? Il ne peut pas rester sur son siège ? D'abord, ces "enfants de choeur", c'est un retour avant le Concile ! En a-t-on vraiment besoin ? En plus, le chant de communion ne me plaît pas du tout ! Qui c'est qui choisit ces chants ? Ils ne se sont pas foulés ! Quelle organisation !
Un coup d'oeil sur les annonces inscrites sur la feuille de messe : une rencontre du (MCR) Mouvement Chrétien des Retraités, mardi ; un Café-Théo jeudi ; une prière à Marie samedi... Je ne vais pas avoir le temps ! Tant pis, je n'emporte pas le papier à la maison : je n'aurai sans doute pas le temps d'aller à cela ; d'abord, tout ça, c'est de la réunionite !

La messe se termine ; la parabole aussi ! Mais il n'y aura personne, à la sortie de la messe, pour remercier l'organiste, les sacristes et fleuristes, l'animateur, et encore moins les membres de l'équipe liturgique du jour, qui auront passé beaucoup de temps pourtant, avant la cérémonie, pour la préparer, sans parler de la recherche difficile de personnes acceptant de faire une lecture ou de donner la communion... Que de refus endurés ! Parfois 5 à 10 avant une messe. Surtout que beaucoup de paroissiens arrivent à la dernière minute.
A vous tous, chers fantassins de la liturgie, qui oeuvrez dans l'ombre pour que notre assemblée puisse rencontrer son Sauveur et prier en choeur, de la part de Dieu et de tous, un immense MERCI !

0 commentaires: