Bienvenue !

Vous avez des choses à dire...
Vous vous posez des questions, pour donner un sens à votre vie...
Vous cherchez un espace d'échange convivial pour exprimer ce que vous ressentez...
Vous attendez des réponses à vos questions...


...Alors, en réponse à vos attentes, la paroisse Montfort sur Sèvre en Vendée ouvre ce blog et vous propose de vous exprimer librement.
Ici, tout pourra être dit dans les limites de la courtoisie et du respect mutuel.

Merci d'avance de votre participation.


Depuis novembre 2007, le Père Olivier Gaignet partage sur son blog ses réflexions sur Dieu et sur l’Eglise. bien sûr,
mais aussi sur la marche du monde. Il nous invite à réfléchir à des thèmes aussi essentiels que : notre société, les autres religions,
la télé, la politique, l’art, sans oublier ses propres paroissiens.
Les billets des cinq premières années (de novembre 2007 à septembre 2012 )ne figurent plus sur ce blog. Pour les consulter, se référer aux cinq volumes intitulés: "Ma paroisse.com", que vous pouvez vous procurer en envoyant un mail à : olivier.gaignet@yahoo.fr

dimanche 27 mai 2012

Le Blog du Curé de Fontenay-le-Comte n° 1.459 : Un corbeau noir ou une colombe ?

Avez-vous remarqué que, quand l'on discute avec des gens, comme ça, dans la rue, ou au marché, et cela, même entre chrétiens, assez vite, l'on arrive à dire que les choses, partout, vont de plus en plus mal, et que l'on ne sait plus où l'on va ; chacun en rajoutant une large couche quant à la description des malheurs du monde. En fait, ce qui se dégage de ces échanges, c'est un grand sentiment de peur, ainsi que l'ont révélé les récentes élections : peur de manquer d'argent, peur des incivilités, peur de la maladie, peur de voir mourir l'Eglise, peur des musulmans, peur de la droite, peur de la gauche, que sais-je encore ?
Cela me fait penser à ce fait que j'ai vécu tandis que j'étais missionnaire en Afrique. Je me trouvais dans un petit avion d'Air-Ivoire, sur la ligne Abidjan-Bamako. Un seul pilote était aux commandes. Lorsque l'avion eut atteint sa vitesse de croisière, le pilote enclencha le pilotage automatique et vint dans la carlingue saluer les passagers. Mais il avait oublié de bloquer ouverte la porte séparant la carlingue du poste de pilotage. Tout à coup, lors d'un passage dans un petit trou d'air, la porte en question claqua en se refermant, empêchant le pilote de retourner à son poste de pilotage, cette porte ne pouvant s'ouvrir que de l'intérieur. Cela déclencha des hurlements de peur parmi les passagers, ceux-ci découvrant avec horreur qu'il n'y avait plus de pilote dans l'avion, du moins aux commandes. Le pilote dut casser une vitre de sécurité protégeant une petite hache de secours, avec laquelle il défonça la porte pour pouvoir reprendre les commandes.
De la même façon, aujourd'hui, pour beaucoup de nos contemporains, y compris des chrétiens, qui vivent dans la peur, le monde ressemble à un avion sans pilote. Ils oublient que Jésus n'a pourtant pas laissé notre humanité sans pilote, puisqu'il a placé parmi nous son Esprit. En d'autres termes, si nous doutons de l'avenir, si nous craignons nos frères, qui ne seraient pas du même bord que nous, de la même religion que nous, du même milieu que nous, n'est-ce pas le signe que nous doutons de Dieu, de sa présence, de son action, de son soutien, de son salut ? Nous ressemblons alors à l'écrivain tchèque Kafka, l'auteur célèbre du "Procès", confiant qu'il avait l'impression désagréable qu'il y avait toujours un corbeau noir volant autour de sa tête.
Quant à nous, si nous sommes réellement croyants, si vraiment nous faisons confiance à cet appel de Jésus, si fortement repris par le pape Jean-Paul II, injonction qui revient d'ailleurs 365 fois dans la Bible : "N'ayez pas peur", c'est, plutôt que le corbeau noir de la peur, la colombe blanche de l'Esprit-Saint qui vole auprès de nous.
Non pas le corbeau de la peur que nous envoie le diable, mais la colombe de la paix du Seigneur.
Belle fête de Pentecôte, dans l'espérance !

0 commentaires: